tranchées

55 km Trail des Tranchées 2019, mon 1er combat

Petite Top devient grande  

Ce fut un jour de novembre où, à force d'entendre Miss Duss dire à Miss Top« allez viens avec nous au tranchées »  que miss Top ce mis derrière son ordi et regarda sur le site des tranchées puis elle a cliqué sur inscription et sur 56 kms puis validée l'inscription.

En fermant son ordi Miss Top se dit « mais qu'est-ce-que je viens de faire ? »

Miss Top en informa  JM et Miss Duss ….

  

Elle commença une préparation qui fut interrompu pour 4 semaines (maladie) avec une reprise très difficile.

Les jours avançaient, le stress monta, les jambes flageolèrent, elle prépara son sac enfin ses sacs.

 

Le samedi midi elle rejoignit Miss Duss puis les autres CJC pour le départ vers Verdun.

Dans une bonne ambiance tout le monde s'installèrent dans les mobiles-homes, puis tout le monde se rejoignit pour un bon gueuleton ( merci à tous pour tous les bons plats et pâtés) mais Miss Top a la tête ailleurs, retour au mobile-home on s'installe pour la nuit et là un concerto de ronflements commence entre scal et .. .

 

Le dimanche matin réveil à 5h, petit déj ( gâteau de carotte ), on se prépare et en route.​

Direction le bus, Miss Top est dans un état second, arrivée à l'Ossuaire de Douaumont, elle trouva un troupeau de trailers tourné vers le bois...

 

Sur la ligne, elle se préparera à prendre le départ en compagnie de JM. De valeureux soldats sont là. On part une photo deux puis c'est vraiment partis, JM emmène Miss Top jusqu'à ce qu'elle lui dise au 4ème kms vas-y fonce, au 6ème elle rencontra Virginie une coccinelle superbe qui court pour l'asso « neuro-cocci » qui lutte contre la neurofibromatose.

Toutes les elles parcourues ensemble les 50 kms restant dans une bonne ambiance, les parcours fut difficile mais magnifique, arrêt au premier ravitaillement, elles prennent le temps de se nourrir remplir les poches à eau (et oui déjà 1L5 de bût), elles discutent avec les bénévoles et deux charmant jeunes hommes sont là qui les attendent avec un dossard, elles reprennent le chemins, passage dans les tranchées et endroits très émouvant, elles discutent courent marchent sortent les bâtons

  

( ils ont été bien utiles « penser à muscler les biscoteaux »), au bout d'un moment elles demandent au 2 jeunes hommes s'ils veulent passés car ils sont toujours derrière, et là ils nous disent qu'ils sont serre file, (ah parce qu'on est les dernières) ils ont été super sympas et nous ont soutenus jusqu'au bout, la route continue elles passent par les ruines les monuments virginie dit à Miss Top par où on passe.

 

Deuxième ravito les bénévoles sont en costumes,les jambes commencent à tirer, on prend le temps de remplir encore les poches et manger du salés, un coup de coca et c'est repartis, ça papote ça avancent doucement mais sûrement on alterne course et marche, elles rattrape et double un concurrent puis 2, 40 ème km dernier ravito et barrière horaire (ouf elles sont dans les temps) autorisation de continuer les bénévoles nous aide à remplir nos poches encore coca et eau à volonté ça redonne la pèche, les bénévoles demandent qui veut rentrer en voiture, un seul abandonne le 2ème a abandonné un peu plus loin, 44 ème km un mur se présente devant nous ( arrêt pipi obligatoire )

 

elles grimpent avec difficulté mais elles grimpent, 48 ème km les émotions montent aux yeux de Miss Top, plus que 8 km les douleurs sont là mais oubliées, les pensées fusent Miss Top pensent aux soldats qui se sont battus pour nous, pense qu'elle a battu son record ce dit qu'il est hors de question d'abandonné, les douleurs disparaissent le mental est à son maximum Miss Top se remet à courir avec virginie qui la suit,  toutes les deux elles poursuivent leurs chemins alternant course et marche, un coup de tél dernier Km une haie d'honneur se forme (merci à tous) ça me donne les larmes aux yeux arrivées toutes les deux main dans la main accompagnées de tous les CJC Miss Top a failli s'effondrer en larme, la pression tombe d'un coup elle réalise même pas ce qu'elle vient d'accomplir.​

 

En écrivant l'histoire de Miss Top, et oui j'ai encore du mal à réaliser que je l’ai fait, les émotions me montent aux yeux, mers sentiments tout au long du parcours étaient tels que j'ai du mal à les décrire, Le parcours les ruines les monuments racontent leurs histoires et remplissent notre cœur de sentiments indescriptibles.

 

J'ai souffert mis beaucoup de temps plus que je pensais oui mais jamais l'idée d'abandonnée m'est venue à l'idée. Je suis fière de ce que j'ai accompli.

Un grand merci à l'organisation du trail des tranchées qui était TOP, aux bénévoles qui ont été présents et nous ont encouragé jusqu'au bout, aux serre-files qui ont eu la patience de nous suivre.

Le parcours, les ravitaillements étaient TOP.

Un grand merci à Jean-Marc pour ta confiance tes encouragements, merci à Joe et Tof pour les pâtes, merci à Scal pour les terrines, merci à tous ceux qui ont amenés les desserts saucissons et chips.

Un énorme merci à vous tous les CJC qui étaient là pour cette superbe a​ccueil pour mon arrivée et d'avoir eu la patience de m'attendre.

Vidéo Verdun reportage ICI

Mon album photos ici

Recit 33 km des Duss ici

Recit 55 km Jean-Marc ici

Vidéo Lionel ici

Moralité, quand on veut on peut même si la santé n'est pas au TOP, la preuve….

 JE SUIS FINISHER de mon premier 55 KMS en 9h46

 ​ 

Resultats ici 

A bientôt pour La Champ’Aisne Trail qui se déroulera le 19/05 chez nous 

Rataf’Aisne Trail 26 Km & Mouss ‘Aisne Trail 12.5 km

Tranchées 2019 Par Duss family

 

Voila c'est fait. Les Duss sont allés au bout de ce projet trail de fou.

Ce qui pourrait être une simple course pour la plupart des coureurs inscrits a été pour nous une aventure fabuleuse.

Partager cet événement avec la femme qui me supporte depuis plus de 20 ans était important, car ma première participation au Trail des tranchées 2015, m'avait tellement porté, et changé.

 

Car j'y suis devenu le traileur que je suis. Un randonneur qui trottine, qui prends des photos, discute avec les coureurs, les bénévoles, profites des lieux ... bref qui profites à son rythme.

Et partager tout ça avec ma femme, à verdun sur cette distance folle, dans tous ces lieux historiques, c'était unique.

Un week-end partagé également avec les amis, dans un esprit de groupe, qui nous a fait du bien.

Fini les entraînements , ou certaines frustrations nous ont faits douter. Nous avons retrouvé la convivialité et la bienveillance, que nous apprécions tant dans notre groupe. 

C'est donc avec un grand plaisir que le week-end a commencé en groupe. Mobile-home, visites en deux groupes, historique ((ossuaire, tranchées, village détruit) et gourmand (visite de la fabrique de dragées)

Apéro et pasta party (offerte par jo et tophe ), merci à eux, et les gourmandises de tous, ont clôturées cette première journée, dans la bonne humeur, dans la super salle réservée exclusivement pour les cjc.

 

Il nous restait quand même à gérer cette nuit, avec l'appréhension de l'avant course. Nuit rythmée par les trains de Verdun 

Lire la suite

Trail des Tranchées 2019, ma montée au front, photos vidéos résultats

Trail des Tranchées 2019

Circuit Vaillant 55,8 km et  env : 1500D+

 

La paix est revenue sur notre territoire et dans nos régions du nord de la France…mais le souvenir demeure et il est encore très présent sur  Verdun et ses environs…

C’était ma 6 eme participation (inscriptions) et ce fut une belle montée au front…. 

….Retour …

Bien que poilu de la première, c’est toujours avec émotion que je fais mon inscription…

Serai-je en forme le grand jour ?...Je fais tout pour y parvenir j’ai 3 mois pour retrouver la forme après une méchante déchirure cuisse droite et  14 semaines d’arrêt de Septembre à mi- Décembre.

Le Trail des Tranchées entre dans le cadre de ma prépa pour l’Ultra Trans Aubrac du 20/04….

C’est donc après un gros mois de Février ou je retrouve de bonnes sensations (j’arrive à suivre les copains hihihi) que je me fais de grandes sorties en mode rando/trail entre 25 et 40 km....et  pas plus que 2 à 3 sorties semaines en Mars, car je crains la mauvaise blessure…

Alors en route pour la montée au front avec 21 de mes amis CJC..non pas en taxi de la Marne , mais en co-voiturage hihihi..

  

Nous prenons position au camping du Breuil le samedi après le retrait des dossards et un petit repérage de l’Ossuaire de Douaumont, du village détruit ainsi que du secteur de la Tranchées des baïonnettes…d’autres visites la Cité et sa fabrique de dragées…une bonne et grande tablée bien arrosé entre CJC, avec le plat de resistance offert par nos amis Jo & Tof, binouzes et rires tout au long de la soirée...

Apres une nuit très mouvementée..2 de mes compagnons ronflant comme des locos, je ne dormirai presque pas, tout comme ma collègue qui s’élancera avec moi pour le 55 km….6h45 c'est la montée en premiere ligne en convoi avec les bus  pour l'Ossuaire

  

7h20 Tout le régiment du 55eme avec le barda réglementaire et sous les ordres du général en chef des opérations Jérôme Meyer…

 

7h30 c’est le coup de canon pour plus de 430 Vaillant poilus…

Départ encadré par des poilus en tenues de tranchées et pour la premiere fois des infirmieres  a notre service

 

  

Ma 1ere heure avec Virginie se passe bien elle découvre les joies d’être dans un bataillon de volontaire pour la première fois pour passer une grande et belle journée à randonnée…Je suis interpellé par un poilu de la Marne (Reims) qui me dit avoir le même tour de cou que nous !!!

 

Héé oui c’est bien vrais et lui dit que c’est moi qui en est l’organisateur de l'Etampes Trolls…Ahhh le monde du Trail  hihihi…Virginie trouvant qu’elle ne pourra me suivre m’incite à partir seul, elle restera toute la journée en compagnie des serre-files et d’autres valeureux vétérans….A ce soir…Village détruit de Fleury devant Douaumont

…Wahouuu j’ai la chair de poule !!

La bataille de Verdun en chiffres Ici 

 

1h00 de lutte et déjà une bonne allure 8,5k/h. Trous d'obus et tranchées j'alonnent notre parcours...

Je franchi le ravin des vignes.... Tranchées des Baïonnettes.... Ravin de la mort...

 

  émouvant !! les souvenirs de mes lectures me suivent depuis le départ et le passage devant l’Ossuaire, ( Les croix de bois, Verdun, Le feu, Ceux de 14 et plusieurs journaux ou carnets de guerres , comme celui que je viens de terminer « Un de l’avant » par Gaston Lefebvre)…Apres l’ouvrage de Froideterre …  j’arrive au 1er ravito en 2h03 km 17, fais le plein en eau et je repars sous un tres beau soleil pour monter au pas de charge…Ou l'ami Thierry me retrouve... la fameuse  « Cote du Poivre »..

Verdun les jours tragiques 

Verdun le suprême assaut  

 

 

Sur le Poivre j’ai de bonne sensations, mes jambes sont bien et le reste suit…je courbe l’échine car les 75 fussent au-dessus de moi et retombent dans le fossé …..

 

J’arrive au ravin du Chaufour …Douaumont…l’autre village détruit

ou les poils se redressent à nouveaux, Ravin de la couleuvre

…Boyau de Londres pour monter et rejoindre l’imposant fort de Douaumont en 3h20…Ravin de Fausse Cote  3h45Mes amis qui se trouve sur le 33 km sont loin devant moi et j’espère qu’ils prennent autant de plaisir que moi d’être sur le Lieu le plus emblématique de l’Histoire de France …car sous nos pas des millions d’yeux nous regardent et nous encouragent ( pour aller de l’avant et oublier nos petits tracas de sportifs) avec la satisfaction que leurs sacrifice ne fut pas inutile…MERCI MERCI, Valeureux paysans devenus POILUS de France pour l’Eternité…..

  

Le Vaillant de Fabrice Igier en vidéo Ici

4h00 Km 32 j’arrive au second ravito et le passage de l’Etang de Vaux…

 

toujours bien la musette est encore pleine un petit enca de Tuc et je repars …La montée dans Le bois Fumin et son escalier pour rejoindre l’emblématique 

  

Fort de Vaux en 4h20 et son pigeon Vaillant

 

… ou la bataille fut légendaire par la résistance de nos valeureux poilus… « Durant les mois d'avril et de mai 1916, le fort subit à de nombreuses reprises de très violents bombardements. 
Journées du 2 au 17 mai 1916.
Témoignage de L. LAURENT, caporal à la 7/51 compagnie de génie : " Nous avons vécu au fort de Vaux pendant 15 jours, du 2 au 17 mai. Huit mille obus tombaient chaque jour sur le fort et ses environs, et ceci par journée calme. On vivait dans la crasse, barbe de 15 jours, couverts de poux, au milieu d'une âcre odeur de sang venant de l'infirmerie, simple casemate où l'on entassait les blessés et où les morts attendaient qu'on les jette comme l'on pouvait, la nuit, dans une fosse. On pataugeait dans l'urine aux W.C. où l'ammoniaque rendait l'air irrespirable. Partout, dans les couloirs, les hommes étaient entassés, couchant pêle-mêle dans les positions les plus diverses. Le degré de fatigue de tous était tel, qu'il suffisait de s'asseoir ou de se coucher quelques secondes pour dormir, dormir comme jamais nous ne dormirons plus. " »

 et de son chef le commandant Raynal 

..Bois des Malades, bois des Essarts 5h00 pour 39 km…

Au pied de la dernière « cote »  Virginie me donne de ses nouvelles elle est toujours sur le parcours et gère très bien son effort..Go go go la miss Top….

Je suis avec 2 poilus de la Marne, ils mènent bon train sur un secteur bien difficile…j’y laissent des plumes le single et éprouvant pour mes cuissots je suis touché au genou et aux pieds D&G après 3 belle chutes…j’évite un 120 de peu  la chance est toujours de mon côté hihihi…

 

42.2 Km en 5h27 je pense que je ne pourrai plus tenir mon allure mes jambes se font lourdes et je suis plein « gaz »... je lutte sur mon allure

pour ne pas avoir de crampes  dur dur…Thierry, l'ami Poilu me rejoint nous ferons les derniers km ensemble dans Verdun…

Mon dernier combat durant les 12 derniers Km, sera de lutter contre les crampes, je perds énormément de temps a marcher et me détendre les 2 jambes...

J'avais "axé" ma prépa que sur l'endurance et pas fait de vitesse et aujourd'hui je vais trop vite, alors je paye cash hihihi....Car secrètement apres le km 20, je pensais faire entre 6h45 et 7h00 ...pas grave ce sera une bonne leçon  a retenir pour mes prepas suivantes...

 

 

J’ai des nouvelles de mes amis, ils sont tous Finishers sur le 33, sauf Jérôme..

Sur la rive de la Meuse je retrouve mes compagnons Lionel & Rémi, cela me chauffe le cœur et le corps .

 

.Florence et Jérôme se trouvent sur le pont et m’encouragent fortement Waaa c’est super… Il me reste la traversée de la citadelle pour prendre la passerelle…et la !!! tous mes amis en Oranges me font la claque une petite larme se coince sous mes paupières c’est génial de vivre cet Instant en leurs compagnie j’en oublie presque de franchir la ligne d’arrivée tellement c’est savoureux

 

…Thierry m’attend…pour me tomber dans les bras en 7h02…

 

 

Il ne reste plus qu’à attendre Virginie à qui nous ferons une ola pour passer la ligne en 9h46….

Merci à toute l’organisation de nous faire découvrir et partager l’HISTOIRE,  j’ai passé un très bon et grand moment  et c’est avec plaisir que j’y reviendrai.. 

Merci aux très nombreux bénévoles ils sont extraordinaires de générosité sur tous les secteurs et ravitos avec nous… par de petits gestes, sourires, ou paroles MERCI…Merci à tous les traileurs et supporters pour les encouragements…Merci à mes compagnons CJC  pour les encouragements toute la journée et félicitations a vous. Jo &Tof, Ilda & Michmich, Tatiana & Jean Yves et les enfants, Karine & Antoine, Duss et sa Miss Duss, Ysa & Sam, Lio & Flo, Cath & Denis, Audiane,Scal, Remi,Jerome  et nos championnes du jour Miss Top Finisher en 9h46 ...et Catherine 2eme F en catégorie .sur le 33 km.

Merci à nos amis Jocelyne & Christophe pour la pasta party du samedi, à Miss Duss pour l'intendance 

Merci également aux amis de m'avoir accompagné sur mes sorties longues le samedi et dimanche

Felicitationssss avé toustes Je suis tres heureux de vous voir "plonger dans le grand bain" du trail hihihi .

 

Mon Vaillant en chiffres

55 km en 7h02 pour env: 1450m D+

4L eau et coca, 50cl anti-malto oxydant, 2 pâte de fruits, 5 Tucs, 2 Sportenine, 2 L 107 (maux de ventre)

3 chutes,  Je termine en 185 position à 7.93 de moy :..c’est une place de mieux que l’édition 2018 (186 en 7h28)

Gros bisous à mes petites chéries pour les encouragements via le tel :

Bravos & Félicitations à toutes et tous les FINISHERS 2019 et autres…

A bientôt pour La Champ’Aisne Trail qui se déroulera le 19/05 chez nous 

Rataf’Aisne Trail 26 Km & Mouss ‘Aisne Trail 12.5 km

Résultats 2019 ICI 

Mon Album photos ICI

Autre album photos du groupe CJC ici

Photos Denis ICI

Album Photos Thierry ici

Vidéo de Lionel  ICI 

Récit du poilu Duss ici

Vidéo par Meheza Kpelou Walla ici

Trail des tranchées 15 km Verdun 2018 photos & resultats

Verdun 2018

Encore une belle édition de mon trail réference, puisque c'est a Verdun que j'ai réalisé ma plus grande distance, il y a déjà quatre ans.
Cette année c'est avec des amis Cjc, que Manue et moi avons partagé cet évenement.
Une belle soirée, avec le maitre du 55, Jean-Marc,et nous autres les tiots du 15 , Mich, Scal, et Manue., accompagnés des compagnes. Repas gargantuesque et délicieux grâce aux petits plats de tous.

 

Après un pré-reveil à 6h30, par un champ militaire, entonné par J-M, avant son départ au front, c'est avec joie et toujours cette petite adrénaline d'avant course, que nous nous sommes preparés pour rejoindre les bus nous emmenant à l'Ossuaire de Duaumont pour le départ.
Aprés quelques moments avec les amis de jog in Reims, et un bel échange avec un habitué de notre Champ'Aisne Trail, et sa camarade, nous voilà partis. Album photos par Ilda...ICI

 

Nous ferons deux kilometres dans le peloton,, tous les quatre (Scal,Mich, Manue et moi), et laisserons ensuite nos deux comperes d'experience, partir devant.
La course se deroulera donc entre Duss, dans la bonne humeur, et le plaisir de vivre un moment toujours particulier, dans ces lieux chargés d'histoire. Rencontre diveres et variées, notament les pompiers qui font toute la course en groupe, en portant leur ravitaillement paillard 

Lire la suite

Trail des tranchées photos & classements

Trail des Tranchées 2018

  

Voila 4 longues années, que j’ai reçu mon ordre de mobilisation, j’ai combattu sur tous les fronts et m’en suis plus ou moins bien sorti, voir comme en 2015 et 2016 la « bonne blessure » qui fera que je resterai au chaud dans les lignes à l'arrière…

Sur les différents fronts ou la bataille fit rage j’aurai trainé ma carcasse et mon barda « allégé » environ 4 à 5 kg avec la réussite de suivre mes compagnons jusqu’au franchissement de la « première » ligne ….

Suis qu’un simple GV, trouffion de formation au 51 RI de Compiègne classe 06/82 alors les marches en forêt je connais, …

Mes engagements sur les fronts, je suis de toutes les batailles de la Marne ( Meaux, La Ferté ss Jouarre,Château-Thierry avec le Bois Belleau, la cote 204, Reims, Epernay etc etc ) ou je fourbis mes armes, J’ai fait des connaissances et noué des contacts avec différents poilus de toutes régions et c’est un plaisir d’échanger sur nos « coups de mains ».

Dernièrement je me trouvais du coté de Notre Dame de Lorette ou mon « engagement » fut des plus terrible et éprouvant, plus de 8h30 de lutte contre les » éléments », pluie, vent et surtout cette boue …de bons et moins bons moments pour rejoindre «  l’Anneau » .

  

Aujourd’hui nouvel « ordre de marche » VERDUN …55Km

  que nous rejoignons par la « Voie sacrée », avec ma compagnie CJC

  

  Connaissez vous la Borne Vauthier 

dont nous fêtons les 10 ans de « formation de la clique » et cantonnons dans des « cagnas » aux Breuils… Nous passons une agréable soirée entre chants, rires, et bonne pasta, avec une bonne de dose de houblon…..Merci les amis

  

Il me faut faire les dernières vérifications de mon barda, minuit passe 1h du mat passe et dans ma tête résonne le bruit du canon au loin… le réveil au clairon me tire à mon sommeil,5h30 la journée va être longue, un bol de café, 2 biscuits, mon barda obligatoire sur le dos je rejoins le régiment qui porte un nom célèbre « Vaillant ». 6h30, Ici pas de taxis de la Marne, nous nous entassons tous dans des bus pour rejoindre Douaumont pour la grande « Offensive »…La devant l’imposant monument Ossuaire de Douaumont nous nous rangeons sous  «  les ordres du  General Meyer »…

  

Vidéo départ ICI 

7h30 c’est le départ avec une rangée de poilus venus nous présenter les armes et nous donner un peu plus de courage pour notre « coup de mains », je reste en queue de peloton avec mes » bleus » amis Vincent, Quentin..et Martial qui a déjà un peu d’avance sur nous..mais je les perd tres vite dans la montées pour rejoindre le village détruit de Fleury devant Douaumont km 4…Je me retrouve presque  seul… un « poilu » est à mes côtés et il m’évoque la bataille de « La Somme » tiens tiens nous sommes déjà 3 à y être passé..l’autre un cadet et déjà devant pour filmer la lutte au plus près.

Retrouver la liste des villages detruits ICI

 

  

 

Lire la suite

Trail des poilus 2018 photos& resultats

Notre dame de Lorette 2018

Trail des poilus, voilà 4 ans que j’étais réserviste en 14 déchirure ischio, en 16.. entorse sur ma dernière sortie après que j’ai pu avoir un dossard au dernier moment ( j’en remercie encore Christophe)…Donc 2018 apres une « prépa » sereine voilà que ça coince en début Février..je reste pratiquement tout le mois sans courir et espérer que ma guibole »mollet et ischio » tiendra le coup…

Le 2 Mars je reçois mon ordre de mobilisation pour monter en première ligne…Moi qui suis de la « Vallée de la Marne » et « intéressé par l’histoire des poilus »...et les sites ou les  batailles furent ravageuses… j’ai trainé mes godillots et mon barda sur presque tous les fronts avec un dossard, La montagne de Reims, Autour de Soissons, Meaux, Château-Thierry et le Bois Belleau , Les tranchées de Verdun, La foret d’Argonne etc, etc …et il me manquait Notre dame de Lorette…j’y suis ce 10 Mars 2018… Je ferai le trail en mémoire de l'arriere grand pére de ma petite femme.. Mon dossard  597 porte son nom et prenom  Valentin Priolet, poilu rescapé de 14/18

    

Que de monde dans la cour du château d’Olhain, nous sommes un millier de « bleus » à nous élancer pour 62 km , ma « stratégie » pour m’en sortir et simple…je reste dernier les 4/5 premiers km, avec 2 vétérans qui marchent et le porte-drapeau d’ un régiment qui nous vient du… Tibet !!!

 

La trace est tres vite rendue boueuse et glissante, des bouchons a n’en plus finir sur certains passages, …je me dit qu’il faut partir …alors je m’élance…je rejoins la petite Pauline « novice » sur cette distance, mais dans les grimpettes elle ne peut me suivre, je remonte beaucoup de monde …prends des risques pour passer dans les ronces sur les côtés car trop de monde sur la mono trace…Le bonjour à Cédric qui attend Pauline pour l’encourager en haut d’une petite bosse…que de monde devant moi !!! Et bien sur un poilus sans pluie n’est pas un poilus heureux…une drache nous tombe dessus en fin de matinée, la trace devient impraticable surtout les montées et descentes de talus, nous nous accrochons a un arbres, une branche ou racines …arrive un passage ou la compagnie fait un énorme stop…que se passe t’il devant nous pour rejoindre le petit village en contre bas.. ???...Wahhhouuu un tobocan les gars accrochés au grillage comme des moules sur le rocher !! pas moyen de passer que de glissades devant nous !!!...

 

je fais le choix de descendre à travers le taillis dans les ronces…tres bon choix, …enfin le 1er ravito parc Olhain, j’y arrive en 4h05, mais ma Nathalie ne se trouve pas sur le poste, il pleut toujours …afin d’eviter  des maux de ventre je fais le choix de prendre que des pâtes de fruits et du coca..je refais le plein 2L sur le dos et repars passe la BH en 4h20…et mon téléphone sonne !!! c’est Nath, car je suis en avance sur mon timing hihihi….bisous cherie…

A cet instant de la course j’ai cavalé sur plus de 20 bornes, pour etre certain de passer les BH suivante, donc la relance est difficile, mais je suis confiant et pense que musculairement je tiendrai le coup …les montées de talus s’enchaines nous y laissons beaucoup de forces , l’entraide se fait naturellement même dans les descentes…les descentes !!! beaucoup font le choix de glisser sur le cul hihihi…..

 

Arrive le ravin, mes souvenirs de lecture remontent cet endroit me donne la chair de poule, les poils se dressent, j’entends le tac tac des mitrailleuses, j’imagine le désespoir de nos poilus pour sortir de ce piege !!!..moi je passe il n’y a presque pas de d’eau et boue ( par contre le dimanche presque 1m d’eau !!!!) photos ci dessous

 

Une superbe vidéo de La route du trail ICI

..Je tappe dans la gourde pour me remonter le moral …Tiens Cédric et de nouveau  dans le secteur Salut poto a plus …

Je ne reprends plus beaucoup de traileurs , nous sommes tous « rincés » l’allure et pratiquement la même, La partie la plus difficille les Eperons..succesion de montées et descentes avec des passages ou il y a des cordes pour le franchissement dur dur hihihi...Au passage de la dernière BH je sais que je serai un poilus « confirmé », alors je me relâche un peu et savoure les 10 dernier km….Passage sous l'anneau de mémoire Impressionnant..malgré la fin de journée il y a du monde pour nous encourager en haut des talus cela réchauffe et remonte le moral…avant dernière montée…je coince les crampes montent hihihi …alors je reste quelque instants à 10m du public et demande une ola ….c’est génial tous répondent à ma demande…aller il est temps de rejoindre la nécropolede Notre dame de Lorette…9h36mn ..

 

Je prends tout mon temps , je marche fais la tape avec les mains des enfants qui se tendent à moi …quel plaisir d’être la FINISHER ..de dernier au km 5,je franchis la ligne apres 9h36 d’efforts en 383 position HEUREUX !!!, pas de chute, pas de bobo, top top 

UN MERCI ENORME à tous les bénévoles, merci de vos attentions de vos sourires et encouragements vous êtes les munitions qui nous nous font défaut… et cela réchauffe le cœur et l’esprit de se sentir soutenu par vous  MERCI

   

Merci aux Organisateurs et traceurs, baliseurs, ravitailleurs et signaleurs, merci pour nous faire partager et apprécier votre région…c’était dantesque que du plaisir même plié en deux

Une pensée pour nos vaillants poilus qui ont vécus l’enfer sur cette terre de larmes, de sang et de chair ...la ou moi …j’ai pris du plaisir…MERCI… Hommage à vous Poilus de la DER.

n'étant pas de la région, mes souvenirs precis des lieux sont un peu flous....

Merci à Cedric et Guillaume pour les photos

Merci à ma cherie qui aura courue derriere moi toute la journée hihihi

Prochaine montée en première ligne le 25/03 pour le Trail des Tranchées à Verdun…ensuite préparation pour l’organisation de La Champ’Aisne Trail le 20/05/ Etampes sur Marne

Mon paquetage " Kalenji Trail "

Sac kalenji 10L...vraiment un tres tres bon sac, poche à eau avec 1,5L eau et coca,ceinture avec 2 flasques Kalenji et poche bleue 0.5L malto antioxydant 1,5, veste bleu Kalenji, 2 tours de cou, pates de fruits, APN et telephone, matos obligatoire avec frontale, KiprunXT6 waterproof avec guetres... et batons (pas utilisés).

J'aurai le meme sac pour les Tranchées 58 km 

Merci à mon Decathlon Essentiel pour les conseils sur le matos ...

  

Merci à mes amis CJC pour m'avoir soutenus toute la journée et m'avoir accompagnés sur mes sorties longues et à toutes mes séances spé

Resultats ICI 

Mon album photos ICI

Photos organisation et autres ICI ou ICI ...ICI ou page FB

JM2CJC  

 

Lire la suite

Trail des tranchées 24 km 2015 & photos

Trail des tranchées ,circuit des Poilus 

Premier gros trail pour moi, quasi 26kms.
L'appréhension était là, mais le plaisir et l'excitation de participer à cette course, étaient plus forts.
Comme d'habitude, j'ai pris mon départ tranquilou, et les premiers kms ce sont bien passés jusqu'au 8ème kilomètre.


Là mon genou a commencé à allumer l'essui-glace.
Mon "acolyte" du moment, David( le vosgien) m'a permis d'avancer sans trop y penser, en échangeant un peu sur tout,et en rigolant, cool le vosgien, merci.
Arrivé au ravito, je décide de prendre le temps de bien manger, et surtout je me met un grosse dose de pommade anti inflammatoire, et ma genouillère par dessus, tout ça sous la tente du ravito, car ça pleuvait dur.


Me voilà reparti, en traînant un peu la jambe car à ce moment là, j'avais bien mal, nous sommes déjà au 12eme kilo....

je décide alors de mettre mes écouteurs pour m'envoyer un bon coup d'ACDC.


Et c'est le moment que choisissent mes filles pour m’appeler.
Cela m'a fait un bien fout de leur parler alors que je tentais de gérer la douleur, et de garder la motivation, il reste encore environ 14 bornes à avaler. merci à elles de m'avoir encourager, et Manue, d'avoir jouer le jeu avec mes nenettes.
Communication terminée, j’allume ma compile d'ACDC de 5heures que j'avais préparée, au cas où, lol.


Et là miracle, mes pieds volent au dessus de la boue.. enfin presque, mdr,

mais l'envie et le moral reviennent, et assez rapidement vers les les15/16émes kilos : La boulette le Steph.!!!


Je prends alors un énorme plaisir à courir et à être là, c'était beau, j'y étais, au cœur de l'action...

je vivais à fond ce dont je m'étais fait un film depuis des mois...


Une crainte me viens vers le 20éme, je trouve ça trop beau, et j'ai peur de caler, il reste encore des bornes à faire,je m’alimente encore en sucre, et devant moi, je retrouve David (le vosgien), de mon début de parcours, complètement cramé le pauvre.....

manque de sucre et d'hydratation apparemment.
Je lui propose de l'aider à reprendre le mouvement, mais il préfère marcher, le temps de retrouver ses esprits,( il finira finalement 6 minutes après moi, bravo d'être allé au bout).


Et moi je cours, je cours comme sur un nuage, j'arrive à franchir, les derniers obstacles avec calme, je mets un pied devant l'autre en marchant dans les grandes montées en respirant bien,

et arrivé en haut je relance rapidement pour ne pas me casser les pattes,

tranquillement, et je double pas mal de personnes qui marchent et semblent à bout, mais surprise également des trailers et traileuses qui cours vraiment, lol.
Cela me motive, et me pousse jusqu'au bout de la course, avec la joie profonde de réussir mon audace

et d'avoir su gérer ma course, en alimentation, et hydratation, et la finir, en bon état et plutôt assez frais (j'ai même recouru après pour retourner à la voiture, tellement j'avais froid, lol )

Je passe donc la ligne d'Arrivée, euphorique !!!! en 3h33 mins.


Je n'en reviens toujours pas d'avoir fait 26 bornes, dans ces conditions pluvieuses, et du fait si boueuses.

Encore un grand BRAVO à mes 5 camarades CJC, pour eux aussi s'être surpassés.

Un clin d'oeil aux copains qui n'ont pu venir cette fois.

Merci à tous les bénévoles

 



A l'année prochaine, pour remettre ça ?!

Vous pouvez me suivre aussi sur ma page facebook ICI

Stephane Gogard

Trail des tranchées 2015 & photos

Trail des tranchées,Circuit Vaillant
 
Samedi 28 mars, avec les amis Anthony et David, nous décollons en direction de Verdun pour le Trail des Tranchées.
Nous y rejoindrons Laurent C et Stéphane G le samedi et Sylvain H le dimanche.
Nous arrivons à Bras sur Meuse pour récupérer nos dossards, le temps est exécrable, pluie et vent, le terrain s’annonce très gras...
Dossards en poche et flyers Champ'Aisne déposés...
nous allons boire une bière en l’honneur de nos compères Jean-Marc, Lionel et Corentin....
Les plus expérimentés ne seront pas avec nous, saloperies de blessures !!! Aucun de notre petite troupe n’a déjà fait la distance (à part Sylvain)...
43 kms, ce sera notre baptême !
On retrouve Laurent et Stéphane G pour un bon petit resto convivial, il est l’heure d’aller se coucher. La nuit fut courte entre le stress, le passage à l’heure d’été et certains ronflements (je tairai le nom !!!)
Dimanche jour J, 6h00 c’est le réveil... petit déj très sommaire... il pleut encore et le vent souffle en bourrasque...
8h00 pétantes, c’est parti... un mot d’ordre, on ne lâche rien !!!!
Nous partons à 3, Anthony, Laurent et moi..... Sylvain et David partent devant...
Stéphane G sera sur le parcours du 24 kms.
Le site est chargé d’histoire, nous passons tour à tour devant des fortifications...
tourelles, blockhaus, cimetières et les forts de Douaumont et le village détruit de Vaux...
Le relief est marqué par les combats, les trous et bosses
laissent deviner les bombardements et le climat renforce encore plus cette idée...
Mais revenons à la course !
Nous courrons à un allure d’environ 9 km/h, je me sens très bien. Je gardais dans un coin de ma tête... le Trail de la Montagne de Reims à Ecueil ..
pour ma mauvaise gestion de course 2 semaines auparavant...
Ne pas partir trop vite et surtout bien m’alimenter avant et pendant la course...
Aux alentours du 18ème km, Anthony commence à donner des signes de fatigue,...
son entorse du mois de janvier ne lui a pas permis de se préparer correctement.
Les écarts se creusent et peu à peu je me retrouve qu’avec Laurent.
Vers le 26ème km, nous revenons sur Sylvain qui est pris de crampes.
Nous resterons ensemble une dizaine de km. Je me sens toujours bien et profite pleinement
de ma course, c’est un vrai bonheur. Petit à petit, notre groupe s’étire et je me retrouve seul.
Il reste 5/6 kms, quasi 2 kms de côtes bien boueuses
et une descente d’environ 2,5 kms pour rallier l’arrivée.
Mon départ prudent me laisse du jus pour la fin, je ferai les 5 derniers kms en 31 min....  et avec de bonnes jambes de pouvoir de doubler 5 personnes.
Voilà nous avons tous passé la barre mythique du Marathon (et 1500 m de D+),
Notre classement CJC
David en 5h12, moi en 5h35, Laurent en 5h40, Sylvain en 5h55 et Anthony au mental en 6h05.
Il y aura seulement 154 arrivants sur 188 au départ...
Le mauvais temps aura fait du dégât.
Stéphane G conclura son 24 kms et 3h30.
Je retiendrai la gentillesse des bénévoles qui sont restés sous la pluie et le froid....
plusieurs heures pour nous guider, ravitailler ou simplement nous applaudir.
Merci à eux, et comme on le rappelle à chaque fois, pas de bénévoles pas de course.
Une très belle organisation avec un très beau parcours très bien balisé, ...
un petit bémol pour le parking éloigné de l’arrivée et les douches extérieures.
Mais nous avons passé un très bon moment chacun avec son ressenti.
Un after autour d’une binouze et d’un bon burger à raconter ou revivre ,..
chacun son vécu de la course avec....
la satisfaction du dépassement de soi.
Vivement les prochaines aventures !!!
Stéphane Darbonville