Ecotrail 2012 de Paris par Nico

Ecotrail  de Paris 2012

 

L’année dernière, quand je me suis remis à courir un dimanche matin, il y avait Malou et Pépé qui préparaient le 50 et le 80 km de l’Ecotrail 2011! Je les avais pris pour des malades !!!!!!!!!!!!

Et un an après, qui se retrouve sur la ligne de départ du 50 km  de l’Ecotrail 2012 ?

Il aura suffit que Léon, un jour pas fait comme un autre, nous soumette l’idée :

«Tiens, si on faisait le 50 km sur l’Ecotrail de Paris ?» 

Et avec Malik, on n’a pas pu résister à ce «petit» défi.

Bien sûr, comme on aime partager nos «bonnes» idées, on a emmené dans cette aventure trois de nos collègues Eric, Bruno et Denis qui est le seul à avoir une très grosse expérience des trails longs et des ultras (21 ème du Trail Tour National 2011)

Après trois mois de préparation, en ce samedi matin, il fait beau, on est tous prêts à en découdre et le président nous a accompagnés jusque là pour nous encourager et prendre des photos.

 La Course

 

On dit que c’est en faisant des erreurs que l’on prend de l’expérience.

Et bien, pour une première sur cette distance, je crois que j’ai fait pas mal d’erreurs et donc pris beaucoup d’expérience ! Enfin, je l’espère.

Donc mon objectif était de finir à plus ou moins 10 km /h

Coup de pétard après une minute de silence pour les victimes de Toulouse.

 

Et là, c’est parti pour 50 km d’effort !!!!

 

Nous partons en groupe de 4 en accompagnant Denis sur ces 6 premiers kilomètres avec Léon et Malik tandis qu’Eric nous a accompagnés sur le premier.

Mais avec une fréquence cardiaque proche de ce que j’arrive à tenir sur un semi-marathon, ça va déjà beaucoup trop vite pour moi. (env 13 km/h)

Donc, je décide de ralentir le rythme (vous noterez que la première erreur est faite).

Je suis tranquillement le rythme des personnes qui m’accompagnent, la chaleur se fait déjà ressentir, on est tous partis avec 1,5 L ou 2 L d’eau dans les camels mais le premier ravitaillement se situe au km 28 ! Il va falloir gérer !!!

 Nous sommes en forêt après deux petits égarements d’une centaine de mètres, ce qui m’a permis de revoir mes trois compagnons du départ, nous arrivons au km 16 et un petit raidillon bien sympathique que je décide de courir au lieu de faire comme tout le monde et de le marcher, résultat je gagne beaucoup de places, revois Denis au loin et me mets dans le rouge !!!!!

Récupération dans les kilomètres suivants, mais le mal est fait au km 20, le bas des cuisses commence à chauffer. Et il reste 30 km, ca va être long !!!!

La prévision avant la course était plutôt d’arriver à ce stade de fatigue entre le 30 et le 35 km. (Deuxième erreur).

 Avec la chaleur, je fais bien attention à m’hydrater régulièrement et à prendre un gel toute les trente minutes environ selon le parcours rencontré,  mais au km 25, j’ai hâte d’arriver au ravito pour pouvoir faire le plein d’eau.

Bon! Le ravito est passé, le prochain est dans 12 km, la chaleur se fait vraiment beaucoup ressentir mais la gestion de l’eau sera plus aisée.

A partir du km30, ce sont tous les muscles des jambes qui se font très présents voire pesants, les côtes et les faux plats montants marqués se font en marchant.

Les descentes font très mal aux jambes et les escaliers en ville dans la fournaise paraissent très, très longs!

Le dernier ravito approche, synonyme de la fin des montées, il se situe au km 40 et il ne restera «plus» que 10 km de descente et la partie des quais nous menant aux pieds de la Tour Eiffel.

 

Km 38.5: une surprise m’attend, un homme sort du bois, c’est Malik, il a mal au ventre il n’arrive plus à courir plus de 500 m avant que la douleur ne revienne, il m’accompagne donc un petit kilomètre et me laisse 500 m avant le dernier ravito où je retrouve Léon qui lui aussi a du mal à finir!

Donc, on se ravitaille ensemble même si Léon a du mal à boire et à manger. Il décide donc d’attendre Malik qui arrive.

Après un moment d’hésitation au moment de repartir du ravito, je m’élance dans la descente vers Paris et je regarde mon chrono. Ca fait un peu plus de 4 heures de course et il me reste environ 10 km ??????? Une idée folle me traverse l’esprit après un rapide calcul, si je fais le dernier 10 km à 11 km/h soit 5mn30s au km, je réussirai à atteindre mon objectif 5h.

 

Et c’est parti pour une descente infernale ! Il ne faut pas lâcher, ça peut le faire !!!!!

 

Les premiers kilomètres sont dans mon objectif du moment, mais à trois kilomètres de l’arrivée plus de jus, plus rien dans les chaussettes, il fait chaud, très chaud, au loin la Tour Eiffel, la tour TF1 est derrière,  France Télé est à droite. Ca va le faire !!!! la tête n’en veut plus, mais les jambes réussissent à continuer de tourner alors je continue de courir! Incroyable !!!!!!!

Dernière ligne droite le long des quais, tout à coup un point orange à l’horizon, c’est le Président! (de CJC) Je n'ai jamais été aussi content de le voir !!!!!!!!

Puis Flavie et Denis sont là pour m’encourager dans ces derniers mètres et ça fait beaucoup de bien.

 

Le dernier objectif  n’est donc pas atteint mais je finis en 5h 02' 17"

Je suis heureux d’en finir, c’est le principal!

 

Il ne me reste plus qu’à rejoindre nos supporters pour attendre les copains et les encourager dans ces derniers mètres, ils arrivent tous dans la douleur et dans la chaleur.

 

                                                                                                    Nico 

cjc chierry j'y cours paris Ecotrail

Commentaires (8)

1. cap'tain 26/03/2012

Genial que de calculs.....pour le chrono
la 1ere fois ca ma fait pareil ,tu te dis plus jamais trop dur ,trop long etc etc .... et qlqs jours apres.. ca revient comme un mal de ventre( ...ah les gels ) je ferai différemment pour etre meilleur...
Bravo et felicitations Nico

2. MDR 26/03/2012

Malik ...hom des bois ...mdr

3. Léon 26/03/2012

Hihihi!!!! J'ai eu une super idée non?
En tt cas je suis content de ne pas être le seul à en avoir chié!!!

4. Mumu 26/03/2012

Hier, j'ai suivi votre parcours sur le site de l'ecotrail... À distance cela semblait facile¿¡ À vous lire, on voit la difficulté mais aussi la satisfaction ... Bravo les gars...

5. ISABELLE 26/03/2012

QUE D EMOTIONS ! des bons souvenirs pour moi , je viens de revivre mon eco 2011 !

merci !

6. MDR 26/03/2012

Tiens ca s' saurait si le Léon avait de bonnes idées...il srait .....

7. Enrique 27/03/2012

Chapeau bas mon nico et respect bizzzzzzzzz à vs 2

8. Franck 27/03/2012

Un grand moment que tu garderas au fond de toi jusqu'au 80km !!! félicitation

Ajouter un commentaire