lac

Trail des passerelles du Monteynard

Les passerelles de Monteynard

Vendredi 12, direction Treffort pour le retrait du dossard, le doute s'installe, l'envie de passer sur le 25 est là mais dossard en main direction les boutiques et le lac pour un bon plongeon avec Loki (mon toutou)
Dimanche 14, 5 h du mat prête et en route pour Treffort, arrivée sur le parking réservé aux coureurs, des navettes sont là pour nous emmener au départ mais je préfère marcher, la foule arrive (1400 participants sur le 40) les recommandations sont dites les 700 premiers coureurs partent 8h15 je me place sur le départ au fond comme d'hab, c'est parti pour 40 kms, 1 ère petite montée ( faux plat) pour rejoindre le chemin qui mène à la 1ère passerelles, je fais la connaissance de Laëtitia qui est là car elle a gagné son dossard puis la rencontre d'Emma et Paula avec qui sans le savoir allons faire cette aventure ensemble.

  


Le parcours est plat avec de très légères côtes jusqu'à WOUAH on s'en prend plein les mirettes "La passerelle de l'Ebron", il y a du monde on s'accroche prend des photos ça tangue et une coureuse nous lâchez vous et marchez au milieu, on se regardent toutes les 3 et miracle ça bouge beaucoup moins, la vue est magique magnifique.

 
Parcours ombragé avec montées et descentes jusqu'à la passerelle du Drac et là un 2 ème WOUAH encore plus WOUAH que le premier la vue est encore plus magnifique que la 1 ère traversée en plus on a même plus peur.
On monte jusqu'au village où le ravito nous attends ( saucisson pain tomme Tuc pastèque melon) passage sous l'Arche arrosée ils ont eu la bonne idée d'y mettre un tuyau d'arrosage ( ça rafraîchie), on mange prend le temps de remplir poche et gourde et c'est partie pour l'ascension du senepi (7kms 1000 de D+) ça grimpe dur une côte à 30% jusqu'en haut,j'ai l'impression que mon cœur va sortir de ma poitrine, ça tire dans les guibolles,mais je suis bien, merci les bâtons ils sont d'un grand secours, Paula montre des signes de mal-être on grimpent doucement, croisent des abandons mais on se motive et grimpe, arrivée la haut un charmant bénévole nous félicite et 3 ème WOUAH une vue à couper le souffle un peu de plat avant la descente au ravito, finalement au aura mis moins de temps que prévu.

 
2 ème ravito, tout aussi complet que le premier avec en plus des chaises et une balançoire, on mange bien et boit beaucoup de st yorre,on se rafraichi, Paula est toute palotte elle se demande si elle va arrêter, prise de tension bilan médical les secouristes sont ok pour qu'elle reparte, elle mange et on repart et là se présente une descente vertigineuse enfin pour nous et un charmant coureur du 65 nous dit ne réfléchissez pas on court et on s'arrête pas sinon boum et bien on a couru jusqu'en bas et pas de boum mais aïe aïe les cuisses et on arrive au 3 ème ravito qui est le même que le 2 ème avec passage de la barrière horaire (2h d'avance), on prend notre temps de récupérer les cuisses restaient dans la descente,on fait le plein du sac et de l'estomac ( la tomme est vraiment bonne) Paula décide d'abandonner, dommage mais plus prudent, je me sens bien en forme par contre ma montre a dit stop je m'arrête...

 
Emma et moi repartons toutes les 2 descentes jusqu'à la passerelle du Drac, et là juste après la passerelle ça grimpe on se regarde et se dit on a descendu ça toute à l'heure, ben oui maintenant il faut remonter dur ben oui toutes les montées sont raides, pour redescendre encore plus dur jusqu'à la passerelle de l'Ebron ou le dernier ravito nous attends, Emma fatigue moi toujours la pêche, on mange bien y'a encore de la tomme et du saucisson miam miam, hydratation on fait le plein du sac et c'est reparti pour les 8 dernier kms,

 

j'ai mis la montre dans le sac si bien elle veut pas repartir, je monte au feeling Emma suit c'est raide encore plus raide qu'entre les 2 passerelles car en plus de la montée a 30% ils nous ont offert une côte à 40% p….n ca pique grave on mise tout dans les bâtons 100 m de plat avant de d'attaquer les dernières montées, le fait de courir a la sensation et non au cardio ou rythme me donne des ailes, un dernier ravito en eau 4,5 kms avant l'arrivée nous fait du bien après cette montée infernale, encore un peu de montée avant LA descente de l'enfer hyper technique...

qui fait hyper mal aux cuisses y'en a même un qui descend à l'envers, bref je cours et oui je me surprends même (pense au conseil descend en courant sinon boum) m'arrête quand même pour attendre Emma et être dure qu'elle va bien, reprend ma course, elle a mal et est épuisée moi toujours la pêche, arrivée en bas dernier km, j'encourage Emma la motive,la prend par la main et c'est ensemble main dans la main....

que nous franchissons la ligne d'arrivée au bout de 9 h 24.
Et pour finir un plongeon dans le lac toute habillée.
De superbe sensations, des vues WOUAH, un parcours du tonnerre, des bénévoles géniaux,une organisation Top, un tarif très raisonnable, en tout cas je l'ai bien rentabilisé, j'y retournerai pour le 65 kms cette fois

  

Mon album photos ..saute dans l'eau, pour te rafraichir  

Résultats ICI 

Miss Top

Maxi Race 2016 photos & resultats

MAXI RACE 2016

La maxi race est une grosse organisation de trail de haute savoie autour du lac d’annecy.

-vertical race : 4km et 900m de dénivelé

-maxi race à deux,  à quatre ou seul (soit 86km)

-ou encore les 86KM en deux jours

Mais aussi un trail féminin et un trail découverte.

La Team CJC

Les cjc étaient présent pour ce rendez-vous, avec une équipe constituée de

Lionel, math ,flo et Thierry.

Pour le marathon Stéphane représentait l’orange du sud de l’Aisne et

 

Malik, benjamin, Nico et Denis pour l’intégrale, soit 86km (des malades)

Départ plutôt matinale pour un trail (3h30) pour l’intégrale et (3h45) pour le relais.

La première étape Annecy/semnoz, 18km d’ascension progressive, histoire de se chauffer à la frontale.

 

 Le premier au sommet : Denis (le spécialiste de groupe des longues distances) puis Benjamin (qui fait la grimace pour un mal de sac),...

suivi de Malik (tranquille et serein sur l’objectif du jour …. participer! )

Puis Lio (en forme malgré peu de sommeil)

pour donner le relais à Thierry et enfin Nicolas, qui à prit l’option (qui va lentement va longtemps).

Le deuxième tronçon (essentiellement dans les bois) s’annonce traumatisant pour les genoux, des descentes très longues et dangereuses (glissantes) suivi de montées cassantes pour redescendre à nouveau, bref 25 km très éprouvant.

 

A l’arrivée de ce deuxième tronçon Denis est toujours devant il semble aller plus vite que d’habitude et avoir...

la forme (impressionnant le vieux qui fête ses 51 ans pour l’événement). En deuxième position Thierry se pointe content d’en finir et de passer le relais a Mathilde  (pour la partie la plus dure du trail : 26km et un dénivelé de malade)

suivi de peu par Malik qui décide intelligemment d’arrêter là. Ben arrivera en suivant le visage marquait mais déterminer...

à ne pas abandonner et enfin Nico en mode régulier et facile.

 

La troisième partie s’annonce rude le soleil tape et la chaleur monte au bord du lac d’Annecy.

Il fera jusque 29 degrés dans l’après-midi, ce qui justifiera les 400 abandons de la course.

 

Après Malik, Denis jette l’éponge au 60 kilométres. Il a les cuisses cramées et sereinement  il.... motive Mathilde

 

en haut des sommets lors de son passage (il est bien, ce Denis….) l’équipe reprend la tête (restons modeste, nous avons  eu une préparation la vieille au barnum du village à la bière qui nous a bien aidé) derrière Nicolas reprend petit à petit ben qui souffre le martyre. Mathilde franchira le passage du dernier relais en moins de 4h de course à Florence et Lio (qui accompagnera sa petite femme dans cette aventure)

 

sous la chaleur pour une montée vertigineuse,

premier baptême pour florence et quel baptême !

Nico arrive impressionnant

il ne montre rien et semble déterminer à aller jusqu’au bout.

Benjamin semble être dans le dur, ses temps de passage ne s’affiche plus, on croit qui a abandonner …..

et non ! Il ne lâche rien et repart pour la dernière épreuve sous les encouragements des cjc présents tout au long du parcours.

 

C’est l’heure de l’arrivée, l’équipe passe la ligne d’arrivée en 14h d’effort, (heureux de ne pas s’être blessé sur ce parcours très exigant)

 Nico passera la ligne d’arrivée avec gauthier et vadim en 15h et ben en 16h…….. RESPECT

VOILA C’EST FAIT. Enfin ou déjà, vite une bière et on se raconte nos parcours et impressions, avec une petite baignade dans le lac pour finir cette belle journée.

Le dimanche un représentant CJC

 était sur la ligne de départ du marathon race (43 km)……..Stéphane.  "The pit bull !!!"

 

Le tempsà changé, la température est redescendu et la pluie s’est invitait à la fête,

 

mais rien n’arrêtera Stéphane durant cette épreuve, il fut régulier et facile. Champion !

 

Que dire des lendemains quand on marche comme des playmobils……..ça pique ! les marches deviennent nos ennemis.

 

Resultats ICI

Merci pour la récupération dans la petite piscine et autre sauna et bon anniversaire à mon vieux pote Denis !

 

En attendant je vous invite ou conseille un autre magnifique trail que vous ne regretterez pas ….

L’UTTJ (jura) en juillet.

GO GO GO LES CJC.