Sur les traces du loup 2014 par Charlotte


Charlotte et le loup ou.... le loup et Charlotte 
Sur les traces du loup était l’événement incontournable pour moi car cette course de trail
a lieu chaque année dans mon pays (d’adoption), le Loir-et-Cher.
Comme tous les CJC présents ce fameux samedi l’ont remarqué, il y a de la boue dans le Loir-et-Cher… surtout quand il pleut! Et cela ne nous a pas gênés de marcher (ou plutôt courir!) dans la boue!
Pour embêter Alice, je vais dire qu’il pleut toujours moins qu’en.... Bretagne! ;)
Franchement, nous n’avons pas eu de chance avec cette météo nullement clémente mais il faut toujours positiver
et se dire que nous n’avons pas souffert de la chaleur.
On se console comme on peut! En plus, cela a été l’occasion de ressortir les bouillotes des placards; bouillotes qui ont eu un franc succès le soir!
Vive la bouillote et vive le Perrier sans bulles à consommer avec modération!
Enfin, je laisse une part de mystère planer sur ce dernier détail…
et je vais parler de la course qui était tout de même l’objectif principal de ce samedi 28 juin 2014.

Ce trail était pour moi le second.
Après avoir fait la Champ’Aisne et ses 15km à travers les bois et vignes des environs de Château-Thierry.
 Sur les traces du loup de la Ville-aux-Clercs
était la suite logique et marquerait ainsi ma fin de saison avec les CJC.

Un peu avant le départ, les « Oranges » se regroupent tous ensemble.
Les derniers détails sont apportés, lacets serrés, camelbags harnachés, perruques ajustées, nous sommes fin prêts!
Le stress du départ commence à se faire sentir pour moi mais une petite musique tonique est là pour décontracter tout le monde et s’échauffer (se réchauffer) en rythme. Une pluie fine tombe mais rien de bien méchant.
Nous pouvons entendre « Garou, Garou… »
mais ne vous y méprenez pas, il ne s’agit pas du chanteur mais du loup!
Garou arrive pour donner le top départ. L’hélicoptère est là aussi.
Il se trouve au-dessus de nous.
Quel show! Tout y est, même le tapis a été déroulé! Certes, il n’est pas rouge mais bleu.
Ce n’est pas grave,
le bleu se marie bien avec la couleur orange!
Puis c’est le départ! Ca part vite, très vite.
Je vois pas mal de coureurs me doubler et pourtant je ne suis pas en mode « tortue » !
Avec Didier nous ralentissons un peu car nous pensons aux 17 km qui nous attendent.
Ensuite arrive le premier obstacle: franchir des balles rondes de paille.
Tout le monde s’agglutine devant. Il faut attendre son tour et hop c’est reparti pour la course.
Il y aura d’ailleurs plusieurs obstacles sur ce parcours et c’est devant ces obstacles qu’on se rend compte qu’il y a beaucoup, vraiment beaucoup de participants! La pluie est quant à elle de plus en plus forte.
Au second ravitaillement je retrouve Jean-Marc qui a sagement préféré bifurquer sur le parcours du 17 
au lieu de risquer de se faire trop mal sur le 33.km
C’est le seul CJC à ne pas être en orange mais il a une très bonne excuse:
il a revêtu un magnifique déguisement pour chercher le loup!
Nous ne nous quitterons pas jusqu’à la fin sauf pour les arrêts techniques (pauses pipi pour l’un et laçage de chaussures pour l’autre).
Le panneau indiquant les 10km apparaît, je regarde ma montre:1h03,....
je suis contente de moi.
Ensuite, nous doublons quelques coureurs par-ci par-là et rejoignons un autre CJC, Vincent.
Une vilaine cote qui coupe les jambes le ralentira un peu plus loin.
 
La course continue, continue, continue…
Puis vient LE passage du gué…
Pourquoi passer dans l’eau et en avoir au-dessus des genoux alors qu’il y a un pont?
Bref, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!
A vrai dire je m’en serais bien passée car ce n’est pas agréable de courir avec les pieds
qui font « splosh splof splash » et des gravillons dans les chaussures.
Plus que 2 ou 3 km… Je ne sais plus exactement…
Les plus difficiles! Psychologiquement, c’est la fin et je relâche un peu, mes lacets aussi d’ailleurs!
Un petit coup de « pouette pouette » de Jean-Marc pour motiver les troupes et c’est reparti!
Un peu avant l’arrivée, Jean-Pierre et Luc sont là pour m’encourager et m’accompagner !
Merci à vous! Je franchis
la ligne d’arrivée avec le Président, quel privilège!
Merci à toi également Jean-Marc! Après c’est ravitaillement!
A boire! Eh oui, Charlotte le chameau a tout de même soif! Et je fume… !!
Pas la moquette, non, il n’y en a pas! Babou a bien rigolé lorsque j’ai enlevé mes chaussures toutes trempées!!

Voilà pour le résumé de ma course! Mon défi est relevé.
Maintenant, rendez-vous l’année prochaine!
Je vous attends! Avec les bouillotes et le Perrier sans bulles s’il faut!
Et j’espère sans la pluie pour que nous profitions davantage de l’après-course
(barbecue, feu d’artifice et surtout fiesta!).

Merci à tous pour votre bonne humeur en tout cas
car même si le temps est gris vous avez
toujours le sourire et vous savez vous amuser.

Et un grand bravo à tous bien sûr! Nous avons bien couru! Que ce soit sur le 17 ou le 33

Bravo et à l’année prochaine! J’essaierai d’attraper la queue du loup cette fois!
 
Charlotte

traces du loup la ville aux clercs running chierry j'y cours cjc photos trail

Commentaires (2)

1. cap'tain 03/07/2014

Superbe CR Charlotte ce fut un grand plaisir que d'avoir fait quelques km en ta compagnie..je te souhaite d'avoir toujours une paire de baskets dans ton sac ,pour prolonger le plaisir de courir...

2. Didier 04/07/2014

Bravo Charlotte pour ce CR et surtout les progrès que tu as en Course à pied. La preuve, je n'ai pas réussi à te suivre.
Bon séjour aux antipodes et à l'année prochaine sans aucun doute.

Ajouter un commentaire