Tranchées 2019 Par Duss family

 

Voila c'est fait. Les Duss sont allés au bout de ce projet trail de fou.

Ce qui pourrait être une simple course pour la plupart des coureurs inscrits a été pour nous une aventure fabuleuse.

Partager cet événement avec la femme qui me supporte depuis plus de 20 ans était important, car ma première participation au Trail des tranchées 2015, m'avait tellement porté, et changé.

 

Car j'y suis devenu le traileur que je suis. Un randonneur qui trottine, qui prends des photos, discute avec les coureurs, les bénévoles, profites des lieux ... bref qui profites à son rythme.

Et partager tout ça avec ma femme, à verdun sur cette distance folle, dans tous ces lieux historiques, c'était unique.

Un week-end partagé également avec les amis, dans un esprit de groupe, qui nous a fait du bien.

Fini les entraînements , ou certaines frustrations nous ont faits douter. Nous avons retrouvé la convivialité et la bienveillance, que nous apprécions tant dans notre groupe. 

C'est donc avec un grand plaisir que le week-end a commencé en groupe. Mobile-home, visites en deux groupes, historique ((ossuaire, tranchées, village détruit) et gourmand (visite de la fabrique de dragées)

Apéro et pasta party (offerte par jo et tophe ), merci à eux, et les gourmandises de tous, ont clôturées cette première journée, dans la bonne humeur, dans la super salle réservée exclusivement pour les cjc.

 

Il nous restait quand même à gérer cette nuit, avec l'appréhension de l'avant course. Nuit rythmée par les trains de Verdun 

Dimanche matin à la fraiche, départ en groupe, pour rejoindre les Bus, alors que virginie et jean-marc étaient déjà partis depuis une bonne heure sur leur 56kms.

Montée dans le bus et arrivée à l'ossuaire , pour un départ tous derniers manue et moi, pour des raisons de tuyau de la tuyauteuse . Mais même pas grave, premier contact avec nos serre-file Caro et Mesa (dit Banania, par ses amis), en tenue verte type militaire, sur une des photos.

 

L'occasion de rencontrer stéphane qui sera aussi finisher dans les derniers, un peu après nous, et Lorraine qui participait à son premier Trail et par la même sa première course, qui finira devant nous avec pascal.

Nous voilà donc manue, scal et moi en queue de peleton, mais rien de grave car rapidement les premiers singles ralentissent la meute, et nous permettent de repartir tranquillement sans être les derniers.

​ 

Les kilomètres défiles à allure modérée, en profitant des lieux traversés et des sites rencontrés, fort de Douaumont, singles, trous d'obus, côtes pentues ...

Rencontre et échange avec Alan et son père, qui faisaient cette course en mémoire du grand-père.

Alan qui a servi 5 ans dans notre armée française, et qui découvrait le trail.

Viendra ensuite le fort de Vaux, et le ravito au 17ème km.

Cette pause me permettra de prendre un petit cachet offert par jean-marc pour le mal de ventre, ainsi qu'un doliprane, la chaleur commençant à me chauffe la caboche.

 

Le rythme étant faible et ma forme hasardeuse à ce moment là, nous laissons partir copain scal en compagnie de lorraine suivie d'emma (photo à l'arrivée), un Reimoise qui était sur les mêmes bases que nous, et qui nous a accompagné un bout de temps aussi.

Un scal en grande forme, qui a fait un très beau parcours, bravo scal.

Nous voilà repartis manue et moi, tant bien que mal et voilà une montée incroyable, qui oblige à lever la tête pour voir tout en haut, qui arrive vers le 20ème km.

 

Impressionnante mais pas insurmontable, même amusante quand on y repense après 

Peu de temps après le facia lata de miss duss se rappelle à son bon souvenir, et nous faisons un arrêt pour mettre une genouillère, et nous voilà repartis pour une douzaine de kms, qui serons longs et douloureux, mais qui finalement nous aurons permis de vivre cette aventure, en nous soutenant l'un et l'autre, pour nous battre ensemble contre nos corps récalcitrants. 

 

La fin de course se fera au fil des kilomêtres entre marche et course, et nous rencontrerons le groupe de jeunes pompiers, qui participe tous les ans aux 15kms, accompagné d'une caisse en bois qu'ils portent à trois ou quatre, et dans laquelle il y a cochonaille, vin et musique.De joyeux lurons qui mettent l'ambiance sur le parcours 

 

Viens ensuite l'arrivée sur Verdun, en bord de Meuse, où plusieurs des copains sont là pour nous encourager, et même isa et sam, qui nous accompagnerons jusqu'à l'arrivée, nous redonnant un coup de motivation, pour finir la course. Merci à vous deux

Arrivée magnifique avec le groupe réunit qui attendait notre arrivée.Merci à toutes et tous. C'était émouvant.

 

Emotion, et quelques larmes pour manue, qui a elle aussi vécu un moment particulier, pendant ces quelques" sur les terres tristement célèbres de verdun.

Accolades, bisous, et échanges, et jean-marc arrive tel un beau coq français, avec son sourire et sa bonne humeur, comme si de rien n'était, après 56kms, bravo jean-marc.

Et nous voilà repartis pour une généreuse collation de groupe, au soleil, avec de quoi nous rassasier, et nous réhydrater.

  

Puis tous ensemble, nous irons accueillir virginie qui a courageusement réalisé son premier 56kms, et faite une belle rencontre. bravo virginie.

Je vous félicite toutes et tous pour vos exploits personnels. Car chaque course, est personnelle, et que ce sont les réussites et aussi les difficultés qui rendent ces moments si addictifs. Vous êtes nos champions !

Une grosse pensée pour karine et jérome, ainsi qu'à nos accompagnateurs, qui font aussi par leur présence et leur patience, que ces moments soient aussi beaux.

Bisous et "achtag le trail des tranchées"

Album photos Duss ici

Album photos CJC ici

Album photos Jean-Marc ici

Album photos Denis ici

Vidéo Lionel ici

le 55 km par Jean-Marc ici

le 55 par Virginie ici

Resultats ici

 

cjc chierry j'y cours trail photos resultats verdun tranchées

Commentaires (1)

1. Le Duss 02/04/2019

très belle mise en page. bon choix de photos bien placées

Ajouter un commentaire