La grande traversée

LA GRANDE TRAVERSEE

Quelques jours après l'abandon sur le GRP 120, j'ai ressenti un sentiment de frustration fort. Je m'étais très bien préparé, physiquement, mentalement et une énorme ampoule est venu gâché la fête.. durant 30km elle m'a tenu compagnie avant d'avoir raison de mes envies et surtout mes rêves de finisher.

Avec du recul, l'erreur venait de moi, uniquement de moi. Je n'avais pas tout anticipé (chaleur...) et sur un ultra, il faut tout anticiper minutieusement. Ne rien laisser au hasard. En cas de douleurs ou soucis ne rien laisser s'installer.

Fort de cette expérience et de cette frustration, je m'inscris, une semaine (02/09/2015) après le GRP pour la "Grande Traversée" : Vernet les Bains / Argelès sur mer 112.4km 5500mD+ /6500D-

Ma préparation aura été beaucoup plus légère car je devais récupérer des 73km que j'avais fait sur le GRP. 3 sorties longues en Montagne dont une de 8h30 et beaucoup de petites sorties faible vitesse.

Je me retrouve le 09/10 à 16h45,23° sur la place centrale de Vernet les bains avec une grosse envie de rallier Argelès.

Les guitaristes Catalan se mettent à jouer "guantanamera....." 17H et me voila parti.

Je me retrouve en dernière position sans pression et j'attaque directement une ascension de 10.7km pour 1550D+. J'avais prévu 3h. Comme à mon habitude, je ramasse toujours en début de course. Mon corps ne veut pas y aller... Après une heure et demi, la forme arrive. Je passe tranquillement du monde, et me met dans mon rythme. à 20min du sommet, j'assiste au coucher de soleil sur les pyrénnées orientales... Magnifique. j'en profite pour me changer et surtout anticiper le froid qui arrive.

Au bout de 2h40, je suis au refuge du CORTALET 2250m, sommet de l'ascension.

J'ai 20min d'avance sur mes prévisions alors je décide de prendre ces 20min de repos sur le ravito.

Thé chaud, fruit sec me voilà reparti dans la nuit direction la première base vie d'Arles sur tech km 35.

S'enchaine une descente de nuit plutôt technique au milieu de pierre et cailloux glissant et d'enchainement de ruisseaux à franchir, d'ailleurs au deuxième ruisseau un coureur un peu trop proche de moi a glissé et s'est accroché à mon kamelbag m'entrainant avec dans sa chute ....

Me voilà avec les deux pieds trempés!!!!grrrrr

Quelques km plus loin, les mêmes picotement sous mon pied droit qu'au GRP..... j'ai manqué à Madame ampoule, elle décide de venir me rendre visite !!! trop aimable ! J'arrive au refuge de BATERE km25 ou un sympathique ravito de montagne m'attend. Mon esprit est à l'ampoule... je me déchausse, je remets de la NOK, boit une soupe chaude, refait le plein et me voilà reparti .

J'évolue assez aisément sur ces 10km alternant course sur le plat et marche en montée. 1h20 je suis au km 35 à la base vie d'Arles.

Ma priorité est de faire soigner cette ampoule, le podologue est dispo, sympa, fait le nécessaire , TOP!

Sandwich jambon fromage, TUC, diabolo menthe et petit café, le plein du kamelbag, pause totale 40min et me voilà parti pour le 2ème tiers de la course 41km 1500D+ 1200D-

Le redémarrage est dur dur 3km 600d+ pour atteindre le col du Paracoll où c'est plutôt de l'escalade..

. la fatigue commence à se faire sentir. Je décide de récupérer et ne cours pas dans la descente menant au ravitaillement de MONTALBA km48 . Bizarrement seulement 10 km après la base vie où j'ai bien mangé mais j'ai une faim de loup. Je ne cède pas à un excès et mange un petit morceau de jambon et de fromage fait le plein et repars.

L'enthousiasme est revenu !! Je me dirige vers le ROC de FRANCE où je pourrai voir le soleil se lever mais avant j'ai 9km et 850D+ d'ascension au milieu d'une forêt de chêne de liège. Je pioche sévèrement, j'ai faim et à 2.5KM du sommet j'ai le cœur dans la gorge, la tête qui tourne, je suis seul bonjour hypoglycémie .....

Je trouve subitement un buisson accueillant ! je m'assois dedans, mange deux barres, met une alarme 17min plus tard et fait petit somme en pleine nature . Je m'endors comme un sanglier,immédiatement !!!

17 min plus tard je me réveille, en super forme !! Je finis l'ascension et me retrouve à voir le lever du soleil au sommet du ROC de FRANCE. (endroit et moment idéal pour faire un point sur sa vie :-).... ) On distingue la mer (donc l'arrivée) et après une nuit froid et humide en montagne les rayons font du bien. il reste 55km.... je franchis la frontière espagnole !!!

Une équipe de gendarme, protégeant le site font le pointage et je repars pour une descente de 7km sur du bitume... les jambes répondent présentes. Je cours à 12.... je suis surpris

J'arrive à 8h50 km 64 au ravitaillement de "las ILLAS" toujours en Espagne pour le petit déjeuné.

Je vais y rester 20min. jambon fromage, banane café et menthe à l'eau !! J'ai bu tellement d'eau nature que je commence à avoir des brulures d'estomac. Je fais le plein de mon kamelbag avec de la menthe et c'est reparti pour 14km direction le Perthus où je prends le temps de digérer profiter des rayons du soleil et je marche durant 8km. Pour les 6 derniers avant le Perthus je cours tranquillement, mes cuisses apprécient . Après avoir traversé le château  historique du Perthus j'arrive après 2h20 à la base vie.

J'ai seulement 1h 20 d'avance sur la barrière horaire, c'est chaud. Je décide malgré tout d'y rester une heure : changement total de vêtement, podologue, huile d'arnica sur les jambes + repas (jambon+ fromage+ menthe à l'eau+ café+ abricot sec)

12h40, je repars pour le dernier tiers, direction l'arrivée ..... Je décide de faire l'ascension vers le col de l'Ouillat très tranquillement .

Je vais mettre 2h40 pour faire 10km et 800d+. c'est long mais je me suis refait la cerise. Arrivée au col de l'Ouillat, le refuge fait resto!! il y a une odeur de morue au chorizo.... mais pas pour moi ce sera une madeleine et le plein du kamel avec de la menthe à l'eau.

Je quitte les Pyrénées Orientales et rentre dans les Albères !

Il me reste 24.4km et j'ai une pêche d'enfer! Je décide d'accélérer le rythme.

Il reste 2 grosses difficultés, la descente du ROC de MEDES (4km 800d- très dangereuse)

et la remontée de la vaill (2km 380d+) avant les 8km du bord de mer. Avant ces deux difficultés, j'ai un long chemin de chemin de 10km bord de crête avec une belle bosse que je passe en 2h20 pour m'amener au col des 3 hêtres où le panorama est magnifique.

J'attaque la descente du ROC avec de très bonnes jambes, je cours , je saute, j'anticipe, je bois, je m'éclate et je ne fatigue pas. Pas de chute, juste un face à face avec une vache qui n'était pas du tout contente de me trouver là !!!! En bas de cette descente, ravito express et je ressors la frontale car la nuit tombe et je ressors les batons pour cette montée 2km 380d+. 23 min plus tard, j'attaque la descente direction Argelès !!!

A ce moment dans ma tête c'est gagné il me reste 8km....

On bip mon dossard et me voilà parti pour le plaisir final, je ne fais plus attention à rien autour de moi. Dans ma tête, c'est l'arrivée... Je mets la musique sur les oreilles et fait tourner les jambes (12....12.5.....) je double pas mal de monde qui marche. Je suis surpris de voir les ressources que j'ai après 105km. je ne pense qu'à l'arrivée. Je vois le port..... il reste 1.4km!!! les gens sont à tables autour de plateaux de fruit de mer... ça sent bon, la brise marine caresse mon visage.... je tape dans la main de spectateurs qui m'encouragent !!! c'est chouette !

Le speaker m'annonce et je franchis la ligne après 200m de sprint !!!!!!!! et surtout 27h57min d'effort

L'organisateur me félicite, m'offre une binousette (que je n'arriverai pas à boire) et ma médaille de Finisher!!

je suis simplement heureux....FINISHER

Je n'ai pas l'impression d'avoir subi cette course. j'ai appris, apprécié, profité. J'ai chanté, pensé, compté plusieurs fois jusque 1000.... marché, rigolé, pleuré. Je suis allé très loin dans l'effort et au fond de moi même pour arriver à finir.Cette fois-ci, mon corps a tenu bon et ma tête aussi

Je ne sais pas si je referai un jour quelque chose comme cela mais sur l'agenda de ma vie, je viens de mettre une croix !

Resultats ICI

Je vous embrasse

Stéphane

cjc chierry j'y cours trail photos running 2015 100 miles sud de France Argeles sur mer grande traversée Vernet-les-bains

Commentaires (2)

1. JM2CJC 17/10/2015

Tu es FORMIDABLE mon amigo ..franchement tu me trous le fion !!!
Ou as tu trouvé cette envie ce petit plus pour franchir ce "palier" ..heu cette montagne..Je suis admiratif de ton exploit..je pense au vu de ta course que tu t'es retrouvé souvent seul, la tête emplie ,de pensées, de belles images...de tes rencontres ..ta vie... FELICITATION et merci pour le récit de ton aventure..La bise amigo

2. arzel 27/11/2015

et bien ! il a grandi mon poussin ! beau "marathon" culinaire aussi ! quel mentale ! un grand champion ,ta famille doit être rudement fiers de toi !

toutes ces heures d’entraînements et sacrifice, ta magnifique médaille est bien méritée

quel bonheur tu as du vivre durant ce périple, tu sais que wondderwomen était présente ....c'est peut être moi l'ampoule


en tout cas rendez vous en 2017 pour le GR20

DES ENORMES BISES , BRAVO , RESPECT , et merci pour ce partage

Ajouter un commentaire