UTTJ

UTTJ 2017 photos & resultats

UTTJ 2017

Encore une tres belle edition que cet UTTJ 2017.

  

Sur une proposition de l'organisateur les prehistorik's CJC ont pris position de la grotte sur le KV du vendredi soir...ou un barbecue avec l'ami Yan etait offert à tous les participants hihihi.

  

J'arrive encore une fois de plus.. pas en grande forme pour cette nouvel episode UTTJ....un début d'année tout en blessures,reprise mi-Juin.

Aucune prepa ,pas de sorties longues, juste 2 à 3 sorties de 15 à 20 km et 1 Trail une semaine avant de 22 km...

Donc, aucun espoir de faire le tour...j'envisage que de faire 20km sur l'etape du samedi pour garder du jus et esperer faire un max de km sur celle du dimanche...

Mon départ pour l'étape Inch Chalam 67 km pour 5700m D+...se fait ...au fond du peloton.

Je reste avec les derniers sur les 10/12 premiers km...Je suis avec mon ami David qui se fait une torsion du genou sur un pierrier et qui le contraint à l'abandon sous le chapeau de gendarmes.

  

..Du coup je me retrouve seul pour faire la montée de Roche Blanche...que c'est dur dur quand musculairement rien ne reponds !!! Mais je m'accroche et remonte pas mal de traileurs , à mon grand etonnement !!!..La matinée est emplie de soleil et je prends du plaisir sur ce magnifique caillou, je me surprend à courir un peu sur le haut...Enfin le belvédaire...le coucou à Laurent et la bise à miss Kat, qui me dépannera d'un baton, car l'un des miens à plié (sous mon poids hihihi) Je suis content mes jambes ont repondues et fait une tres belle montée et repris du temps sur la BH...Je file vers les moussieres... ou se trouve le ravito au km 28, il commence à faire tres chaud ...heureusement je retrouve Nathalie qui me réconforte car je decide de continuer.sur l'air des Bronzés hihihi...peu importe comment ...j'abandonnerai ou rejoindrai l'arrivée....mais je reparts...pas loin 200m c'est la big crampe.. 10mn d'arret sous le remonte pente ohhh putain que cela fait tres tres mal !!!

   

je continu...Un peu plus loin je rattrappe une fille tout en bleu Julie qui vient de Belgique... qui est seule et donne des signes de fatigue..nous echangeons quelques mots et elle s'elance à mes cotés pour aller le plus loin possible..Au loin se profile le Cret de Chalam le ravito et la BH...Je retrouve Nath, David, Sylvie qui m'encouragent et me donne un coup de main pour reffaire le plein de mon camel bag..Nous avons env 40mn d'avance sur la BH et il fait toujours tres chaud, un morceau de saucisson et un bout de morbier pour le solide et coca pour le liquide...

  

Je suis  content car je suis revenu sur plusieur traileurs que je connais, Pascal, et les amis du chnnoooorrddd, nous ferons toute la montée ensemble un tres bon moment de partage et de solidaritée entre nous...j'adore

 

Avec Julie nous passons le "point " marathon  en ..9h20  Wahhhooouuu un chrono de ouffff...La fin de journée s'annonce ...difficile.. comment vais je faire pour tenir ???Nous sommes sur le plateau, passons la croix de couloirs km 46 ...cool un peu d'air et à nous la descente, passons sous la barre rocheuse de l'Anversis km 48/50...La mes cuisses commencent a se faire tres dures, je leve un peu le pied car j'espere franchir la ligne d'arrivée  j'en suis deja à plus de 10h30 de course...

 

Un coin que je trouve ..joli ...la montée sur le plateau du Cret Joli , foret et prairie s'offrent a nous et surprise ,il y a une bénévole qui se trouve au milieu de nulle part pour tenir un point eau...une bise et un merci pour elle; cela réconforte de ne pas se "sentir seul" sur la montagne..Encore une belle partie de "manivelles" pour rejoindre un petit village ou je sais que l'accueil et le ravito, est tres tres chaleureux...Coyriére les cloches le Dj.. c'est de la folie hihihi...merci à vous pour cette superbe ambiance ..presque 12h00 que je suis en course et il reste encore 12 à 15km pour rejoindre St Claude je suis roti de chez roti...

Descente et un peu de plat pour traverser le Tacon km 59, je suis bien ...au frais de la foret Julie est toujours avec moi assez contente  hihihi. Dans le marais ...je pioche grave mes jambes n'en veulent plus, mais le moral est bon...S'achant que nous ne sommes plus tres loin de l'arrivée,nous nous encourageons mutuellement et dans la générosité nous redoublons d'efforts l'un et l'autre, je suis encore limite à chopper des crampes...mais je gere ..

Derniere montée pour rejoindre la place et l'arrivée que nous franchissons avec Julie , Nathalie, David, Sylvie, sa fille, Samuel, Kat, Laurent, Yan, Stephanie etc etc ...nous font une ovation au franchissement de la ligne... Merci  merci

.  

Je suis roti, confi, plus de jambes..je suis "con " d'avoir fait cette superbe et magnifique balade dans le Jura...ahhh le plaisir..

Au chrono j'ai 13h40 pour 67 bornes...ma nuit s'annonce "compliquée..mais bon je l'ai voulu donc aucun regrets à avoir...

en conso 11 litres moitié eau et coca saucisson et morbier sur chaques ravitos...maintenant c'est binouzes à gogosss

Le dimanche...Entre Bienne et  Lizon 44km et 2200mD+

Apres une nuit tres tres mouvementée pas beaucoup dormi, je suis de nouveau sur la ligne de départ pour l'etape ....pour faire ce que je pourrai ..10, 15 ou 20 km 1er gros morceau le mont Chabot ..je suis de nouveau dans les derniers mais que c'est dur..les amis serre-files m'encouragent, pas de jambes..je sais que cela va etre une journée GALERE..

  

Je suis tres vite tout seul et il fait encore tres tres chaud, heureusement nous nous trouvons en foret...Je n'arrive plus a courir, je suis à plat ...mais je continu..le tracé par l'ami Laurent et tres plaisant, mais que c'est dur...Sur le ravito de Rancette km 11, je retrouve Nathalie, Christine et sa petite fille, elles sont venues pour encourager papy Jean-Claude.

  

.J'ai un semblant de remise en forme je repart a fond hihihi( pas trop vite) dans la descente...quel con va moins vite et tu pourras peut etre, aller plus loin !!!!

Un petit coucou aux amis de Belgique sur UTTJ ..FINISHERS

  

La traversée du village sur le bitume me fait tres mal au cuisses...au fond de la vallée , je tourne à droite!!!!

au p... un mur mais quel mur la montée de Pratz pour rejoindre la chapelle ( merci Lolo)!!! je l'attaque mais plus rien, je suis HS cela m'est tres tres penible de lever les pieds...pour vous dire...Je suis scotché, les oreilles bouchées, mes bras sont aussi lourds que mes jambes...voila deja plus de 5h30 que je randonne ..

j'ai plus envie mais il me faut franchir cette cotelette, je pioche,m'arrete, reparts, que c'est dur ..je somnole sur mes batons....Enfin le soleil et et ..Nath qui se trouve ici devant la chapelle.. j'ai plaisir à la voir...je la rassure en lui disant que cela va ...mais je suis crevé plus rien dans la caisse...et de plus d'envies meme marcher, je n'y arrive plus, je suis sous un soleil de plomb et je roupille encore une fois de plus.. debout sur les batons.. ..ma seule envie à cet instant boire une ou plusieurs bieres, m'assoir et....dormir..

.  

Il me reste encore 2/3 km pour le ravito, coucou à madame Plaut, et je randonne jusqu'au km 26,5 et le ravito...A ma grande surprise l'ami Samuel le GO, se trouve la avec ma Nath que je regarde en lui faisant un signe avec mon pouce qui indique ma resignation de continuer.

  

Sam ne veut pasque j'abandonne, les serre files m'encouragent à repartir...mais non je prefere m'en tenir à ma decision, je ne veux pas me mettre en vrille pour faire 10 bornes et etre finisher..Samuel me comprend et je lui remet mon dossard en lui promettant de revenir ...mais avec une prepa digne de ce nom, pour respecter au mieux  la montagne...

Bilan de mon w-end UTTJ  environ 95 km et  7.400m D+ en 19h45

Je suis allé au dela de mes esperances, j'ai pris enormement de plaisir, mais...

Promis plus d'ultra sans prepa...  mes photos ICI  ICI & ICI

 

Lire la suite

UTTJ : photos / résultats 2016

UTTJ Un Tour en Terre du Jura ... Deuxième du nom et surement pas le dernier !!!

    

 

Avant de relater mes impressions et ma "course" à proprement parler, je vais avoir quelques mots pour un intense moment d'émotion vécu au beau milieu de la ligne de départ ... Un très bel hommage a été rendu à Monsieur Jean-Louis Bourgeois, UTTJiste fidèle, en participations comme en amitiés, avec le Staff UTTJ et bon nombre de coureurs présents. Personnellement je ne le connaissais pas mais j'ai surement croisé son chemin à un moment ou à un autre en 2015 ... Samuel a confié un dossard en son nom au doyen des coureurs avec pour mission de lui faire franchir, une fois de plus, la ligne d'arrivée de cette magnifique épreuve ...

   

et nul doute que ce dossard serait arrivé à bon port quoi qu'il advienne. Samuel nous fera également part qu'un Cairn sera érigé en mémoire de Jean-Louis au sommet du Crêt de Chalam et que chacun des compagnons de trail présents pourrait s'y reccueillir et y prendre part en ramassant une pierre sur le sentier menant au sommet pour l'y déposer. Ce moment chargé d'émotions m'aura donné, à moi mais probablement aussi à d'autres, la force de surmonter les difficultés qui se sont dressées face à nous dans les moments les plus durs afin de faire honneur à ce monsieur ...

   

Bon on va commencer par le moins intêressant ... l'état du bonhomme avant départ et quelques chiffres. J'ai rencontré quelques petites "déconvenues" ces dernières semaines ... fracture du poignet en mars, pb aux ischios en mai, les quadriceps en juin ... jusqu'à une visite chez l'ostéo à moins d'une semaine du grand départ pour limiter la casse. Je suis conscient de partir sans le moindre entrainement mais l'envie est plus forte que tout ... je n'ai qu'une hâte depuis des jours et des jours ... revenir me frotter aux monts du Jura !!! ... et puis j'aurai à coeur de tenir mon objectif qui est de ne pas rendre les armes et de gravir sans sourciller tous les monts qui se présenteront devant moi.

  

Cet Ultra Trail qui m'avait énormément plu l'an passé m'a définitivement conquis !!! D'ailleurs peut-on parler de course ??? L'ambiance et l'atmosphère générées par les UTTJistes, qu'ils soient participants de tous niveaux, membres du staff, bénévoles ou même simples spectateurs est EXCEPTIONNELLE ... ça ressemble bien plus à une grande réunion de famille qu'à une compétition. Cette année, la formule a été déclinée sous forme d'un prologue suivi de deux étapes et la course a été recentrée sur Saint-Claude, une très bonne chose à mon sens ... Le boulot réalisé par l'ami Samuel Vernerey, son staff et toute sa bande de bénévoles a été COLOSSAL ... Je ne peux que leur tirer un énorme coup de chapeau !!! Voilà des gens qui savent recevoir, être attentifs à tout ce qui pourrait nous être utile et même bien plus encore ... Un grand grand grand MERCI à vous tous, je ne trouve pas les mots à la hauteur de ma gratitude envers vous !!! Je n'ai beau avoir chaussé les baskets que depuis 2014, j'ai roulé ma bosse un peu partout et j'ai aujourd'hui participé à plus d'une centaine de courses différentes allant du 5km à l'Ultra ... Et je l'affirme, je n'ai pour l'instant pas trouvé mieux ... L'UTTJ est le MUST du MUST !!!

  

Côté course, je suis arrivé jeudi 14 juillet sur Saint-Claude quelques petites heures avant le prologue, juste le temps de débarquer les affaires, récupérer mon dossard et saluer quelques amis. Je prendrai le départ de ce prologue avec notre Bête Nationale, véritable Rockstar dans ces contrées du Jura ... et nous sommes déjà bons derniers du peloton et le resterons jusqu'à mi-parcours quasiment ... Bon on va dire que c'est la faute au défi lancé à la Bête par Samuel ... Je balance ... Faire la bise à toutes les bénévoles rencontrées sur son chemin ... Défi accepté et réussi haut la main, aucune de ces demoiselles n'a échappé aux griffes de la Bête GGGRRRR !!! Ce prologue aura été une virée bien agréable et un excellent test en vue de ce qui nous attendait le lendemain.

  

Vendredi, la première étape, 62km et 3400m D+ sont au menu ... quelle bande de goinfres ces UTTJistes !!! Cette étape est un joli mix des après-midi des deux étapes que j'ai faites en 2015 ... le mont Chabot, Rocheblanche, la Borne aux Lions, le Crêt de Chalam, la Croix des Couloires, Coyrières et son ravito à l'ambiance de dingue ... le tout agrémenté d'un tas de jolis coins tout autant splendides qu'il serait trop long d'énumérer ... Je ferai la première ascension et un bon bout de route menant au premier ravitaillement juste devant les fermeurs en compagnie de notre bon président. Nous nous perdrons de vue quelques km et il finira par revenir sur moi un poil avant le ravitaillement des Moussières. Nous en repartirons ensemble direction la Borne aux Lions. Le Jean-Marc est très en forme, je traine la patte et j'ai toutes les peines du monde à le suivre ... Je le ralentis, ça m'agace mais je n'arrive pas à m'en débarraser et le convaincre de partir devant à ce moment là ... mais ce n'est que partie remise HiHiHi !!! Je finirai par arriver à la Borne accroché à sa ceinture tant bien que mal. Nous y retrouvons Nathalie, notre supportrice numéro un, pour la troisième fois depuis que nous avons quitté Saint-Claude. L'ami Gilles qui vient de traverser une passe de moins bien arrive derrière nous ... Le bon Jean-Marc repartira finallement seul devant et je me joindrai à Gilles pour gravir le Chalam ... il est quand même hors de question de ne pas aller jusqu'au sommet, Nous devons faire honneur à Jean-Louis. Nous ferons avec Gilles l'ascension à un très bon rythme puisque je reverrai le président au sommet et nous prendrons quelques instants devant ce Cairn érigé par les coureurs qui nous ont précédé, droit et majestueux, surplombant les monts du Jura ... avant de reprendre notre route. Nous ferons un bon bout de chemin ensemble (16, 18 km ?) jusqu'à ce que je m'arrête pour admirer de grandes falaises et faire quelques photos un peu avant Coyrières où, cette année encore, l'ambiance est tonitruante au ravitaillement ... Quand tu en es arrivé là est que tu es dans les brrières horaires, il n'y a plus qu'à gérer tranquille et terminer la balade. Je finirai ensuite la route menant à Saint-Claude seul ... où l'ami Samuel, qui est là à attendre tous ses coureurs jusqu'au dernier, sera le premier à me saluer et me féliciter suivi de très près de J.-M. et Nathalie qui m'attend et pas les mains vides ... de quoi interloquer notre camarade speaker héhéhé !!!

  

Samedi matin 5H, le réveil sonne et la deuxième étape, un maratrail seulement, pointe le bout de son nez ... enfin il faut d'abord se mettre debout et ce n'est pas bien évident, j'ai dû m'y reprendre par deux fois et la salle de bains m'a paru bien loin du lit HiHiHi !!! Décision est prise, je serai sur la ligne de départ avec la ferme intention d'avancer tant que je ne me ferai pas rattrapper par la montre ... Pour m'y aider, je prends un petit déj vite fait, je prépare mon sac et j'enfile mon maillot spécial Finisher gardé spécialement pour le dernier jour. Les minutes précédant le départ de cette dernière étape seront un peu plus heureuses, un de nos camarades de jeu en profite pour passer un petit message à sa femme, également coureuse, pour leurs 34 ans de mariage ... Je me positionnerai en dernière ligne au départ pour partir tranquille, dans le bouchon et voir comment les choses vont évoluer dans une première boucle de 14km qui nous ramènera à Saint-Claude avant de rentrer dans le vif du sujet. Cette boucle sera l'occasion d'évoluer tranquillou et d'avoir l'occasion de faire connaissance entre autres avec Fernande et Marie-Clothilde que je retrouverai plus tard sur le parcours au gré des évènements ... Le ravito de Saint-Claude sonne l'arrivée des choses sérieuses mais tout va bien, la mécanique tourne encore convenablement ... Il y a moins de dénivelé cumulé sur cette étape, mais nous avons été avertis ... Les montées seront plus courtes que la veille ... Mais plus raides !!! Le mont Bayard que nous arpenterons en long et en large fera office de début et de fin des ostilités. Sa première ascension se fera par une face bien plus coriace qu'en 2015 !!! Je ne sais pas quoi faire de mes bâtons par endroits, j'ai besoin de mes mains pour me hisser mais le sentier emprunté est extra, surtout la zone rocheuse au dessous et au dessus de la grotte de Sainte-Catherine ... SUPERBE !!!

   

Au sommet, je traverserai un cabanon que j'avais déjà vu en 2015 avec mes compagnons relayeurs du premier matin. La descente qui s'en suit me mènera jusqu'au ravito du Très Bayard où je serai rejoint par Fernande. Nous en repartirons ensemble, c'est quand même bien agréable de ne pas être toujours seul. Nous finirons de descendre le mont, passer près de la cascade des Combes et nous retrouver à parcourir les gorges de l'Abîme. Cet endroit est magique, c'est magnifique comme coin ... en plus nous y sommes reçus au son d'un morceau de musique classique et par Sébastien, grimé en marquis de la tête au pieds ... ou presque, les chaussures étant quand même adaptées au terrain hiHiHi !!! Quelques mots échangés, 2 / 3 photos et nous repartons. Nous avons de l'avance sur les barrières horaires, le moral est très bon, il ne nous reste même pas 20 bornes à faire alors nous serons Finishers !!! Sur les hauteurs du petit village de Vaucluse je finirai par lâcher Fernande. Quel grossier personnage je fais ... d'un autre côté, grand bien lui fasse j'ai raté une bifurcation et je me suis enquillé une grimpette non prévue au programme qui me valent un peu de jardinage ... Ouf, Samuel ne me demandera pas de supplément pour les km complémentaires !!! Je fais demi-tour, je retrouve la bonne trace et je file vers le Crêt Pourri et son sentier qui serpente le long d'un très beau cirque ... à cet endroit c'est séance Sky Running  ... tout simplement Splendide !!! Je file maintenant sur le dernier ravito à la main morte ... Après mon jardinage, j'apprends qu'il ne reste que 2 traileurs pas très loin derrière moi. Pas grâve, je me sens de nouveau en grande forme et je dévale la longue descente en single en forêt et j'y reprendrai 7/8 concurrents, nous échangerons à chaque fois quelques mots et nous nous encouragerons mutuellement.

   

L'excellente ambiance de l'UTTJ se vérifie même en plein effort et après 110 bornes de course, ça grimace un peu mais la banane prédomine !!! Il ne me reste plus qu'à franchir de nouveau le grand Bayard ... Dans l'ascension, je reprendrai d'autres traileurs dont Lorna  et Frédéric avec qui j'ai fait connaissance la veille et dans l'ultime descente direction Saint-Claude, je recroiserai Fernande et Marie-Clothilde toutes deux étonnées de me voir revenir derrière elles !!! Là encore quelques échanges et je continue mon chemin direction l'arche d'arrivée, les derniers hectomètres se font en ville, je passe devant le podium et j'entends Samuel me congratuler alors qu'il est en pleine cérémonie de remise des prix ... puis je passe sous cette arche, encore FINISHER, où Nath et J.-M. m'accueillent !!!

  

Cette épreuve sera cloturée par l'arrivée des derniers Finishers sous une ovation et une OLA ... mémorable !!! La journée se finira autour d'une (ou deux héhé) bonne boisson de récup et d'un plateau repas bien sympa entouré de gens très appréciables ... Quel dommage qu'il soit déjà l'heure de reprendre la route !!! 

 

Pour moi, cette balade aura représenté 123km et 7100m de D+ en 24H21 (je me suis offert un petit supplément hors piste sur la dernière étape HIHIHI ) ... Belle rando tout de même !!! A quoi il carbure l'animal ? Bah à pas grand chose de particulier en fait ... Sur tout ce que j'ai embarqué avec moi, j'ai consommé en tout et pour tout 2 litres de boisson isotonique, 1 gel et 1 demi barre énergétique ... après ça a été eau, coca et ravito issu de l'artisanat local ... Jambon sec, Comté, Sauciflard et binouzes de récup !!! Je n'ai pas eu la moindre crampe ni le même un petit souci de santé malgré ce régime alimentaire draconnien ... Comme quoi les trucs à base de poudre de perlinpinpin on peut s'en passer ...

   

Président, MERCI à toi pour tous tes encouragements et conseils qui me permettent de venir à bout de ce genre d'épreuve ... Nathalie, je te fais une grosse bise, tu es formidable avec nous !!!

Merci à toute l'organnisation UTTJ 2016 à tout les bénévoles , nous avons passé un superbe w-end.

David

Album photos ICI   Album photos ICI

Album photos ICI    Album photos ICI

Resultats 2016 ICI

UTTJ 2016 & photos par Lolotrail

L’AVENTURE UTTJ ...par LOLOTRAIL

 

Décrire en quelques lignes les émotions que j’ai vécues ce week-end dans l’organisation de l’UTTJ Un Tour en Terre du Jura est quasiment impossible. Pour une fois je ne courais pas (ou presque pas), j’étais de l’autre côté de la barrière aux petits soins de mes amis coureurs.

 

Autant je peux prendre un vrai plaisir en parcourant des chemins magnifiques aux sommets de montagnes et cols plus beaux les uns que les autres, autant me mettre au service des autres m’a procuré une bien grande  satisfaction. LUTTJ Un Tour en Terre du Jura, comme je le dis dans le titre, est une réelle aventure.

Une Aventure sportive

 

 

IMG_6339L’UTTJ est avant tout une épreuve, un trail, de 120km et 6800m de dénivelé positif à parcourir sur 3 jours autour de Saint-Claude. La course est technique, éprouvante, longue et le premier venu sera vite surpris de la difficulté pour boucler le parcours dans son intégralité ou même en relais à 2. C’est un défi que se sont lancés  les coureurs, envers eux-mêmes, ils sont venus se prouver qu’ils en étaient capables.

  

Pour certains, c’était un objectif, pour d’autres, un tremplin pour des épreuves mythiques peut-être plus exigeantes encore. Mais tous sont venus avec l’idée d’en découdre, de faire de leur mieux, de résister autant qu’ils le pourront. Les « favoris » enchaîneront le prologue et les 2 étapes en un peu plus de 12 heures. Les plus modestes resteront au total plus de 27 heures dans les chemins ! Mais tous vous le diront, ils sont fiers d’être arrivés au bout, ils ont largement profité de ce que le Jura pouvait leur offrir…

Une aventure humaine

  

13716182_10154379918979510_1056566557832452152_n

Venir faire l’UTTJ, c’est savoir que ce seront 3 jours parfois de galère mais que tous les partants seront dans le même bateau, au même niveau. Alors on s’encourage, on se félicite, on se donne un coup de main. J’en ai vu certains courir ensemble durant 3 jours alors qu’ils ne se connaissaient pas au départ de la course (comme Cindy et Marc) ! J’ai vu des bandes de copains (Jean-Marc,David, Stéphanie, Gilles,…)

  

venus de l’autre bout de la France pour venir se marrer sur les sentiers jurassiens. Venir faire l’UTTJ, c’est courir 3 jours d’affilé, avec 3 départs, 3 arrivées et à la fin de chaque journée, venir partager un bivouac avec les autres coureurs. La formule permet l’échange entre les participants, l’entraide, le partage. C’est aussi en profiter pour discuter avec les bénévoles, rigoler, partager une bière. Tout est fait sur cet UTTJ pour que l’ambiance reste familiale, bonne enfant et c’est sans doute pour ça que beaucoup en sont à leur 3, 4 ou 5° participation et que d’autres ayant découvert l’épreuve compte bien revenir !

Mon aventure de bénévole

 

 

13668967_1731352490439042_208585961719895867_n (1)

Mon tout premier contact avec l’UTTJ, c’était en tant que spectateur, en 2012, j’étais venu voir ces « fous » au départ d’une course qui pour moi était à l’époque une vraie montagne ! En 2013, il y avait un 10km, ce qui tombait bien car en plein travaux à la maison, je n’avais pas le temps de m’entrainer pour un tel défi et cette distance me suffisait bien. J’ai tout de même fait connaissance avec une des difficultés du parcours, le Mont Chabot. En 2014, j’étais inscrit sur la TDS, j’avais passé un cap et l’UTTJ me semblait une bonne préparation 2 mois avant Chamonix. J’ai fini la course en près de 18h et j’ai vraiment adoré au point de me réinscrire en 2015. Malheureusement, les fortes chaleurs du jour avaient eu raison de moi et j’ai dû abandonner dès le premier jour.

 

Ne souhaitant pas rentrer prématurément à la maison, j’ai décidé de donner un coup de main et fermant la course une partie du 2° jour. J’avais trouvé cette expérience tellement enrichissante qu’à la fin de la course, je suis allé voir Sam, le directeur de course, pour lui proposer mes services dans l’équipe d’organisation.

  

En 2016, me voilà donc intégré dans l’équipe. Rapidement, Sam compte sur moi et me fait confiance.

 

 

L’UTTJ vit un profond bouleversement avec un changement de formule : il passe de 2 à jours avec un prologue. Je suis alors responsable du parcours de ces 15 premiers kilomètres de course. Il me faut donc trouver les chemins, prévoir l’équipe de bénévoles qui assurera les différentes tâches (signaleurs, ravitaillement, etc…).

Je serai bien aidé par Brigitte qui habite sur le secteur et connaît tout le monde et tous les chemins ! Nous peaufinons tout ça avec Sam, nous avons plusieurs réunions avec les autres de l’équipe les mois précédant la course pour planifier l’épreuve.

 

Une fois le jour de la course arrivé, pour nous aussi ce sont 3 jours d’endurance qui débutent ! 3 journées non-stop, de 5-6h le matin à parfois 21-22h le soir pour que tout se passe bien, pour que es coureurs puissent profiter comme il se doit de l’UTTJ. Pour ma part, je m’affaire à différentes tâches entre balisage et débroussaillage (à la faux!) du prologue le matin du départ, remise des dossards et accueil des coureurs l’après-midi.....

  

 le signalement à des croisements de routes, assurer le respect des barrières horaires, rapatrier les hors-délai et les abandons, jouer l’ouvreur sur une partie du parcours (pour vérifier le balisage avant le passage des coureurs) …

Ce ne sont que quelques exemples car ces simples activités ne suffisent pas à faire une course. Nous sommes pas loin d’une centaine de bénévoles au total sur les 3 jours et chacun à son rôle et son importance et je crois que les coureurs l’ont bien compris !

Ma relation bénévole – coureurs

  

 

13707634_10154379919074510_1434699792753997589_n

Je pense que j’avais une place privilégiée pour être prêt des coureurs en surveillant les barrières horaires. Evidemment, je n’ai presque pas vu les premiers du week-end mais j’ai vécu une grande partie de l’épreuve avec la fin de course. Et honnêtement, si c’était à refaire, c’est exactement au même endroit que j’irai ! Si évidemment on peut saluer la performance des plus rapides, il me semble que la vraie aventure s’est réellement vécue ici, avec les derniers ! Ils ont passé 2 fois plus de temps que les autres sur les sentiers,...

 

ils ont trouvé les nombreuses côtes 2 fois plus dures que les autres, ils ont accumulé 2 fois plus de fatigue et pourtant, chaque jour, ils se sont relevés pour repartir. S’ils ne se mesuraient pas avec les autres concurrents (qui étaient je pense plutôt des alliés), ils se battaient avec un chronomètre qui parfois auront eu raison d’eux. Se faire battre par plus fort que soit, c’est acceptable mais par une montre, c’est plus difficile à digérer. Vraiment je les admire !

 

   

13700027_10154379919114510_2930771953386717817_n

En début de course, j’ai pu me placer en milieu de peloton, quand tout le monde est encore à peu près groupé. J’ai vu passer les copains en attendant que les derniers arrivent pour surveiller qu’ils étaient dans les temps. Déjà, ça semble compliqué pour certains alors on les encourage pour la suite. Plus tard, ce sont les premiers abandons, sur blessure, sur problème digestif, je ramène 2 coureurs à Saint Claude. Certains ont d’autres soucis, d’ordre technique : Rachid se retrouvera le short trempé à cause de sa poche à eau percée. Alors je lui rafistole comme je peux avec du ruban adhésif, histoire que ça tienne jusqu’à la fin de l’étape. Je finirai par lui en prêter une pour le lendemain.

Et puis sur les fins d’étapes, c’est vraiment avec ceux qui sont dans le dur que je me retrouve. La barrière horaire devient de plus en plus une menace, ils ont de plus en plus de mal à avancer. Mais malgré tout, ces « héros » gardent le sourire et l’esprit combatif. Chaque coureur qui passe devant moi, je l’encourage, j’ai un mot pour chacun pour leur expliquer la suite du parcours, pour leur dire de ne pas lâcher, qu’ils peuvent y arriver. J’irai jusqu’à chercher le dernier coureur, Franck, 1km avant la dernière barrière du parcours pour lui expliquer que ça va être compliqué mais qu’il peut le faire. Mes quelques mots lui ont apparemment fait du bien, il accélère le pas, trottine quand il peut et passera pile à l’heure à la barrière et se permettra même de doubler les 2 coureurs devant lui, Noémia et Gilles, des parisiens un peu perdus dans la montagne jurassienne. Mais eux aussi seront au rendez-vous àSaint-Claude et j’étais là pour accueillir ces 5 ou 6 derniers participants avec une intense émotion. En effet, je commence à les connaître, j’ai vécu avec eux la course, j’ai de l’affection pour eux et de les voir franchir l’arche de d’arriver me donne presque les larmes aux yeux.

Mon aventure UTTJ

 

13686535_10154371064464510_2168054654093248244_n

Nous n’avons pas totalement terminé car nous allons faire un débriefing de la course pour tenter d’améliorer encore certaines choses. Mais déjà, nous sommes fiers d’avoir pu offrir à 250 coureurs un bel UTTJ dont beaucoup se souviendront longtemps. Les réactions d’après course, que ce soit en direct ou via les réseaux sociaux semblent unanimes : ils ont tous aimé la course, ils nous remercient pour notre dévouement, nos sourires, notre gentillesse, disponibilité,… Nous n’attendions pas forcément de remerciements mais cela prouve que nous avons fait le job, qu’ils ont apprécié et qu’ils rentrent chez eux des souvenirs plein la tête.

Si je connaissais déjà pas mal de participants, notamment les locaux (Sabine, David, Frédéric, Franck, Christophe, Jacky, Anthony,…), j’ai fait aussi beaucoup de belles rencontres et j’espère bien revoir ces coureurs, que ce soit ici ou sur d’autres courses. Ce sont ces coureurs qui m’ont émus, qui m’ont fait rigoler, avec qui j’ai passé de bons moments. Je me permettrai ici d’en citer quelques uns et je suis sûr d’en oublier d’autres :

 

edeltraud_alain

Edeltraud et Alain, un couple de lillois très gentils. Elle est allemande, ils ont fêter leur 34° anniversaire de mariage faisant suite à leur première rencontre dans un petit village nommé Paradis. Pour eux, c’était aussi le paradis ce week-end dans le Jura !

                               13620890_10209484576942155_5878553877215989144_n

Stéphanie, Gilles, Jean-Marc, David et Xavier, les picards en balade dans le Jura. Une vraie bonne humeur pour ces habitués (pour certains) de l’UTTJ. Ils reviennent tout le temps tellement ils aiment en baver et ils remplissent leurs valises avec de nouveaux concurrents chaque année !

 

 

 

384983_2440412683511_1123408373_n

Désolé, pas trouvé de photos de la course …

Cindy qui a couru 3 jours, la veille de son anniversaire, avec un large sourire malgré les épreuves

(je lui ai répété au moins 10 fois !) et qui doit avoir des douleurs aux zygomatiques aujourd’hui!!

Elle a trouvé la compagnie de Marc, ils ont été inséparables durant ces 3 étapes !

 

Pas de photo de Franck non plus…

Franck que j’ai motivé comme jamais pour franchir la dernière barrière ! Ah il les voulait ses points ITRA !!!

 

13709811_10154381535924510_2056080730190506088_n

Noémia et Gilles, ce couple de parisiens, peut-être un peu juste au point de vue entrainement pour l’UTTJ mais largement au point pour leur gentillesse et leur bonne humeur !

 

13692503_10154371870064510_4100838155825420983_n   13781656_10154379920319510_5208617216860520158_n

Laurence et Philippe, arrivés aux dossards avec des t-shirts sur mesure au design spécial UTTJ ! Comme les autres, une vraie bonne rencontre et il fallu évidemment que je les prenne en photos à l’arrivée de leur relais 

 

Rachid, le nomade de l’autre côté de la haute-chaine du Jura ! On a bien rigolé en réparant sa poche aux Moussières avant que je lui prête la mienne le dernier jour. Il me doit toujours une bière d’ailleurs…

 

Et tous les autres, avec qui je n’ai pas forcément d’anecdotes mais avec qui j’ai pu échanger quelques instants sympathiques. C’est pour tout ce petit monde que je reviendrai en 2017 avec toute l’équipe UTTJ. Vous m’avez fait vivre de beaux moments de bonheur et quand on vit une telle aventure, on se dit que vous valez vraiment le coup !

 

MERCI A VOUS !

Lolotrail

UTTJ 2016 photos & résultats " prologue"

UTTJ =

Un Tour Terre Jura 2016

Que ce fut long tous ces mois incertitudes depuis mon inscription…

 

Virus, déchirures musculaires(2) ..suite à cette mauvaise bactérie !!!

Je reprends espoir au mois de Mai et ….patatra ma cheville droite qui coince de plus en plus fin Juin …avec 15 jours d’arrêt cap, trop mal !!!

Le moral au fond des pompes  je déclare forfait pour ma dernière sortie au trail des tordus…Ostéo & mésothérapie pour me soulager….

sur les derniers jours ….

13 Juillet le départ pour ma grande course de l'année UTTJ

Arrivée à Saint Claude le mercredi après-midi avec Nath…nous prenons possession de notre « cabane » et le temps se couvre !!!

 

Le hobbit aura t'il les pieds mouillés ?

Pour notre journée du 14 nous pensions aller faire un pique nique sur le sommet du col de la Faucille... 

 

rater 4° un brouillard à couper au couteau ...

grêle et orage ...la course s'annonce mal !!! 

...mais la magie de la météo était avec nous ...en bas soleil.. cascade du moulin

 

 

nous nous trouvons à 10m du torrent Le Tacon sous le Mont Chabot au camping du Martinet…

j’ai des pastilles pour dormir au cas ou hihihi…Le temps d’installer notre niche, Nathalie me fait un énorme strapp sur la cheville…et j'aurais une chevilliere souple par dessus

 

pour au moins faire le prologue avec David

Au retrait des dossards je retrouve de vielles connaissances UTTJ... aaarrrggg presque une larme !!!

 

 

 

 

 

Samuel apporte les dernieres retouches "organisation"


 

 quel plaisir de tous les revoir années après années, ils se mettent en 4 pour nous dès le premier jour !!!

-----Le prologue…15,5Km et env : 750mD+---

 

Nous prenons le départ avec une slave d’applaudissement pour un traileur disparu …trop vite, un passionné  de la montagne grand ami de Samuel Vernerey ( le GO) et avec qui j’avais partagé quelques heures ( Km) l’an passé…Rip l'ami.

 

 

Mon UTTJ sera pour toi à cet instant et à ta mémoire …pour cela j’emporte la bannière UTTJ avec moi…

Le départ à 18h00 en centre-ville est une réussite, du monde dans les rues pour nous encourager

 

  

  

attention chaussée glissante ....

  

 c’est top top top , pour nous …pour un tour …

 

Mais il y a toujours un mais …nous sommes à la montagne, donc...

  

….moi le campagnard…je suis très très vite dernier…..de toute façon il en faut un ….

Alors je me contente de suivre en marchant, le cordon de traileurs avec mon poto David…et profiter des premières vues  

 

sur cette jolie petite ville avec un soleil couchant…

la cote et la course démarre fort sur

  le mont d'Avignon-les-St-Claude

Nous commencerons à courir dans la seconde partie pour revenir en ville…et franchir avec David, pour la première la ligne d’arrivée…

15,5 Km pour 748m D+ en 2h11

Resultats du prologue ICI

2/3 ou 4 bières plus loin, il est temps de rentrer la bête à la niche…

J’ai réussi à finir cette  sortie sans dommage pour ma cheville...

...Sam m'avait lancé un defi .... de faire la bise a toutes les femmes rencontrées sur le parcours ....

Tu as perdu mon grand ...toutes dans mes bras hihihi

Je suis confiant pour la grande aventure, après une bonne séance de massage prodiguée par ma petite Nathalie….

Bonne nuit et à demain si vous le voulez bien ….

Extinction des feux laisser dormir les traileurs

Album photos UTTJ 2016 ICI

Album photos UTTJ a ICI

Album photos UTTJ b ICI

Album photos UTTJ bb ICI

 

120 km UTTJ 2015

https://scontent-ams2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/11960176_1626060594301566_5207371833209825075_n.jpg?oh=1be283ceb621b5e8a53f491ebe8dde46&oe=566C6593

UTTJ … Un Tour en Terre du Jura : 11 & 12 juillet 2015

 

 

 

Notre président ayant déjà arpenté les lieux l'année précédente, ses petites histoires, photos, vidéos et autres CR m'ont donné une envie folle de me lancer dans cette grande aventure. Bon nombre de concurrents présents ont eu le même réflexe après avoir suivi les aventures de l'homme au masque de bête sur le NET ... Quelle popularité !! Enorme !!! Notre Jean-Marc va finir par signer des autographes si ça continue HiHiHi !!! Je me suis donc offert en guise de cadeau de Noël un dossard pour l'intégrale … Me suis-je offert le fameux « cadeau pourri » à moi-même ??? La réponse est clairement et catégoriquement NON !!!

 

 

 

J'ai du mal à qualifier l'ambiance qui flotte à Saint-Claude … Cette manifestation gérée de main de maître par Samuel Vernerey est tout bonnement EXCEPTIONNELLE !!! Lui et son équipe de bénévoles réalisent un travail monstrueux pour que la fête soit belle et inoubliable. Tout depuis l'accueil au retrait des dossards jusqu'au passage de la ligne d'arrivée aura été parfait !!! Ils savent recevoir les Jurassiens et en plus insuffler à ce Trail un côté très amical et festif … On sent tout de suite que « la maison Vernerey » ne veut pas d'un esprit tourné compétition ou pompe à fric … d'ailleur la seule pompe se trouve la !!!! hihihi

Pas de ça chez eux, un grand MERCI et chapeau à vous messieurs dames !!!

 

 

 

 

Les CJC en lice avec moi pour ce WE Trail sont Mathilde et Thierry, en relais … ainsi que Corentin qui fera finalement équipe avec Jean-Marc. Nathalie et Babou sont là aussi pour nous encourager au gré des ravitos et pour nous apporter leur aide.

 

 

J'arrive parmi les premiers au stade de Saint-Claude le vendredi. Samuel nous accueille personnellement. Il me fait un rapide état des lieux et me présente le mont Bayard d'un côté qui fera office de mise en jambe pour le petit-déjeuner et le mont Chabot de l'autre côté, tant redouté des participants … qu'il faudra gravir avant de s'attaquer à Rocheblanche tout autant redoutée. Il m'indique aussi que la vue depuis le sommet du Colomby de Gex au programme du dimanche matin sera extraordinaire et que je vais peut-être le maudire à mon retour à Saint-Claude avec la dernière bosse juste avant de revenir au stade HiHiHi !!! … La troupe CJC se rassemble, les dossards sont retirés et nous en profitons pour nous rafraîchir un peu, c'est qu'il fait chaud ici !!! L'ambiance sur le stade est déjà belle … La buvette, la Pasta Party et un groupe de percussionnistes y donnent le tempo et la boisson coule à flots.

 

 

 

 

Le départ de la première étape sera donné à 7H le samedi matin, au programme Saint-Claude / Mijoux … il fait déjà 15/16°C, la journée s'annonce très chaude. Côté relais, Thierry et Corentin s'élanceront les premiers. Nous voilà partis sous les encouragements de Jean-Marc pour l'ascension du Mont Bayard, près de 5km de grimpette en alternant allées forestières et singles escarpés en majorité à travers bois. Chaque clairière ou incursion sur une crête rocheuse nous offre un joli panorama sur la vallée qui évoluera au fur et a mesure que la lumière et nous prenions de la hauteur. Nous croiserons çà et là un coup un cabanon abandonné, un coup les ruines d'une maison sur les crêtes, superbes paysages. Une fois le sommet atteint nous plongeons dans une longue descente qui nous mènera droit dans les gorges de l'Abîme.

Nous y retrouverons J-M qui nous y attend. L'environnement est sublime, nous sommes là à cheminer sur un single et des passerelles aménagées au fond de la gorge coincés entre le torrent et la falaise direction une bien belle petite cascade. Des escaliers et une nouvelle bosse nous ferons quitter ce lieu pour nous diriger vers un charmant village, lieu du premier ravitaillement …

nous entendons d'assez loin le son des cors qui nous y attendent (km10) et nous profiterons des lieux quelques minutes avant de repartir dans une nouvelle ascension encore plus haute (crête du Frênois, km16). Les hauteurs atteintes nous offrent de nouveaux points de vue sur les vallées environnantes et nous contournons par la crête un joli cirque avant de redescendre direction Saint-Claude … enfin quand on dit descente, c'est sans compter sur les tape-cul que nous avons régulièrement sur notre chemin HiHiHi !!! (je rigole encore à ce moment là …).

 

 

Album photos J-Marc ICI

 

Nous voilà de retour à Saint-Claude après 27km … Terminus du jour pour coach Thierry et COCO. Mathilde et J-M nous attendent l'arme au pied impatients d'en découdre à leur tour. Le temps pour moi de passer par la case ravito N°2 et nous partons direction le fameux mont Chabot. Les 4/5 km le long de la Bienne et les premières bosses que nous franchirons en empruntant des singles à travers une végétation atypique ne me posent pas encore de souci mais nous y croisons une bonne dizaine de concurrents qui ont jeté l'éponge face à Chabot le terrible. Au pied du colosse, je me dis que ça va être dur vu la pente qui s'érige devant nous. J-M ouvre la marche et Mathilde se place derrière moi pour m'encourager et me pousser à aller vers l'avant. J'avance très péniblement, j'ai chaud et çà commence à me tirailler de toutes parts dans les cuisses et les mollets. J-M nous faire faire quelques poses sur des pignons rocheux sur lesquels nous avons une vue magnifique sur la ville et ses alentours. Nous continuons notre montée, la pente est raide, par endroits, je me demande même quoi faire de mes bâtons … J'avance très lentement,

je suis en manque d'hydratation, il me faudra 50/55mn pour faire les 2km menant au sommet et mes deux partenaires feront preuve d'une grande patience pour m'attendre. Le Chabot est passé mais que ce fut dur pour moi … direction maintenant le Pré Martinet et son ravito (km37) qui nous attendent au pied du mont. Je n'en mène pas large mais nous sommes accueillis par Xavier. Avec lui aux commandes du poste, c'est carrément « Versailles » !!! Il suffit de poser ses fesses à l'ombre et il se charge de tout et avec le sourire en prime … un gars extra !!! Moi à ce moment de la course, j'ai mauvaise mine, je suis rincé.

Babou me rempotera ma poche à eau et mes bidons. Thierry fera tout ce qu'il peut pour que je puisse continuer l'aventure en m'étirant et en me massant les jambes … Nous repartons direction Rocheblanche cette fois où une côte de 700mD+ sur 2,3km nous attend. Bon c'est Chabot … mais en plus long et plus haut !!! Cette fois les rôles sont inversés pour mes camarades, Mathilde ouvre la route et J-M reste sur mes talons. Dès les premières raideurs de la pente, les douleurs aux cuisses reviennent de plus belle … Les muscles de me cuisses ou ce qu'il en reste tétanisent un peu avant la moitié de l'ascension.

 

Je cale net, je ne peux plus faire un seul pas et je me pose sur le premier rocher venu !!

 

J-M essaie en vain de m'encourager à continuer et de me relever mais je suis cuit. Je lui demande de continuer son chemin et de rattraper Mathilde qui continue d'avancer. Il ne veut pas me laisser seul l'animal, il me jette un regard de chien battu et il s'en veut de me voir là dans ce piteux état.

J'insiste lourdement pour qu'il parte, il est hors de question pour moi de voir mes deux camarades recalés à la dernière Barrière Horaire de la journée juste parce qu'ils auraient eu la bonté de m'attendre. Je resterai finalement assis 20 bonnes minutes à boire et à manger ce que j'ai sur moi avant de reprendre du poil de la bête. Je me relève et je repars vers le sommet d'une seule traite. Je croise en chemin un organisateur qui m'encourage et me dit que je ne vais pas tarder à reprendre deux gars …

ils étaient sur les talons de J-M quand il m'a quitté. J'atteins enfin le sommet de Rocheblanche et son belvédère. La vue est somptueuse et il y souffle un vent bien rafraîchissant. Je m'accorde une nouvelle pose de 10mn le temps de reprendre mon souffle et de remettre mes affaires en ordre. J'ai repris du poil de la bête. Un point d'eau 500m en contrebas est signalé avant le tronçon qui mène au dernier ravito qui fait office de B.H. à Septmoncel … Le jeune bénévole de ce point d'eau « légèrement indélicat » me dit que ce n'est plus la peine que je cours, qu'il reste 5/6 km à faire sur un terrain casse-pattes pour atteindre Septmoncel et qu'il ne me reste que 45mn avant d'être hors course … il me pique au vif et je lui répond sèchement que je tente le coup.

Je bouclerai la distance en à peine 40mn. J’atteins Septmoncel, son ravito et je suis dans les délais. Je bois et mange vite fait un truc et je repars. A la sortie du village, je croise Nath, Babou et Thierry qui apprennent donc en Live que je suis toujours en course. Désolé les amis, va encore falloir patienter HéHé !!! Après quelques tape-cul sur lesquels j'accompagnerai Yves qui sera finisher aussi, il ne me reste plus qu'à avaler une longue descente de 3km direction l'arrivée à Mijoux. Le village est en vue, je rentre dans la rue principale. Un gars au bord de la route me stoppe, me salue, me demande si ça va et me félicite … Il me glisse un « Allez courage, il te reste moins de 500m » … Ce gars n'est autre que Sangé Sherpa qui attend tous les finishers jusqu'au dernier pour les soutenir, sympa !!! L'arche d'arrivée de la première étape après 61,3km et 4100mD+ est en vue et toute la troupe des oranges est là pour m'accueillir chaleureusement … et binouze à la main HiHiHi !!!

 

 

Dimanche matin, le réveil n'est pas trop dur, j'ai les jambes lourdes et un peu endolories mais j'ai bien l'intention de prendre quoi qu'il advienne le départ de la deuxième étape qui sera donné à 6H pour nous. Au menu Retour à Saint-Claude en passant par le Colomby de Gex, le crêt de Chalam, la Croix des Couloirs ... Ce n'est pas la grande forme mais Samuel et Xavier m'ont assuré que l'ascension du Colomby allait valoir son peson de cacahuètes alors je ne veux surtout pas rater ça. Thierry, comme la veille prendra le premier relais (Mathilde préférant jouer les marmottes … Ouais je balance HéHé !!). COCO arrête l'aventure et J-M prendra le départ du premier relais. Nous prenons le départ en marchant, de toute façon c'est montée directe vers le sommet. Les paysages sont plus « alpestres », il fait très beau et la vue est dégagée. Nous ferons les 12/13 premiers km ensemble. Les paysages sont magnifiques, les traileurs vont bon train dans la joie et la bonne humeur, Sangé Sherpa est là à faire l'ascension avec nous et à nous encourager.

Nous nous retrouvons au sommet, la vue est imprenable sur le massif du mont blanc encore embrumé et sous nos pieds s'étend le lac Léman et Genève un peu plus loin … Tout simplement superbe !!! L'ambiance est géniale, Sangé pose avec nous pour quelques photos souvenir. J-M cours après les vaches en braillant dans les prés, il s'amuse comme un gamin … ça aurait vraiment été dommage de ne pas vivre ce début d'étape. Jusque là ça allait vu que ça montait, mais dès que nous avons basculé dans la descente vers Lélex, j'ai senti que ça me tirait sur l'avant des cuisses et je suis dans l'incapacité de courir ou trottiner autre part que sur des faux plat montants … Je suis parti pour marcher encore plus que la veille. Mon rythme me permet de tenir normalement les B.H. dans ces conditions si je ne flanche pas mais je préfère conseiller à Thierry de partir devant avec J-M (restons prudents). Les descentes seront ma galère de la journée … mais bon, j'ai décidé que tant que je resterai en course, je continuerai d'avancer jusqu'au point suivant et ainsi de suite. Je perdrai énormément de temps dans un single caillouteux qui redescend vers le ravito de Lélex, ce qui m'obligera à rattraper le temps perdu dans la montée vers la Borne au Lion qui n'est pas une partie de plaisir …

mais bon en mode rando, et mieux hydraté que la veille, ça passe. Je retrouverai les CJC au ravito de la Borne au Lion, mis à part Mathilde qui a pris sont relais et est partie depuis belle lurette déjà. Thierry me file quelques conseils, il a fait la boucle du Crêt de Chalam avec Mathilde, ça tape sous ce cagnard et la montée est raide (par endroits ça frise de l'escalade), il m'indique aussi des singles en dévers piégeux … et aussi qu'il leur a fallu 1H pour faire la boucle qui doit faire un truc du genre 4 bornes … je ferai la boucle en 15mn de plus et je reviens à la Borne au Lion avec encore suffisamment d'avance pour tenir les B.H. Même en randonnant … Le bon côté dans l'histoire est que je peux profiter pleinement du cadre offert par le Jura. Je repars direction La Pesse (ravito N°3) suivie du col de la Croix des Couloirs. Les paysages depuis ce col et la vue sur le petit hameau niché au fond du trou valaient également le coup d’œil … Il ne me reste plus qu'à descendre direction Coyrière, dernier ravito et dernière limite horaire à franchir. J'y serai accueilli par Xavier … donc je ne fais pas de dessin. Il m'annonce que je suis large et que je serai Finisher ! L'ambiance est superbe, les bénévoles tout sourire, monsieur le maire est préposé au jet d'eau … et le speaker qui s'excuse quand même parce que la sono est pétée … Ils ont du y aller fort HiHiHi !!! Xavier en « bon gestionnaire » a conseillé aux trois traileurs qui ont quitté le ravito 5mn avant moi de rester groupés autant que possible … A ce stade, le temps n'a plus la moindre importance et autant terminer les derniers km en bonne compagnie. Il me donne également les quelques infos pour boucler le parcours (il reste 9km et 3 bons tape-cul pour 300mD+ à couvrir). Il me demande ce que je fais, j'ai l'intention de rattraper le groupe de trois et de terminer avec eux cette grande épreuve … Xavier me laisse filer vers Saint-Claude.

 

Nous terminerons le parcours dans Saint-Claude et la dernière montée en compagnie de Thierry et J-M venus à notre rencontre et passerons ensemble sous la flamme d'arrivée de ce Trail !!! J'aurai parcouru 56km et 2950mD+ sur cette deuxième manche.

Album photos de Thierry ICI

 

Le WE se terminera pour moi par une journée de détente avec le groupe CJC avant de reprendre la route vers nos contrées … Balade le long de la Valserine, petit tour à la charcuterie du coin … puis pique-nique et séance de flémardage au bord du lac de Lamoura où nous auront eu plaisir de croiser nos camarades de Chollet ainsi que le gagnant de l'UTTJ ... Majell Backhausen un grand champion bien sympathique lui aussi. Voilà de quoi bien terminer un WE inoubliable !!!

 

 

 

Si le cœur vous en dit … L'intégrale « pour les ultra-terriens » dit le slogan … Euh … qu'on se le dise de suite je ne suis pas ultra-terrien, loin de là … Je reste un coureur du dimanche, sans plan d’entraînement, et je n'étais pas du tout préparé à affronter la montagne. Comme quoi, la chance sourit aux audacieux comme on dit … Alors foncez !!! D'autant plus que ça vaut le coup d'étre vécu et qu'il y a la possiblité de participer soit en relais, soit de faire l'intégrale tout en sachant que l'organisation permet à ceux qui ne sont pas Finishers le samedi de reprendre la course le lendemain avec un joli dossard estampillé « FIN » … donc pas de classement mais on s'en fous !

 

Album photos J-Marc ICI

 

Les monts du Jura ont bien failli m'avoir sur ce coup là mais je suis FINISHER !!! ça me laisse un gros goût de reviens-y … Je décrète donc le match nul et je reviendrai en découdre avec l'UTTJ, c'est une promesse que je fais à Samuel et sa bande !!!

Les resultats & photos UTTJ 2015 ICI

 

UTTJ 2015 relais 120 km

L’UTTJ... EN 2 MOTS

 

 C’EST : 55KM LE SAMEDI, 59KM LE DIMANCHE

AVEC UN DÉNIVELÉ TOTAL DE-6500 METRES POSITIFS.

2 POSSIBILITÉS DE PARTICIPER : INTÉGRALE (Seul) OU LE RELAIS (à 2).

LES DISTANCES DES GPS DONNENT PLUS ……… BIZARRE ! BIZARRE !

  • Jour 1 :
  • Saint-Claude / Mijoux

Le départ se fait de Saint-Claude (capitale de la pipe)..et du diamant !!

 

  

Corentin, David et moi (Thierry) sommes sur le départ ;

3 novices qui ne savent pas vraiment à quoi ils s’attentent…

les conseils de Jean Marc (alias la béte) nous ont mis en confiance.

7h, c’est parti, il fait déjà chaud ! Heureusement l’ascension  du mont Bayard au cul à cul va permettre un démarrage en douceur (enfin presque) ; pour ma part, la respiration se régularise et les jambes me démangent de doubler quelques concurrents… mais la raison l’emporte.

500m plus haut, Corentin montre des signes de fatigue.

Au passage des gorges de l’Abime et de sa majestueuse cascade

, Jean Marc nous attend avec son appareil photo qui ne le quittera jamais durant cette épreuve...tout comme son masque hihihi

Le ravitaillement au Hameau de Vaucluse arrive après 9km seulement et déjà beaucoup de monde sous la fontaine ,pour se rafraîchir ;

Corentin qui doutait n’exprime plus de doute : il continue. Petit problème technique pour moi et ma poche à eau (raid light) qui reste indévissable… même Jackie, le costaud jurassien ne pourra rien pour moi !!

,

La solidarité se met en place autour de ma poche à eau et c’est finalement avec un belge, que je réussirai à ouvrir ma réserve d’eau.

La reprise est difficile car la montée sur les crêtes du Fresnois (1100m)

laisse des traces sur Coco, pour lui redonner courage et forces avec David nous lui parlons de tout et de rien...

pour faire passer ce moment difficile... Enfin le sommet du Cret Pourri (1030m) et  La vue sur la vallée est à ce moment magnifique et l’émerveillement de Corentin pour le paysage lui permet d’oublier la souffrance des dénivelés.

Après avoir longé un sentier offrant de superbes vues, c’est l’heure de la descente vers la fontaine aux oiseaux, Corentin retrouve ses jambes avec l’aide personnelle de sa dulcinée, il mène le train et nous permet de reprendre quelques places, avant le retour à Saint Claude pour le ravito & passage du témoin à  Mathilde et Jean Marc  , qui étaient dans une attente.. un peu stressante.il est 12h00 et .. David, lui, reste en piste. Je suis impressionné : il ne montre aucun doute. Sont aussi sur le point de passage Nat & Babou

Le passage du témoin est fait, nous confions David à Jean Marc et Math

pour la montée du mont Chabod (2km,  910m avec 500d+).

Le démarrage de la deuxième partie s’annonce costaud : 33km et beaucoup de dénivelé pour cette 2nd partie,

le tout sous la grosse chaleur. Malgré les multiples recommandations de JM (« Pensez à boire »…

« Vous avez bu ? »), David en fera les frais rapidement (comme bcp d’autres) : des crampes lui poignardent les jambes.

La montée est "dure", le caillou fait des dégâts sur les organismes des uns et des autres

,muscles des cuisses  des bras, abdos...c'est pire que les 25 bosses !!! Nous reprenons du monde...

 

Lors de la descente du Mont Chabod, vers le ravitaillement de Villard Saint-Sauveur, il (Dav) nous fera peur,

il ne parle plus, les traces de sel marque son visage tout blanc.

Nous sommes qu’au kilomètre 33, les organisateurs l’observent et s’interrogent

de son retrait de la course... Jean-Marc, véritable star de l’UTTJ, rassure les bénévoles et secouristes...

David continue ….après quelques massages et hydratation.

Il fait à ce moment + de 30°, le soleil tape, nos trailleurs repartent à l’attaque de Rocheblanche 1140m (2,3km, 700m dénivelé). Une montée très...compliquée mais avec de superbes points de vues, c'est magnifique !!!

 

  et... les difficultés de David se confirment, il souffre, ralentit mais ne lâche pas.

Jean-Marc ne cesse d’encourager tous les participants, voire même de masser !

La question des barrières horaires se pose…

Jean Marc et Math décident avec l'accord de David de partir pour

finir la montée et admirer cette belle Rocheblanche (petite photo de pieds au passage !).

David se retrouve avec des participants également en difficultés...

mais avec un poste de secours au sommet, il pourra être pris en charge si le besoin s'en fait sentir...

le garçon est tenace...il lui faut un peu de répit dans cette montée

A grandes enjambées les 2 autres CJC dévalent la montagne vers le ravito de Septmoncel au kilo 43.

L’organisation décide à ce moment de repousser les barrières horaires au vu....

des difficultés climatiques, ce qui permettra à David de passer.

Après l’ascension du belvédère de la luette et de la Refate à 1200m,

Jean Marc souffre à son tour… mais de crampes dans le ventre.

Probablement dues à l’excès de l’excellent saucisson sur les ravitaillements.

Après qq pauses ou déposes, ils repartent  pour l’arrivée à Mijoux.

C’est Sherpa Sange……

 

…en personne, ex-vainqueur de l’UTTJ qui reçoit les arrivants !!!!!

Ce qui rajoute à ce moment magique et émouvant pour les  coureurs, une saveur particulière.

David arrivera plus tard dans la soirée tel un métronome.

C’est l’heure de récupérer, d’hydrater (à la bière bien sûr), d’échanger les moments de sa course autour

de la pasta party de Nathalie, HUMMM !!! Une douche, encore une bière, et au lit !

Demain, réveil à 5h pour un départ à 6h.

  • Jour 2 :

Dring dring, oh putain, c’est déjà l’heure… Jean Marc n’est pas sûr de prendre le départ…

il a souffert toute la nuit de coliques et de crampes...

 Il partira avec nous pour rejoindre la vue sur le lac Léman et Genève et fera le point là-haut.

Corentin, intelligemment, déclare forfait ; il n’a pas récupéré de la veille.

David souffre des cuisses, je suis un peu plus en forme que la moyenne...

mais l’étape du jour s’annonce longue et dure (33km)

.

L’état des partants UTTJ , 2ème jour, n’est pas très brillant mais l’envie nous anime.

C’est reparti, la montée du col de la Faucille,1320m se passe mieux que prévu.

Au sommet, la vue est magnifique, Jean Marc en rêvait,...frustré du brouillard de l’année dernière.

C’est le moment de faire les photos avec les uns

et les autres et surtout Sange Sherpa

très présent sur cette 1ère partie du parcours.

Jean marc continue sans mots dire. La difficulté pour David sera les multiples montées et descentes sur le Colomby de Gex,qui culmine à 1680m,.. les cuisses le brûlent.

C’est après 2h30 de route commune que nous le laissons..

afin de passer les barrières horaires (pas de report aujourd’hui).

 Nous filons dans la descente vers Lelex et le 1ER ravitaillement au 17ème km.

Babou et Nath sont là pour assister et encourager « La Bête ».

Mais Jean-Marc ne va pas réitérer son erreur… la tentation du saucisson est trop forte...

mais il tient le coup !!

 

Reprise sous un soleil de plomb, avec en prime une montée de fou sur la Borne au Lion.

Les douleurs dans le ventre de Jean-Marc réapparaissent et le tétanisent sur place.

Je dois le laisser, lui qui est toujours au petit soin pour les autres…

la décision est difficile mais je dois partir pour donner le relais à Mathilde.

Je m’élance seul à 10h20.

11h j’arrive à La Borne au lion, Math est là, prête à en découdre malgré des jambes en béton.

C’est le moment de la transition, l’émotion est forte. Je passe mes consignes et rapidement décide

de l’accompagner pour l’ascension du crêt de Chalam 1545m (réputé pour sa rudesse).

Le soleil cogne, les organismes souffrent, mais nous couvriront les 8km en 1h

avant que Math ne parte seule pour finir un parcours de 20 km au profil descendant mais aux multiples relances.

Jean marc arrive peu de temps après moi (15mn), sans relayeur, c'est l'abandon...

David arrive à son tour 1h après. Il continue, il est bien, et ne doute pas !

Mathilde retrouve ses jambes et file vers l’arrivée ...

sous les encouragements des bénévoles et des CJC sur le parcours, et portée par cette belle nature.

 

après le passage de la croix des couloirs

Avant l’arrivée elle va devoir fournir un dernier effort pour entrer dans le stade :

une montée de fou, qu’elle gravit en courant sous les cloches des jurassiens.

Nathalie très émue, a du mal à se contenir ; elles s’enlacent rapidement et repart pour l’entrée dans le stade.

Je suis là, pour passer la ligne des finishers ensemble et clore ce beau relais.Il est 15h40.

Une arrivée en fanfare...

Nos pensées vont maintenant à David : est-il encore en course ? A-t-il tenu ?

Il tient bon le bougre et franchira l’arrivée sous les applaudissements

des bénévoles et organisateurs de cette épreuve magique à 19h45 !!

Mon analyse sur cette course, c’est l’incroyable faculté qu’a l’être humain

à se dépasser, même lorsqu’il est au plus mal. Corentin le samedi épuisé dans les montées,

Jean Marc le dimanche avec ses crampes dans le ventre , Mathilde qui s’est retrouvée seule à finir

sous le soleil avec des cuisses en feu, et surtout David durant ces deux jours. Respect à toi !!

Album photos ICI

Pour que nous puissions prendre un tel plaisir, nous ne pouvons ...

pas oublier de remercier Babou et Nath

 nos accompagnatrices de charme, ....

Jean Marc pour nous avoir fait découvrir cette épreuve et la région.

Merci également à

 Samuel, l’organisateur de cette manifestation avec ses 120 bénévoles,

 

tous avec un sourire ou un petit mot d'encouragement un ÉNORME MERCI à tous ....

Album photos ICI

Au final, cette épreuve a généré des centaines d’abondons dus à la chaleur.... 

mais je pense qu’elle convient et conviendra en 2016 à plein de CJC .

Alors c’est promis, on revient et on s’entraine cette fois ci !!!

Temps étape samedi = 12h 36mn 42s

Temps étape  dimanche = 09h 38mn 24s

Temps final =  22h 15mn 06s

résultats intégrale & relais ICI  

PHOTOS & VIDÉOS site  UTTJ ici

Thierry

Retrouver le CR de JM2CJC ici 

d'autres photos a venir en milieu de semaine

 

 

UTTJ l'intégrale 2014 110km étape 2 résultats & photos,vidéo

UTTJ 2014.. seconde étape

Ma promesse tient toujours...  

J’étais en accord avec moi même sur mes capacités physiques et moral ,au terme de la 1ére étape.

mais ... hi hi hi 

Bizarrement.. aucunes douleurs ( hormis mon postérieur),

je marche normalement ,direction l’hôtel du soleil à Mijoux.

Nat & Babou sont surprise de me voir en si bonne forme et....serein ...

J'ai le feu au ... après un rapide coup d’œil de mon infirmière de femme,vite vite il faut pommader l'endroit..cela fait rire notre fille

de voir son père ,avec les fesses comme un bébé ( y a pas de photos ,non mais !!!)

Dans l’hôtel je discute avec quelques trailers,l'un a des courbatures ,l'autre marche comme un robot

Un autre trailers arrive,il est mal en point ,nous avions fait un bout de chemin ensemble

il avait tres mal a un pied ( épine calcanéenne ) il a fait toute l'etape en marchant ( Enorme !!)

Il me dit qu'il ne pourra repartir demain  respect l'ami !!

De retour dans notre chambre ,après un tres bon repas ,il me faut prendre une décision ..

Je pense repartir ne serait ce pour quelques km , mais SURTOUT par respect envers les bénévoles..

La famille est d'accord avec moi . Il me faut dormir et le Brésil se reprend une tôle 

Reveil 5h45 .. SURPRISE ...je me lève  NORMALEMENT ,café , un bol de crème petit dej  

et il est temps de rejoindre le depart

Mijoux Saint Claude 55km 2700mD+

  

7h00 la troupe repart ,je suis encore dernier cela  devient une habitude pour moi !!

Il y a toujours autant de brouillard ,il fait frais ,j'ai une petite veste de sport sur le dos,nous montons.. montons .. 

  

Je retrouve mes amies ,Magalie et un peu  plus loin Nadine ,que de brume ,nous devrions voir la vallée ..mais c'est bouché!!

  

Il y a des bénévoles emmitouflés dans de grosses parkas

 il fait aussi du vent..ils nous encouragent à gorges déployées..c'est super

Certains proposent café ou thé , merci les amis !!

Je devrais voir le Mont Blanc  et l'ami Stephane D...mais

Entre 2 coups de vent le brouillard laisse place .

  

.a une vue sur le Lac Leman et toute la vallée ..c'est grandiose !! 

Le téléphone sonne toujours les amis de Tolosa ou Chateau-thierry  viennent aux nouvelles..

Mon GPS,c'est arrêté ,a force de mettre et retirer mon coupe vent ..

Je le remets en fonction , j'ai plus de notion temps & KM

Lelex ,  KM 17 après 3h30 ravito

je retrouve Nat & Babou

Apres une rapide concertation entre elles et moi ..je continue ,je souhaiterais être ...FINISHER!!

Dans la rue principale ,il flotte une agréable odeur de saucisson et de jambon,Il y a une charcuterie ,le magasin est plein de monde

 cela me fais penser

à mon petit sac ,plein de sifflard et fromage ..hé hé hé . pour plus tard !!

Dans la petite vallée je rejoins une dizaine de gars

dont le dernier  "gouverneur de la Picardie " hi hi hi 

Je profite de ces instants ou il commence a faire beau pour retirer le Kway..

Aie aie aie ,il faut tourner à droite  !!! (pas le grand virage...) 

j'ai la montée des Closettes km 25  ,ça pique  dur dur 

Le Crét du merle  km 27 1418 m ,

ppffff il me reste encore autant de km à faire ..dingue dingue dingue !!

Je suis bien, les jambes tournent ,je pense finir 

Le Crét de Chalam  km 31 alt: 1545m

 je suis dans le dur, je transpire énormément !!

une montée de barjot , la progression ressemble plus à de l'escalade..

c'est humide ,ca glisse à tout va !!

Heureusement par endroit c'est ...fauché !! oui fauché ,,

Comment les gars ont fait avec un dénivelé pareil ,,Chapeau et merci les bénévoles !!

Arrivé sur le haut ,je sors mon sac et me goinfre de saucisson et de Morbier ,j'ai les crocs !!

le plateau est un champ de fleurs ,plein de couleurs,c'est presque féerique par rapport à l'autre versant !!

La descente se fera sous une énorme averse, je redouble de prudence...

Les girls Nat & Babou  arrivent à me retrouver sur les traversées de route (merci les bénévoles )

La pesse village km 37 ravito.

Je decide de faire vite..pour une fois...mais apres une petite discussion avec nos ravitailleurs 

Il se trouve que le débroussaillage a été fait par la personne derrière moi !!

C'est  avec le plus grand respect que je le remercie du travail effectué !!

plus de Morbier.... je repart ... un dernier bisous a mes chéries

La dernière grosse montée se profile

je prends mon temps et je savoure, je sais que je touche le Graal

La vue est dégagée , les vaches pâturent toujours autour de nous

c'est la montagne..je suis léger ..

Je me fais une descente de folie

je lâche un a un tous mes compagnons...

Sur une falaise ,je vois en contre bas un joli petit hameau

,je suis sous la protection de l'homme sur la croix 

Coyére village km 47 dernier ravito ...

je suis à plus de 300m et la clameur des supporters & bénévoles

se fait entendre à chaque arrivée de trailers

Quel vacarme à mon arrivée wahou !!! ,je suis très très touché par cet accueil ..

certains me reconnaissent et me félicitent ,c'est .....une ptite larme

Merci merci

Il ne me reste plus que 8 bornes à faire ,mes pensées se bousculent ,je craque ,ma Nat revient de tellement loin

que je suis fier de la savoir avec moi ce jour, aller cours ,cours et reste lucide l'orage gronde ...

La gaité ,je retrouve encore des bénévoles trempés... mais avec une pêche !!!

Devant moi ,un petit groupe ,je pense finir derrière eux ..tranquillement..

Mais  ils sont extrêmement fatigués ,je reviens sur eux... trop , tres vite  ..

En les passant je les encourage , j'ai 105 km dans les jambes, je suis surpris

  je cours encore, même dans cette montée .

le téléphone sonne une dernière fois ,c'est mon Babou qui m'encourage encore et encore  

1 km , Je suis bientôt finisher ,je traverse le pont et surprises mes amis

Manue & Cedric et les enfants se trouvent avec Nat & Babou

Ils me félicitent chaudement  ,il me reste à franchir la banderole arrivée

Je reste devant ,je savoure cet instant  j'y  vais, mais sur un pied ..

Ma basket avec la puce sont passés avant moi

en 11h 17 mn


JE SUIS FINISHER de l'UTTJ !!

110 km en 23h 06 avec 6500 m D+

250 inscrits : 176 arrivants:  je me classe ...160 eme

Nous avons tenu notre promesse

Voila ma cherie, je te dédie cette superbe course , pour la seconde fois tu m'as prouvée que l'en"vie"

Une vidéo photos au fond du sac 

de vivre pleinement les "choses" valaient la peine de se surpasser , pour pouvoir les apprecier ensuite..

les photos sont comme la vérité,au fond du verre ,merci Babou 

Merci à tous les bénévoles

 

 

  c'était des rencontres .. chaleureuses et j'en garderai un profond respect

Merci à vous ,de nous faire partager et découvrir et apprécier, votre magnifique région.

Merci Samuel Vernerey et aux GO de " l'ombre "

pour cette course à travers les monts du Jura 

Merci à ma famille,...j'ai du être "chiant "

depuis 6 mois surtout avec tout les petits bobos 

qui m'auront fait douter sur ma capacité à ne faire déjà, que la première étape.

Merci à tous mes supporters

Bravo et félicitation a tous les participants

finishers ou pas 

les classements ICI

1 seule "chute" sur 110 km dans un " boussier " 

 pouaaffff... tout le coté droit plein de m.... beurk beurk !!!

en ravitos

-Pour le depart, le ventre plein de la creme p'tit dej facile de préparation

eau avec une cuillère de crème de châtaigne ou crème de Spéculoos  

7/8 litres = eau/coca + Overstim longue durée 2 L

 fromage sur tous les ravitos avec 2/3 gobelets de coca 

+ saucisson tiré du sac et 2 barres céréales !!

- Aucune douleurs gastrique, pas de crampes ,pas de coup de "moins bien"

pas d'autre ampoule , du bonheur de trailer !!

- Urines toujours "clair"

- j'ai fait environ 800 photos

j'ai perdu

9880 cal  le samedi

7830 cal le dimanche

6 Kg

pour voir l'Album photos de la seconde étape  ,mettre un doigt sur la photo

Voila mon w-end dans les monts du Jura

je suis tres surpris ,pas de contractures de la semaine ,juste une ampoule !!

A bientôt les Jurassiens 

 

 

 

UTTJ l'intégrale 110km résultats & photos

110 km pour une promesse

UTTJ ,Un truc de fou !!

1ere étape

Saint Claude - Mijoux 55 km 3500mD+

Voilà 6 mois que je me suis inscrit, pour une course de folie..faire 110 km en montagne !!!

Ma prepa tourne vite …très mal..après une vilaine entorse début Avril.

1 petite déchirure derrière la cuisse fin Mai !! une double contracture mi-Juin sur les ischios droit et gauche

mes espoirs d’être au départ se réduisaient à peau de chagrin !!

Le dernier test sera le trail des tordus sur 46km le 06/07 .. essai concluant !!

Vendredi 11..Direction le Jura, en famille avec Nat et notre Babou

A notre arrivée a Saint Claude

,  

le temps est plombé nuages bas et bruine pour la fin de journée

 

Je retire mon dossard et fait connaissance de Samuel Vernerey l'un des  GO de l'UTTJ

Mon objectif est de finir la 1ere etape dans les temps..

avec si peu de km dans les jambes ,j'ai bien peur de ne pouvoir tenir la journée

profil de l'étape du samedi 55km & 3500mD+

Apres une bonne nuit ,reveil à 5h30, un petit café

et un bol de creme petit dej, recommandée par Alain Roche

Départ 7h00 sur la place de l'abbaye apres le débriefing du GO

Et c'est parti pour mon défi du jour,surtout ne pas réveiller,mes bobos

départ prudent je reste avec les serres file  

La 1 ere montée sera pour moi "énorme" je n'avais jamais fais de rando en montagne !!

pour les vacances c'est la plage, alors la !!!

Le mont Bayard et son fameux  bouchon 

Je progresse à environ 4,5 k/h,cette allure me va tres bien

Babou arrive a me joindre par téléphone,entre les monts et les bancs de brouillards 

pour prendre des nouvelles du genre " tu arrives quand au ravito? "

la question qui tue !! je suis dans les dur de chez dur 

Je remonte quelques trailers ,et retrouve Nadine ...une "vieille connaissance"

Nous ferons pratiquement la journée ensemble,..1er point eau km 9

J'attaque ma cure de Morbier & Conté

Un bon tape cul après 2 h00 de course 

Je me sens bien,cardio et physique ..les sensations sont très bonnes 

et je profite de faire des photos entre la bruine et le brouillard 

 

Sur le bord de la falaise avec la bête

 

suite à une descente prudente au km 22

Clic sur la pancarte pour une vidéo de Samuel Vernerey

1 er Ravitaillement km 25 Saint Claude, après 4h20 de course

je retrouve Nat qui s'empresse de me faire un bisou et prendre des news 

La mauvaise nouvelle du jour !! ma poche a eau c'est percée en faisant le plein !!

Je repart avec un magnum dans mon sac!! pas terrible pour pouvoir m'hydrater !!

Pour l'instant c'est ...secondaire car devant moi 

Le Mont Chabod alt 910m

1 heure de grimpette dans le brouillard...dur dur 

passage à la 

      La bruine est toujours présente !!

 

au Km

 

L’accueil des bénévoles est chaleureux ,aux petits soins des coureurs et toujours

 avec un grand sourire

Rocheblanche  alt 1120m ..qu'elle montée !!

Je pousse sur les bâtons la pente est ...pppffff

comme dans les vignes de chez nous  je reviens sur Laurence & Sahondra 

sur le haut de la montée 

La vue sur la vallée est magnifique,cela fait fait 8h00 que je crapahute sur les monts du Jura 

Arrivé sur le belvédère,c'est brouillard et ensuite la drache!!

Je mets la main derrière le sac pour attraper mon Kway et...

plus de coupe-vent  merde merde  !!!

je l'ai perdu ..au moins quelqu'un sera content de l'avoir sur le dos !! 

il tombe des cordes nous sommes trempés jusqu'aux os  et il reste 18 km a faire ..

Deja que depuis le depart c'etait boue et glissades !!

Mais j'espere pouvoir etre dans les temps pour rejoindre Mijoux

 

Encore une montée   

 

C'est a ce passage que sur une énième glissades 

que je me déclenche une crampe!! sur la cuisse aie aie aie !

Je bois un bon coup et prends une pastille de sporténine

elle passe en - de 5 mn ...je repart

Une fille me rattrape facilement ...

Magali, une petite Belge ...elle est trotte plein pot pour la fin de l'étape

que nous ferons ensemble avec Nadine

 

La fatigue et les glissades après 50 bornes me font penser que je suis 

un peu dingue de faire cela, sans avoir fait de prepa et avec seulement

63 km en 3 semaines (17 & 46)!!

Depuis 2 h j'ai mon arrière train qui chauffe sérieusement,la pluie ,la sueur

avec le frottement font que cela pique très fort..

Ma décision est prise demain je reste coucher,je serai surement ratatiner 

courbaturé,et au plus mal physiquement..

Une dernière descente pour rejoindre Mijoux

L'arrivée après 11h48 d'efforts  ou une surprise m'attend...

mon coupe !! une petite fille l'a retrouvé après un ravitaillement ..

Sa maman au vu de la couleur se dit qu'il devait être à moi 

buff orange,maillot orange ...K-Way orange

 

Merci  charmante demoiselle et merci à la maman ,bénévoles UTTJ .

Mes deux compagnes de course

Voici Mon étape de 55 km et 3500m D+ en 11h 48mn 

dans la boue , brouillard ,averses et escalades 

conso : env 8 litres eau/coca ,2 litres Overstim longue durée

du fromage sur les ravitos et une barre d'amande, 5 pastilles sporténine ,1 crampe

plus de 300 photos

des glissades enormes sur 2 voir 3 m, pas de chutes ,merci les bâtons 

 

 

 des Bénévoles très très chaleureux avec nous

Un énorme merci à vous pour l’organisation 

Un parcours magnifique ,même si... même si, le mauvais temps 

Des trailers respectueux de la nature, cela existe oui oui oui 

Merci à mes amis pour les SMS et coups de tel:

cela fait du bien de pouvoir partager en live 

Ma promesse .

Il y a 6 mois ma Nathalie, était au plus mal dans un lit à l’hôpital

Et pour la "motiver" à reprendre du poil de la bête, je me suis inscrit pour l'UTTJ

Merci ma chérie,pour m'avoir "donné" en-vie de me surpasser

mes bobos de ce jour ne seront plus dans quelques jours ,alors que toi...

Merci à notre Babou

Serai je au départ de la seconde étape ????

Voici mon album ,clic sur la photo 

ps qlqs photos sont floues il y avait beaucoup de brouillard et pluie

Les résultats ICI

JM

Ma seconde étape Mijoux- Saint Claude ICI