paris

Off les ponts de Paris

Off ponts de Paris

Ce matin nous etions 8 CJC à partir, en direction de la capitale pour une sortie....

la "grande" traversée de Paris par les ponts...

Un petit billet par Cath&Denis

Les ponts de Paris....

Une sortie déjà organisée par notre Jean Marc à plusieurs reprise, mais c'est toujours avec autant d'enthousiasme qu'il nous a entrainé dans cette aventure.

    

Cela commença, après une route sans histoire, par une petite promenade dans le métro parisien. C'est là que l'on s'aperçois qu'il faut avoir les bonnes lunettes pour naviguer sereinement !!!! même quand on a l'habitude

 

Arrivés à notre point de départ, nous commençons notre périple.

 

En parallèle, nos valeureux marcheurs avait déjà pris le départ

On a beau dire, Paris c'est Paris......

On s'en rend d'autant plus compte quand on saute de pont en ponts, on découvre les monuments, ambiances et paysages sous des angles sans cesse différents.

Il ne faut pas croire, il y a du dénivelé !!! 174 m de d+. faut dire que l'on c'est avalé un paquet de marches sur les  17.5km du parcours

.

Venant régulièrement sur paris, nous avions déjà eu l'occasion de découvrir la ville sous un autre angle lors du marathon.

  

Notre ballade de ce jour, soleil aidant, nous a donné la chance d'en voir encore une autre facette, et de découvrir des lieux à explorer dans d'autres occasions.

Après un rdv avec les marcheurs dans la cour du Louvres avec la pyramide en toile de fond, nous décidons de parcourir l'iles de la cité et de les retrouver à Bercy Village , point de départ de cette journée.

L'heure avançant , et les estomac se contractants, nous nous rejoignons tous autour d'une bonne table en bord de seine, concluant cette belle journée de partage et d'amitié.

 

Photos ICI

Merci  Jean Marc

Marathon de Paris 2018

Mon 1er Marathon...Paris 2018

..ouvrir image

Après des semaines de préparation dans des conditions parfois difficiles (pluie, températures négatives et vent glacial), franchir la ligne d’arrivée est moment d’émotion intense ! J’étais un peu stressée quand j’ai quitté Denis et les copains pour rentrer dans le sas de 4 hgrand moment de solitude et d’inquiétude, superbe ambiance mais on sent le stress monter pour tout le monde.... Objectif : finir dans de bonnes conditions. Une petite douleur au mollet droit m’inquiète un peu les 10 premiers kms…il faudrait que je m’occupe un peu l’esprit. J’entame la conversation avec un gars qui court à la même allure que moi, en fait il me suivait depuis le début. On fait un bout de chemin ensemble en discutant …mais en surveillant l’allure quand même. Au ravito du 20ème, je le perd de vue il pensait ne pas pouvoir tenir ce rythme plus longtemps. Dommage me voilà seule à nouveau mais je n’ai plus mal au mollet, je me sens très bien…me voilà en mode robot je ne pense plus je plane ! au 30ème, je me sens toujours très bien au 35ème pareil alors j’accélère en toute confiance. Autour de moi, ça ralentit je dois bousculer pour me frayer un passage. Quand je vois le dernier km, c’est le bonheur total. Quel plaisir immense, que d’émotions quand je franchis la ligne d’arrivée !!!

Un grand merci à Sergio qui nous a coaché tout le long de la préparation : ses conseils avisés, ses expériences de courses m’ont beaucoup aidé. MERCI LES AMIS CJC, les marathoniens de l’an passé Jo et Christophe, Mich et j’en oublie…, Jean-Marc qui me connait bien et qui m’avait conseillé de ne pas démarrer comme une balle !  J’ai pensé à vous tout le long de la course…pour surveiller le chrono, pour l’hydratation (j’ai bu tout le temps). Finalement je ne l’ai pas fait seule cette course et c’est grâce à vous si j’ai pu franchir la ligne d’arrivée avec une joie immense !

Catherine 3h56mn

.............................................

Marathon de Paris...mon mur...

A y est. on est sur la ligne de départ, On a accompagné Catherine à son sas, Ysa et Sam sont devant nous, et Sergio malgré mes protestations a décidé de rester courir avec moi au risque de se blesser

Ligne de départ, mais aussi aboutissement d'une préparation de plusieurs mois ponctués de précieux échanges avec les potos du Mercredi, Jean-Marc, et les longues sorties en compagnie de Sergio qui m'a pris sous son aile ( même s'il a les bras trop court !!!)

Départ donné,  quelles sensations, émotions;  je suis en train de courir à Paris, sur les Champs Élysées, au milieu de milliers de gens de toutes nationalité, ça fout les poils de participer à un événement  mondial !!

15km tranquilles, départ sage, pas trop vite j'abreuve Sergio de remarques, histoires sur les quartiers que l'on traverse. Tout roule bien, je me sens bien, allure calme, d'ailleurs Si j'accélère, je me fais rappeler à l'ordre.

Quelle chaleur. Moi qui déteste courir sous la chaleur je suis gâté. Entre genouillères et booster, je suis presque en pantalon !!!

Enlever, c'est prendre un risque pour la suite, les garder aussi.

Bon faut que cela tienne, je picoles comme jamais.

Un premier coup de mou vers le 21 ça commence à tirer, mais je suis surtout anesthésié par la chaleur.

Sergio entre en scène, conseils, encouragements,  soutiens me tractent jusqu'au 35.

Quand je marche je me fais engueulé. D'ailleurs, il m'a pris la tête du 35 à la fin lol. Deux têtus qui se chamaillent, c'est poilant !! les autres coureurs se marraient .

Il  a eu raison et en fait il doit être plus têtu que moi.

On a fini en courant main dans la main...

A y est c'est fait !! Marathoniens on est.

Merci à tous pour vos soutiens, Jean-Marc, Jo, Mich, Lolo, Fabrice, etc etc ( y en a de trop ) et à notre team !!

Sans oublier Sergio qui m'engueulera moins la prochaine fois .....

Tous nos amis CJC  FINISHERS avec 

Catherine 3h56 / Ysabelle et Samuel 3h58/ Gérald 4h04 & Sergio avec Denis 5h14

Bravos, félicitations et merci à toutes et tous

Resultats photos & vidéos ICI

Denis 5h14

Off Les ponts de Paris 2017

Off Les ponts de Paris 2017.

 

 

C'est dans une chaleur moite que nous avons pris le "départ" de notre Off 2017...

Après un départ covoiturage du parking de notre partenaire Decathlon à 16h45...direction la capitale...

 

..comme prévu il nous faut faire du tourisme pour trouver le parking Saint Emilion à Bercy village hihihi.

 Quelques recommandations pour notre groupe "randonneurs" avec Nath, Ilda, Didier, Veronique, Aurelie, David,Tom & Léo ..

  

pour que l'on puisse se retrouver en fin de parcours...

une petite vidéo photos ICI

Le groupe des coureurs touristes..a un mal de chien déjà pour trouver le métro si si si hihihi

Une fois sous terre... faut une carte banquaire qui fonctionne...si si si  hihihi...enfin nous montons dans les wagons à bestiaux... accrochés à un totem pour tenir debout hihihi...la bouteille de mojito passe de mains en mains... bip bip les filles nous avons entre 15/20 km à faire..

   

Enfin notre premier pont Garigliano, il fait très beau env: 30° il est 19h45...

Très vite nous arrivons sous la Tour Eiffel, les flashes crépîtent ...le Trocadéro dans notre dos c'est genial...

Nous continuons notre progression, pas bien vite ...car nous profitons de la beauté des monuments sur le tracé...

Une autre petite vidéo ICI

Que de monde sur les quais et bateaux mouches,Grand palais, Esplanade des Invalides, place de la concorde..je sais nous ne sommes plus sur les quais ...mais je vais les faire traverser le Jardin des tuilleries..

 

.du monde du monde... et au bout la Pyramide du Louvre...Wahou il fait presque nuit...Et nous retrouvons nos équipe de randonneurs héhéhé...une photo tous ensemble..

 

.et nous repartons direction l'Ile de la cité...

 

Mes compagnons coureurs Miss Duss, Emilie, Leaticia, Mr Duss, Mich-Mich,Antoine, Vince, Mika & moi avons les yeux grands ouverts devant Notre dame sous ses habits de lumieres, magnifique...

 

Mais l'heure tourne...direction le Jardin Tino Rossi que de monde a cet endroit aussi, ambiance sud américaine c'est calienté ...

Nos miss donnent des signes de fatigue ...alors tout droit sur Bercy village pour l'after avec le groupe reconstitué...

  

Coureurs 15 km en 2h30: Rando 6 km 2h30

C'est bip bip avant, pendant et apres bip bip ...

Merci à mes amis pour cette très très belle et magnifique balade parisienne...en espérant revenir bientot...

Liste des ponts de Paris ICI et ICI

Album photos ICI

JM

Ekiden Paris 2016

Ekiden Paris 2016

Oui il y avait bien une CJC sur cette tres belle epreuve

 courir la distance marathon en équipe à travers les rues et avenues de Paris

Étape terminée. 10 km en 46"52'. Ravie 

20 km de Paris

20 km de Paris 

                                                                                                         

 

Ca y est, on y est..Demain c'est les 20 km de Paris..Une course que j'affectionne et pour laquelle je serai présent pour la quatrième année consécutive..
L'année dernière j'ai couru avec une tendinite du genou, ce fut difficile et ai fait un temps peu glorieux
au vu de mes temps précédents, mais j'ai pu finir..Cette année je voulais prendre ma revanche
et malheureusement tendinites aux tendons d'Achille..
C'est quand même pas de bol..:-( Je vais prendre le départ, ou plutôt tenter le prendre ...
en espérant terminer cette course même si je dois la finir en marchant..
Si mes pieds me le permettre.
.Bonne chance à Ludo Despierres,Philippe SchaffSandrine Cattier qui à ma connaissance participe
au semi de Reims demain..21.1 km de bonheur,
je vous suivrai de près avec ma course qui fait 20.5 km (mesure prise chaque année avec mon gps)..:-)
 
Mes 20 km
 
  

Voilà, course terminée.. Superbe organisation et ambiance comme toujours. :-) Le départ fût un peu compliqué

dû aux nouvelles mesures de sécurité relatives aux attentats..

Mais une fois un passage étroit passé, la route s'offrait à nous annonçant une belle et longue montée débouchant sur l'arc de triomphe..

Puis direction le bois de Boulogne, les quais de Seine, le Louvre, le grand et petit palais, le musée d'Orsay..

Et la Tour Eiffel, point de départ mais aussi arrivée..

 

En toute honnêteté je ne pensais finir et encore moins faire une belle course..

Mes tendinites se sont faîtes discrètes, seules quelques menues douleurs..

Mon muscle fessier droit à quant à lui, à décidé de m'ennuyer, mais j'ai tenu et ma volonté à fait le reste.. ;-)

 Il était pour moi, inconcevable une fois passé les 10km d'abandonner ou marcher..

J'ai terminé honorablement avec un temps de 01h30min32s pour 20km200m..

Je suis loin des 01h23min50s mon meilleur temps sur cette course mais j'ai....

espoir de pouvoir m'aligner l'année prochaine, sans blessures et avec un entraînement..

Les resultats ICI

David

Canal de l'Ourcq photos : Off

Canal de l'Ourcq....au fil de l'eau.

Cela faisait quelques semaines, que l'idée de finir ce OFF me "trottait" dans la tète...

 

Je profite d'une blessure " orteil droit cassé " pour m'élancer sur le chemin de halage avec mon VTT...
Il fait un temps idéal pour faire du sport ce matin...pas encore trop chaud..sur les bords de l'Ourcq....

l’après sera torride.....

 

La longueur de cette étape Meaux / bassin de la Villette 51km ...était un peu trop longue pour certains de nos amis traileurs...donc je ferai une reco ...seul, car beaucoup sont au taf...
Ce dernier tronçon de plus de 50 km...est plat...dans tous les sens...surtout celui de la découverte...autre que l'arrivée sur les pavés

de l'esplanade de La Villette ( pavés... que j'ai posé, il y a ....au siècle dernier hihihi) ...

De longue ligne droite..je ne vois plus de cygnes, plus de canards...je suis loin de ma campagne...

​Je croise quelques "joggeurs" et Vttistes, 3 ou 4 pécheurs...

La seule " découverte de ma journée , ce sont les "Grafs"

 

 

sur les murs ...sur des km et des km...de tres jolis et d'autres moins ( pour moi)...

Enfin je vois du monde...il est midi quand j'arrive sur l'esplanade....

 

et je commence à avoir un petit creux, le soleil

commence aussi à cogner fort...je bois beaucoup + 2 litres en 2h30 (eau/coca)

l'eau de mon camel-bag est encore fraîche

 

 la poche entourée de papier alu ...mais c'est de houblon que j'ai envie...

 

 

 Amis de la capitale....venez découvrir la source du canal ...

le port aux perches à Silly la poterie, La Ferté-Milon et les petits villages qui le bordent...

La Trace ICI

Album photos ICI

Apres notre seconde étape ...

http://chierryjycours.e-monsite.com/blog/off-de-l-ourcq-2eme-etape.html

Qui suivait ...la première

https://www.youtube.com/watch?v=TH-fHATAlz0

...Pour le prochain...faire un Off de la Dhuis....a suivre

Paris ,mon 1 er Marathon

Mon 1er marathon.
 
Cela fait à peu prés un an que Ludo et moi avons décidé de nous lancer dans  cette aventure....
objectif ..Paris 
pour une médaille ?
J’étais très contente de me lancer ce défi mais aussi très anxieuse.
 
Après plus de 10 semaines d’entrainement intensif avec...les CJC
et mon petit mari à mes côtés pour me booster,
nous sommes enfin arrivés au jour J.
...Que de monde...
Je me suis posée beaucoup de questions..... mais après tous ces entraînements...
 le physique suivait, finalement il me tardait ....
de nous lancer dans cette aventure.
Nous étions cinq CJC sur la ligne de départ
 j’avais du mal à croire ce qu’on allait faire..
Ma petite poulette, Clémence a voulu nous suivre avec Ilda, Nathalie et Jocelyne...
des amies CJC ..en mode supporters & photographes 
 
 des supportrices qui font beaucoup de bien au moral.
MERCI a vous
J’ai également apprécié les supporters inconnus
qui nous encourageaient tout au long du parcours.
Les 20 premiers kilomètres se sont bien passés... bonnes sensations
Un petit coucou à Clem Km 24
 puis on voit défiler les kilomètres et on se dit c’est ....presque la fin HI HI...
Quand on dépasse enfin ce foutu mur des 30 kilomètres,
on se dit" Wahou... c’est bon , ça va le faire, on peut le faire".
On veut à tout prix arriver au bout ensemble....les kilomètres défilent,...
la douleur est là, les derniers kilomètres sont très difficiles,
tout le monde marche et ça y ait on l’a fait..
 on est heureux, on est arrivé au bout... YES !!!!
 peu importe le temps, de la sueur.. quelques larmes et le soulagement d’être
Une expérience  formidable que je renouvellerai avec plaisir..
Laurence2CJC

Paris pour un Marathon & photos

Le Marathon de Paris…

 

Distance mythique, ville magnifique… mais ce n’est pas que... 42,195 kms.

C’est aussi une inscription un an à l’avance, une prépa de 10 semaines

(entrecoupées par 2 semaines de repos forcé pour un problème de tendinite pour ma part…), beaucoup d’interrogation…

C’est mon 3ème Marathon,  donc l’envie d’améliorer est très pressante !

La veille du départ, passage obligatoire au Salon du Running pour le retrait du dossard....

 

et l’occasion de découvrir toutes les nouveautés running, chaussures, textiles, nutrition et autres organisations de course....

J’ai eu beau chercher… aucun stand pour la Champ’aisne Trail 2016

J’ai même rencontré Christelle Daunay Championne d’Europe de Marathon avec un chrono à 2h24 tout de même !

Très sympa, une photo, on la félicite pour son palmarès, Thomas lui raconte qu’il fait de l’athlé

elle surveillera si un jour il bât Usain Bolt !!!

Dimanche… d-day… 8h00 sur les Champs Elysées pour un départ à 9h20…

 

je trépigne, je voudrais partir de suite. Il fait beau et la température n’est pas encore trop chaude.

Je croise David dans le sas de départ, quelques mots, un petit « bonne course ! »

J’ai une pensée pour Laurence, Ludo, Mich, Christophe et Luc qui prennent le départ de leur 1er Marathon.

Le départ est vite donné.

Je me sens super bien, les kms défilent, je m’alimente à chaque ravito, 10 km en 51’45, le semi en 1h 49’52, tout va bien.

Ensuite, viennent les quais de Seine…

 

un longue ligne droite, succession de ponts, de tunnels, des montées descentes pas très fortes mais....

casse-pattes… beaucoup craquent et préfèrent marcher.

Km 29 la Tour Eiffel, ....

je trouve Véro et Thomas, un arrêt bisous et je repars. 

Je passe le 30ème km en 2h39’23. L’allure ralentie mais ça tient encore.....

35ème km… c’est dur… les crampes arrivent, ....la vitesse baisse beaucoup et on entame la traversée du Bois de Boulogne

(2ème grosse difficulté pour moi) Moins de supporters, beaucoup de coureurs qui marchent, les pompiers qui interviennent...

des longues lignes droites… pas terrible pour le moral et mes ...crampes qui m’obligent à m’arrêter pour étirer

Je serre les dents et finalement l’Avenue Foch se dessine, le monde qui hurle, applaudie, les enfants qui te tapent dans la main, l’arche d’arrivée…

Finalement je fais les 12 derniers km en 1h17’38, dur dur…

Mais je boucle ce 40ème Marathon de Paris

en 3h57’01

 RECORD BATTU !!!!!

 

Toutes les photos de ma supportrice N°1 

ICI

Pour la petite histoire, je me suis fait remettre la médaille de finisher par un participant de la Champ’Aisne 2015.

Il a reconnu notre maillot  et passe le bonjour à l’homme au masque (il se reconnaitra !!!!!!!!)

Maintenant repos, on soigne les ampoules, et prépa pour la Marathon Race d’Annecy !

Même distance mais 28OO m de dénivelé !!!

Bravo aux finishers CJC !!! la bise à David

 

Stef

 

Marathon de Paris 2016

Marathon de Paris 2016

Dernière ligne droite pour nos amis CJC ,y a plus ka !!!

 

Dimanche ils seront 7 sur la ligne de départ

Laurence & Ludovic D, Michel S alias Mich-Mich, Christophe Q, Luc dit Lucho H

Stéphane D, & David L.

 

ou seront ils au milieu de tout ce monde ?!!!

  

Off les ponts de Paris Juin 2015

OFF ponts de Paris 

Que de monde  sur les quais !!

4 CJC sur le pont Garigliano,depart de notre Off

JMarc, Ilda, Didier, Mich-Mich

Avec de jolis points de vues sur les "grands monuments" de la capitale

Un petit coucou à Maxime

Trocadero

 

Plus de place sur le banc pour Didier hihihi

Un apéritif offert par un groupe de Zumba

Apres les taxis ,les "bobos débouchent & trinquent"

moi aussi hihihi

Nous retrouvons nos nanas qui randonnent ...tranquillement

7 CJC sur le pavé parisien...

ah...j'oubli ...personne de perdu dans le métro...ou sur le parcours..hihihi


Nous n'avons pas pris tous les ponts,car nous étions trop bien coté soleil hihihi


Tres belle sortie avec mes compagnons du jour

avec la revenante Ilda...Mich-Mich,& Didier pour les coureurs

 Nathalie , Babou, & Corine pour la rando.

L'after au bout de la nuit ...

Album photos ...prendre un gobelet

20 km de Paris

La course aux records !!..d'un CJC
Après une soirée mémorable chez un ami
qui a fêté ses 50 ans hier soir, je ne me suis pas vraiment levé en forme...
mais départ à 7h pour Paris avec la belle famille.
A l'arrivée, mon bof me remet le dossard 3051 (préférentiel 1)
ce qui veut dire que j'étais derrière les Kényans et derrière moi 29 000 concurrents
photos Lepape.com
me pointent avec jalousie!
Mais je n'ai pas eu beaucoup de temps pour les suivre car ils sont partis comme des balles.
Me voilà donc sur le départ avec Sophie, la compagne de mon bof.
Après un léger échauffement, nous sommes partis à 10h sous un ciel menaçant mais bonne température pour courir!
400 m après le départ, je vois Karim ( un des CJC sur la course avec Corentin ) qui fait du stop!
Je l'embarque pour un échange de 5 min puis il ralentit pour attendre d'autres connaissances.
(Karim en Orange en haut à droite ,Corentin au mileu hi hi hi )
Sophie  ...au mileu hi hi hi
photos fb 20km Paris
J'accélère pour récupérer Sophie qui est partie pour un 5 min au kilo afin de finir en 1h30... 1h35.
Bonne vitesse pour moi, je me sens bien jusqu'au 11ème KM.
Une bonne ambiance sur tout le long du parcours me porte au
fil des kilos et sur les berges de la seine. Puis au détour d'un virage
le retour sur la tour Effel.
Magnifique parcours sous les monuments de la capitale
toujours prisés par les touristes chinois entre autres.
Les 3 derniers kilos sont rapides, je cours à 14 km/h afin d'en  finir
et pour maintenir l'objectif mais j'attends quand même Sophie
pour passer la ligne ensemble; et là ......tour de passe-passe , je perds Sophie
qui passe derrière moi pendant que je la cherche, bref
je cherche 3 min, m'inquiète puis passe la ligne d'arrivée
content de moi car j'avais arrêté mon GPS m'indiquant 1h35.
A l'arrivée une belle médaille, un ravitaillement bien mérité
 pas de douleur aux jambes, pas une crampe, bref un vrai plaisir
de se sentir en forme sur un parcours presque semi marathonien!
Nous avons fêté notre course chez un Japonais Parisien sans sushi!
A bientôt
Lio

Off Les ponts de Paris : par Didier

 

Comme je vois que toutes nos péripéties de voyages ont déjà été relatées, je reprendrai le récit là où Alice s’est arrêtée.


Le pont des arts, où je pris mon pied, et cela au propre (si on peu dire après 8km) afin de mettre un pansement sur une ampoule.

Dès que les « jeunes » font leur « tout droit », nos piquons dans l’ile de la cité afin de passer au 36 quai des orfèvres, puis au palais de justice, avant d’arriver sur Notre Dame.


Jérôme qui donnait l’allure avec son fanion de l’AFD, en profite pour nous rajouter un peu d’escaliers en nous faisons monter sur les gradins présent devant la cathédrale.

Nous sortons de l’ile de la cité par le pont du double (Merci google), reprenons les bords de Seine, et prenons la direction de l’ile saint louis à la recherche de la maison Berthillon.


Pour les glaces , c’est trop tard la boutique est fermée…..

S'asseoir sur le banc pôur voir l'album photos

Nous ressortons de l’ile par la rive gauche, en prenant le quai de Jussieu, où nous nous arrêtons un peu pour regarder les différents groupes de danseurs dans différents styles.

Pour certains, c’est l’occasion de faire un ravitaillement auprès de pique-niqueurs (C’était quelle bière, Président ?).


Nous ne prenons pas le pont d’Austerlitz, et continuons tout droit, mais heureusement pour moi, les feux verts nous obligent à nous arrêter. Les jambes commencent à être lourdes.

Mais, en point de mire, le ministère des finances est forcément derrière, c’est Bercy.

Traversée de la seine, au pont Charles de Gaulle, descente sur le port de la rapée, puis remontée sous l’immeuble de ministères des impôts.

Et là, je pense que le poids des taxes s’est retrouvé dans mes jambes. Sur les conseils de JM, je vais tout droit pendant que la troupe repasse sur la rive gauche

                                                             .

Je n’ai quasiment pas le temps d’attendre sur la passerelle Simone de BEAUVOIR, que les voilà qui me rejoignent.

Dernières foulées pour retrouver tout le monde et savourer une coupe de Champagne bien méritée et aussi en l’honneur aussi de Nathalie.

 Cette soirée fut vraiment pleines de belles choses, et j’ai une grosse pensée pour

ces jeunes mariés asiatiques qui nous ont laissés les entourer pour leursphotos souvenirs.

Au final, 16,... km, moi qui pensait reprendre le métro en route pour finir.

Mais, Chierry J’y cours, cela booste, et on se dépasse sans s’en rendre compte.

                                         Merci à tous pour cette ballade à travers Paris dans une ambiance formidable.

A refaire très vite..

Didier.

 

P.S. J’ai retourné mes sac, camelbak, et autres poches de vêtements, mais toujours pas de trace du ticket de parking.


                                                                                                                ------------

Juste un point precis sur les hectometres de la soirée c'est..16 Km 640

Je pense que nous referons un prochain Off les ponts de Paris dans le courant de l'été

soit en Cap pour les uns : ou en mode rando pour les autres

 

Off Les ponts de Paris, par Alice

Samedi 15 juin, 17h, départ de la place Thiers…

Dider & Co partent direction Montreuil-aux-Lions alors que Président prend l’autoroute à Château-Thierry :

la joyeuse épopée démarre… !

Dans la voiture de Juju, avec Christelle et Babou, nous décidons de suivre Didier (que nous perdons par la suite, bien sûr !). Entre le gps qui nous fait des blagues, les appels de JM et Nath qui jouent à cache-cache avec nous, les fans de Johnny qui n’ont pas trouvé mieux qu’envahir tout Bercy, il nous faut pas moins de 3 heures pour être fin prêts à parcourir nos 18 kms.


Juju nous conduit dans un parking souterrain où nous sommes accueillis par Sidiki. Juju en oublie ses chaussures… !

Une fois notre petit monde réuni (il est quasiment 20h30 !), nos marcheuses déposées et les vessies allégées (merci les cafés parisiens !!), la balade débute par le Pont du Garigliano. Il fait beau, la température est idéale, tout le monde est en forme, bref… a priori tout va bien !


S’ensuivent alors le Pont Mirabeau (dont personne n’a été capable de restituer le poème d’Appolinaire !!), puis le Pont de Grenelle, où nous admirons la Statue de la Liberté, le Pont Bir Hakeim sur lequel a été tourné une partie du film « Inception » (avec notre beau Léo ;) le Pont d’Iena qui relie le Trocadéro et la Tour Eiffel, la passerelle Debilly réservée aux piétons, le Pont de l’Alma (au-dessus du tunnel dans lequel notre célèbre Lady Diana a trouvé la mort !), le Pont des invalides, le Pont Alexandre III (celui du luxe et des pubs Chanel ;), le Pont de la Concorde, le Pont Royal, le Pont du Carroussel, et bien-sûr… le Pont des arts, rebaptisé « le Pont des amoureux », celui avec les inombrables cadenas !!


Ici petite pause sucre et ça repart. Mais à partir de là, vous m’excuserez… ma mémoire me fait défaut, la liste des ponts s’arrête ici.

Alors que certains continuent le « slalom », Juju, Christelle et moi choisissons d’être raisonnables et de filer « au droit » (soit environ 14 km au total), avant de retrouver les marcheuses (arrivées depuis bien longtemps !) et être rejoints par le reste des coureurs.

Cette sortie a été très réussie ! Vraiment agréable et plaisante, elle a, il me semble, ravi tout le monde. Découverte de la ville, des monuments, de l’architecture, des quais de Seine… le tout dans une ambiance joyeuse et conviviale (= la marque de fabrique de Chierry j’y cours qui fait son succès « intergénérationnel » !)


Merci à tous pour votre bonne humeur. Et merci à Juju et Chris pour le trio de choc… avec une petite chanson en tête pour le souvenir ;)

Alice

OFF Les ponts de Paris: du samedi 15 juin

OFF des Ponts de Paris

Samedi 15 juin 2013

Quand Nath m'a demandé de venir avec eux samedi en début d'après midi, rien n'était certain encore... Dernière fête des écoles de mon petit dernier... Changement du programme familial... Mais Patou m'a donné le feu vert, alors j'ai débarqué à 16h40 chez Président.

Nous avons rejoint les autres sur la place Thiers. Il y a avait Ilda et Michel, Joëlle, Juju et sa Cricri, Corinne et Morgane, Didier, Alice et bien sûr Nath, Babou et Jean Marc. Un fois tout le monde casé dans les voitures, nous avons pris le chemin de Paris !! Bon, pas tous par la même route au départ, mais grâce aux portables, tout le monde a pu se retrouver à Bercy VillageKarim et Jérôme nous ont rejoints.

Ticket de métro en poche, nous avons pris la direction du Louvre pour les marcheurs et un peu plus loin pour les coureurs !! Mais là encore, vive les portables car nous nous sommes un peu perdus, en laissant sur les quais !! Quelle idée de prendre le métro en troupeau !!

Avec Corinne, Morgane, Babou et Nath, nous avons rejoint les quais en passant par les jardins autour du Louvre !! Et là quelle ambiance !!! On se serait cru dans un autre monde !! Il y avait des groupes hétéroclites et joyeux qui partageaient à droite un pique-nique, à gauche quelques pas de danse ou simplement le plaisir d'être ensemble !!


Nous avons pris notre temps... mais pas trop car Président nous avait averti qu'il nous faudrait prendre le métro pour arriver en même temps qu'eux à la fin du parcours !!!

Nous avons quand même profité des paysages, de l'accès libre à la Cathédrale, de la lecture des cadenas sur le pont des amours...

ouvrir le bon cadenas pour voir les photos !!!

Nousa vons vraiment savouré chaque instant de cette soirée et nous sommes arrivées sans nous en rendre compte au point de départ où aucun coureur ne nous attendait... Et oui,après prise de renseignements, ils n'en étaient qu'à la moitié du parcours... N'est-ce pas Président !!!



En les attendant, nous avons fait sauter le bouchon de champagne et nous avons bu doucement une, puis deux coupes de champagne tout en grignotant des graines de COURGE en l'honneur de Nath !!!

Nous avons passé une très bonne soirée et une fois tous les autres revenus, changés, nous avons pu partager un repas qui était ... que dire... joyeux, animé, comme toujours quoi !!!

Mais cela ne s'arrête pas là ! Pourquoi terminer cette soirée sans un petit moment de stress !!! Didier n'a jamais retrouvé son ticket de parking et heureusement que les gardiens, au vu des deux voitures, ont compris qu'il ne s'agissait pas d'une fraude...

Nous avons finalement tous regagné Château, les yeux remplis de belles images et le cœur chaud.

A refaire avec joie entre amis ou en famille !!

Véro


Off des ponts de Paris vu par Président

Sortie à l’ombre

C’est avec  une grande joie qu’avec ma p’tite femme, Nat, nous nous rendons

A Nanterre, pour répondre à l’invitation des CJC « 2 Paris » ISA et TOFF le breton.

Le voyage se fait de nuit, donc la nuit, il fait nuit et c’est tout noir logique !!

Après une courte nuit (env : 2h30 à 3h00 de sommeil), le réveil sonne.

Un vrais coup de clairon le truc (mdr) …pas le coup… mais le… clairon

Nos hôtes Isa et Toff préparent  le p’tit dej… vite, vite …

Déjà l’heure de sortir 6h00….les premières lueurs du jour commencent à poindre

HORREUR, que du BETON et du verre  …pas UN SEUL coin de verdure  BEURK !!!!!


J’en attrape presque un torticolis pour voir le haut de ces tours ..

Toutes avec des noms …de prospectus  hi hi hi !!!

Le soleil est là mais je ne le vois pas  gggrrrrr

La troupe de GV au complet traverse d’un pas cadencé, cette immense dalle bétonnée  

ENFIN la verdure je me sens revivre, le chant des p’tits oiseaux …pas de ma Nat

Nous fait croire à la campagne…mais c’est bon ….

le paon est sur la branche

Notre entrée dans Paris ne ressemble en rien à celle du Général  Leclerc de la 2e DB

C’est intime si vous voyez….nous sommes INVISIBLES au milieu de tous ces gens

 

Repos fumer (bien pour des sportifs) ho ho ho

Le ravito se fait sous les tours du sonneur de cloches, Quasimodo

Du jus de raisins, blanc, rouge, et autres douceurs sucrés et salés

Complèteront le quart d’heure de pause


album photos au fond de la bouteille

 

Nous passons d’un pont à l’autre en flânant tel le groupe de touristes en admiration

devant  les joyaux (monuments) de la capitale.

Nous ne rentrerons pas les mains vides,

 C’est avec d’immenses sacs , offerts par un marchand du temple

 

Que nous reprenons notre marche commando, direction l’Etoile

Avec,Une rencontre de trois tres belleset jolies filles que je m'empresse de couvrir


Bien sûr ..C’est sous les regards amusés des touristes et autres badauds, que nous  traversons

 le jardin des TUILLERIES et remontons les Champs Elysées, sacoches  en mains baskets fluo, vestes oranges..fluo… et en…. collant …de sport, voir en treillis pour certains

La maréchaussée veille, heureusement pour moi, le reste de l’escadron et de ma troupe..Ouf

J’évite le gnouffff….   merci Toff

 Pour une fois avec la bonne troupe hi hi hi  (lol)

 

Notre périple touche à sa fin 28 km au GPS

 Ma Nat sur les rotules …pas assez hydratée !!

Houblons et pâtes pour le gastro et nous prenons la route des…. champs….

Merci à Isa et Christophe pour l’invitation & l’animation de cette magnifique balade

Ainsi qu’aux rapetous pour l’encadrement ….


JM2CJC


Rencontre avec notre fabuliste

Off des ponts de Paris- 23 mars 2013

Les ponts de Paris


Pas d'inquiétude, je ne change pas de camps,

je reste ...un coureur !

Mais en vue d'une grande marche militaire prévue en Hollande cette été, une fois par mois, avec le " QUATUOR " de l'eco trail,


nous nous retrouvons, le sac lesté chacun de 10 Kgs , pour nous entrainer.

Cette veille d'anniversaire, nous prévoyons une sortie de 6 heures dans Paris.

Notre groupe s'est agrandi aujourd'hui, puisque Président et son épouse nous font l'honneur de venir braver les pavés Parisiens.

Départ 6h du matin, direction la Défense. 

Président, tel un Japonais dégaine son appareil photo. C'est certain le paysage est complétement différent de leur quotidien, puis direction la capitale.

Nous traversons le Bois de Boulogne et arrivons au Trocadéro,

puis nous descendons sur les quais de Seine pour retrouver Laurence une passionnée de course à pieds.

Nous sommes 9 au total et sommes totalement touristes, une sculture, une péniche, certains Ponts de Paris, la Seine trés haute et puissante,

enfin toute cette alchimie nous fait passer un bon moment.

Au pied de Notre Dame de Paris,

petit ravitaillement, un petit verre de vin blanc, un air d'accordéon, une rondelle de saucisson, Paris quoi !

Puis c'est le retour, la rue de Rivoli

où un magasin offre à chaque femme du groupe un " sac" avec à l'intérieur de la lingerie.

   


Puis la traversée des Champs Elysées,

d'ailleurs, on se fait contrôler par la Gendarmerie ,car ils nous prennent pour des manifestants ( à cause de la taille et couleur du sac )

mais bon, entre collègues ...

                                                                              


Les poches de nos kamel bags se vident, mais les poches de nos pieds se remplissent à nouveau, quelques belles ampoules à soigner.

l'album photos dans le verre

Nous avons fait en tout 25 kms.

Un bon déjeuner avant une bonne récupération...jusqu'à la prochaine

Isa et Christophe

Semi marathon de RUEIL MALMAISON 92 et Semi Marathon de PARIS

Le 03 MARS 2013,

c'est la Fête des grands mères,

Mais aussi le Semi marathon de RUEIL MALMAISON 92 et le Semi Marathon de PARIS.
385814-10200246698084130-292413508-n.jpg
Pour moi, ce sera le Semi de RUEIL pour cette reprise de 2013.
Et dire qu'il y a 2 jours, j'étais encore en mission en Martinique... J'ai souffert au semi à cause du vieux rhum...............
Laurence et Thierry étaient sur le 10km, Nicolas et moi sur le semi.

On s'était lancé le défi de le faire en moins de 1h40

Bravo à toi Nico, tu as réussi en 1h39mn47s....................moi, avec du rhum encore dans les veines, dépassé notre pari de 25s........grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Quand même une bonne reprise avec ce nouveau parcours en bords de seine et dans le centre ville de Rueil.

Bravo à Stéph GIBOUIN qui a fini 2ème de sa catégorie en 35mn51s sur le 10km.....................

Grande pensée également à Murielle pour son semi de Paris...........

Dans 2 semaines, prochaine étape du 50km Ecotrail............

Bises à tous
KENAVO

Course dela Saint Valentin

La course de la St VALENTIN...

quand le mauvais SORT S'ACHARNE  ...

 
 
Un 10 kms à Paris, dans le Parc des Buttes Chaumont, véritable petit poumon vert dans la capitale.
 
Lundi dernier, rendez vous chez le Doc pour le certificat médical, mais à la place de faire des copies, Christophe pour ne pas le citer se trompe de machine et broie en miettes  ce document.
 
En ce dimanche un peu frais, nous arrivons au gymnase pour le retrait des dossards, mais personne , bizarre ... Ah mince, le retrait était hier !!! loupé !
 
Nous nous dirigeons vers le parc et cherchons le départ. Ce parc n'est pas plat du tout, nous rencontrons des marcheurs et coureurs, donc les suivons toujours en quête du départ.
 
Nous faisons le tour , mais rien , rien et rien ...
 
Bon, nous décidons de rentrer et rencontrons un coureur qui comme nous cherche le retrait des dossards, cela nous rassure, nous lui expliquons que nous le sommes aussi !
 
Aprés une recherche sur INTERNET  le verdict tombe , la course a eu lieu HIER.
 
Nous cherchons nos tickets de métro pour rentrer, mais je vous le donne en  mille ... PERDU !

Isa et Christophe

10 KMS PARIS CENTRE NIKE

10 KMS PARIS CENTRE NIKE

07 OCTOBRE...
 
C'est une belle journée qui commence, rendez vous devant l'OPERA de PARIS avec les copains de course.
 
Un 10 kms nous attend au cœur de la Capitale,

entouré d'un peu plus de 5000 coureurs au départ.
 
dont 4259 franchiront la ligne d'arrivée.
 
Le parcours  riche en histoire nous promène dans ces beaux quartiers de Paris notamment la Place VENDOME , rue des TUILERIES pour finir au PALAIS ROYAL.
 
J'arrive 3664ème  et laisse derrière ma petite foulée 595 coureurs, pour une fois !
 
Bien évidemment, l'après course , vu les circonstances, nous mène directement devant une fraîche coupe de CHAMPAGNE et quelques bougies à souffler.
 
Nous avons eu une pensé pour nos FRAPPADINGUEURS !
 
Merci à tous pour vos messages.
 
Ici Dame ISA2CJC PARIS, à vous cognac jay...

OFF Les ponts de Paris

  

OFF Les ponts de Paris

 

 Retrouvailles avec nos amis de KIKOUROU ,pour cette nouvelle sortie dans la capitale  RDV devant la BNF à 19h30 (parking voiture et arrivée)

Le départ de la balade se fera pont Garigliano à 20h30,avec une arrivée à Bercy

Parmi la vingtaine de participants: 3 CJC

Les ponts de Paris en soirée ,en mode course à pied c’est grandiose.

Environ 18km en 2h00,un regard différent sur Paris et ses monuments.


Notre escapade " OFF  PARIS

C’est clôturée en "rayures" pour l’anniv de Jay le GO de la soirée

Pizzas , binouzes au menu et éclats de rires

A refaire par une belle soirée estivale

photos de Jay

Qlqs commentaires ci dessous

kikourou

 

 

 

Le Marathon de Christophe

Je commencerai mon compte rendu avec le mot Pari(s)..................Il y a 1 an, 2 femmes et 1 homme se lancent un défi , faire ce marathon.

Pari(s) lancé.

Voilà c'est fait le jour J, mon 1er marathon : le 15 avril de cette année.
 
EMOTION......SSSSSSSSSSSSSSS
 
On se retrouve à 2 : 1 garçon - 1 fille
"""" Je comprends Virginie , tu n'étais pas avec nous , mais tu as une magnifique bonne raison........Toutes nos félicitations""""""""""""
 
ALLER Lolo, c'est parti à nous ce Pari(s)
 
2H07........nous sommes au semi, les premiers ont déjà fini..........
30éme km houlahoulala que se passe t'il????????? Tout allait bien avant....Aïe , j'ai mal aux jambes. Le souffle est bon mais ça va être dur.
 Laurence a mal, moi aussi mais je ne dis rien..........

On lance , on relance.................
33éme km, j'ai mal, je souffre mais on nous attend,
Merci Thierry, merci mon copain....de brigade........de Boulogne...........de Bretagne............
Tu nous aides et tu nous amènes jusqu'au 41éme km.......on souffre.........je souffre............les jambes ne suivent plus, elles ne répondent plus, j'ai mal aux pieds...................je suis éclairé, j'ai des ampoules.

Aller Lolo, nous sommes toujours ensemble, il ne reste que : 1km195, c'est bientôt la fin.
Nous somms bientôt au bout de nos efforts , on le voit ce boudin "final" : ARRIVEE
On le franchi, on l'a franchi cette ligne, main dans la main..........Pari(s) tenu, Pari(s) gagné, nous sommes enfin marathoniens.

ARRIVEE : perception du téléphone, Isa! Je suis là. Où es tu? Devant toi je te vois
Enormes émotions, mal partout
Bref...........on l'a fait
 
Merci à ma coach (Isa) , j'ai été dur pendant ces dernières semaines, je repoussais toutes tes bonnes attentions et ton aide.......mais tu étais là tout le long de ce marathon avec ta photo sur mon dossard, tout le long j'ai pensé à toi, à tes mots.
Merci à toi
 
 
Bref du coup, et bien un breton m'attend sur le prochain marathon. Et oui du coup ce sera mon 2ème en peu de temps...........j'arrive Eric BONPAN
Rendez vous le 2 juin à SAUTERNES......................

Ecotrail 2012 par Franck

Et bien voilà, c’est fait.

Il y a un an de cela, j’étais avec une attelle, les ligaments croisés arrachés et le latéral interne également, le cœur vidé de toute substance, père, mère, …. Et avec quelques kilos de trop! Une seul envie, remonter et remonter vite!

 Un super bon kiné, traileur également et voilà... du travail et encore du travail, le genou revient, les muscles aussi, et les kilos s’envolent, au total plus de 14 de perdus.

Reprise des courses, avec les gendarmes en off en 3H44 pour un retour, sans savoir si le genou va tenir.

Et puis l’inscription sur l’Ecotrail en août, je ne me rendais pas bien compte où j’allais et je suis sûr que certains n'auraient pas misé une pièce sur moi.

Alors j’enchaîne les courses et les résultats s’améliorent les uns derrière les autres, 1h40 de gagné sur le Sparnatrail en 5h53.

Et puis, une très belle rencontre avec Juan Carlos Pradas, un grand dans l’ultra-trail. Nous nous lions d’amitié et il me fait un plan d’entraînement. Malheureusement, je ne pourrai faire que 3 semaines du plan. Avec des semaines à 120, 150 kilomètres, les résultats sont là et c'est la métamorphose, je gagne en muscles dans les cuisses et en rapidité, 10 km de Rueil en 36’soit 15km/h de moyenne mais aussi en endurance.

Je soigne mon alimentation.


Je fais une reconnaissance avec Romu et Dan, une super matinée de 4h30 entre Buc et Chaville et une autre reconnaissance avec Juan et Christian Dubois (19ème sur l’Ecotrail), nous tournons à 13.5 m/h de moyenne, et je tiens, ils ne me font pas de cadeau. J’en bave dur!

Dernière semaine, je prépare mon matériel: juste une ceinture, je vais voyager léger car chaque kilo supplémentaire sera très lourd au fur et à mesure. Je fais l’inventaire du matériel, une fois, deux fois, etc….

Je choisirai ma tenue au dernier moment, MAIS LE ORANGE SERA OBLIGATOIRE AVEC MON PORTE-BONHEUR Où EST MARQUE  «GAZELLE».

Le 22 mars, une amie, Pascaline,  me fait un bon massage pendant presque 3h.

Le 23 au matin, le dos bloqué, impossible de mettre un pied devant l’autre! ggggrrrrr le STRESSSSS!

Le 24 plus rien, serein, calme, apaisé, mais une très grosse montée de larmes que je ne peux contenir pour plusieurs raisons!

J’ai tout organisé, planifié. Pour les ravitaillements, j’ai un team d’enfer. (à la Romu)

Je vois Romu juste avant le départ et j’en suis heureux, on se glisse quelques mots d’encouragement, Pépé et Malou au téléphone, Stéph L. Président, chacun a eu un petit mot gentil et d’encouragement pour moi, et je leur ai promis un petit morceau de la Tour Eiffel. Alors, je n’ai pas le droit à l’échec.

Il est l’heure d’aller dans le sas, et voici ma première erreur de débutant: je suis au fond du peloton.

¼ heure, 20 minutes de perdus, on accélère, on ralentit, on s’arrête, et on repart et ainsi de suite GGRRRRR

J’essaie de suivre les conseils de Juan, gère les 40-50 premiers kilomètres à 11-11,5 MAX, puis gère de petites distances 10 km et ainsi de suite.

Je passe le premier ravito sans m’arrêter, mon assistance est là et tout roule. Pascaline et Eric me suivent, récupèrent mes gourdes et me donnent les autres remplies. Je suis effaré de voir le nombre d’abandons au premier ravito.

Je passe aux étangs de Ville d’Avray où ma fille Margaux me rejoint, quel bonheur de la voir.

Pour moi, tout va super bien, le moral et le physique, je remonte, je n’arrête pas de remonter, je suis bien, aucune douleur.

Je sens vos  petites mains qui me poussent dans le dos, j’ai promis un petit bout de Tour Eiffel.

Je pense à pleins de choses, mes parents qui ne sont plus, Isa, vous tous, et toutes ces merveilleuses rencontres.

La course refait surface et j’entends Juan qui me botte les fesses et qui me dit: "gère, comme je te l’ai dit!"

 

Il est difficile de doubler sur des sentiers où une seule personne peut passer et encore du temps de perdu, les côtes se passent plutôt bien, je relance 10 mètres avant le sommet et continue ce rythme sur le plat. Je fais la différence sur quelques concurrents, les ravitos se passent bien, Pascaline et Eric sont toujours là et m’encouragent avec Cat.

J’essaie de tenir tout le monde informé de mon avancement, mais mon téléphone est saturé de SMS.

Tout va bien, il est 19h20 environ, la nuit tombe et je suis au ravito de Saint-Cloud, je vois la Tour Eiffel, elle est là, à bout de bras, je commence à fatiguer, mais j’ai toujours un bout de Tour Eiffel à donner, je l’ai promis.

La descente commence et je retrouve Pascaline et Eric sur les quais, Ils feront les derniers kilomètres avec moi, elle se rapproche, je la sens, je hurle! "ça y est, je l’ai fait, elle est à moi!"

Je me lâche, les larmes me coulent sur le visage , j’ai du mal à coordonner mon cœur avec mes mots et mes gestes.

Je suis seul, mais sur l’arrivée, une haie d’honneur m’applaudit avant la Tour Eiffel et crie mon prénom, je ralentis et je la regarde, elle est là devant moi, je rêve, on me dit de passer sur le podium alors je monte dessus. Il est prévu pour les coureurs et j’arrive devant les premières marches, je suis vidé et heureux, j’attaque la première marche et ainsi de suite, il y en a 357, je respire chaque marche, je regarde Paris et le premier étage, il me reste une dizaine de marches et un gardien me regarde arriver avec un sourire de joie et de bonheur pour moi, nous nous regardons dans les yeux et il se rend compte des efforts que nous avons fait.

Je m’approche du porche d’arrivée et je hurle: "yessss!" Je rigole tout seul, je pleure pour de nombreuses raisons mais comme je suis heureux, je me sens vivre car je suis libéré d’un poids énorme qui m’empêchait de vivre et d’avancer depuis 3 ans. 

Je téléphone à Juan qui hurle de joie pour moi (lui qui fait des 200, 300 kilo et plus), à Pépé idem, que du bonheur partagé.

A tous ceux à qui je j’avais promis, je leur offre avec un grand bonheur un petit bout de la Tour- Eiffel.

Et j’offre ma petite victoire à Isa.

D’autres aventures nous attendent tous, mais que de chemin parcouru.

L’année prochaine peut être, tous ensembles sur le 80, une bande de fous en orange sur la ligne d’arrivée!!!

C’était mon écotrail, je l’ai vécu, ressenti et savoureé à chaque moment.

8h59,  286ème sur 1693 et 111ème sur 630 en V1.


Franck

Ecotrail de Paris 2012 par Léon

24 mars 2012 

Nous y sommes! Après quasiment 3 mois de préparation et 2 trails (Ice trail 31 km & Course des 3 pignons 21 km) dans les jambes, c’est le grand jour pour moi et l’équipe du train !

 

Encore quelques questions la veille au soir: Suis-je prêt ? Vais-je réussir à gérer cette distance?

Car c’est le baptême du feu... 50 bornes !!! Si on m’avait dit il y a 1 an que je serais au départ de l’ Ecotrail, j’aurais répondu : Mais oui, c’est ça, t’as raison !!! Et voilà, je me lance dans cette grande aventure. Je sais que ça va être long, très long même, que je vais en «chier» mais je sais aussi qu’il y aura la satisfaction et la fierté de terminer cette course.

08h30: nous retirons les dossards au village accueil et hop direction le RER pour nous emmener jusqu’à ST Cyr où nous devons encore prendre un bus pour arriver au château de Versailles où a lieu le départ.

10h45 C’EST PARTI !!!!!!!

RDV au pied de la tour Eiffel dans… On verra!

Nous décidons, Malik, Nico et moi-même de suivre le rythme de Denis notre coach, un habitué de ce genre de course avec à son actif La Diagonale Des Fous, Le Grand Raid Des Pyrénées, ou encore l’ Ultra Trail du Mont Blanc entre autres.

Les premiers kilomètres sont avalés à un peu plus de 12 km/h, ça va vite.

Une 1ère erreur de direction, puis à peine 1 kilomètre après PAF 2ème erreur Grrrrrr !!! On perd du temps, on s’énerve et surtout ça rallonge la distance !!!

Allez, on se reconcentre et on baisse un peu la cadence sinon ça ne va pas le faire. Nico lui, avait déjà compris qu’il fallait lever le pied mais je reste avec Malik.

Denis revient sur nous vers le 20ème kilo et on se cale dans sa foulée mais ça dure pas longtemps, il va vraiment trop vite pour nous.

J’arrive au 1er ravito de Chaville au km 28 en 2h26 et en 70ème position, Malik me suit et arrive 1 min après. Je recharge ma poche à eau, mange un peu et hop nous voilà reparti tous les deux mais hélas Malik a mal au ventre et il me laisse partir. Les jambes commencent à être dures et les 12 kilomètres qui séparent les 2 ravitaillements me semblent interminables.

Enfin le 2ème ravito de St Cloud au km 40 et j’ai 3h48 de course dans les pattes. J’ai mal partout & le moral dans les chaussettes. J’essaie de m’alimenter mais plus rien ne passe, et là je fais l’erreur de m’asseoir pour récupérer un peu.

Nico arrive, on discute un peu puis Malik arrive à son tour et je vois qu’il est aussi mal que moi. On passe par la tente des secouristes mais il ne peuvent pas faire grand-chose.

J’ai envie d’abandonner mais mon binôme me pousse au cul et nous repartons en alternant marche et course comme on peut. Il a vraiment trop mal au ventre et je reste avec lui pour le soutenir et aussi parce que j’en ai plein les baskets. Il me dit d’y aller plusieurs fois, et après 3 kilomètres passés avec lui, ça y est, je repars. Il reste 7 kilomètres. PUTAIN QUE C’EST LONG !!!!! Mais je double tous ceux qui nous ont doublé plus tôt lorsqu’on marchait. Le moral remonte, il y en a qui luttent pour finir et même si j’ai l’impression d’être au ralenti, je les dépasse facilement, enfin pas si facilement que ça. Je serre les dents, la Tour Eiffel n’est pas loin et puis ça y est, j’aperçois la ligne d’arrivée et Jean Marc au milieu reconnaissable avec sa belle veste CJC.

Je termine en 5h20m54 s et 213ème. Nico lui est arrivé en 5h02m17s et 131ème. Malik arrive ensuite en 5h29m32s et 286ème.

Chapeau bas pour Denis notre coach qui lui fini 19ème en 4h17m03s.

Voilà, c’est fait !!!! Je suis fier d’avoir gagné mon T-shirt de finisher !!!

Merci à tous ceux qui nous ont supportés sur le terrain mais aussi par leurs pensées !!!!

RDV est pris pour l’année prochaine ;-)

Léon

Ecotrail 2012 de Paris par Nico

Ecotrail  de Paris 2012

 

L’année dernière, quand je me suis remis à courir un dimanche matin, il y avait Malou et Pépé qui préparaient le 50 et le 80 km de l’Ecotrail 2011! Je les avais pris pour des malades !!!!!!!!!!!!

Et un an après, qui se retrouve sur la ligne de départ du 50 km  de l’Ecotrail 2012 ?

Il aura suffit que Léon, un jour pas fait comme un autre, nous soumette l’idée :

«Tiens, si on faisait le 50 km sur l’Ecotrail de Paris ?» 

Et avec Malik, on n’a pas pu résister à ce «petit» défi.

Bien sûr, comme on aime partager nos «bonnes» idées, on a emmené dans cette aventure trois de nos collègues Eric, Bruno et Denis qui est le seul à avoir une très grosse expérience des trails longs et des ultras (21 ème du Trail Tour National 2011)

Après trois mois de préparation, en ce samedi matin, il fait beau, on est tous prêts à en découdre et le président nous a accompagnés jusque là pour nous encourager et prendre des photos.

 La Course

 

On dit que c’est en faisant des erreurs que l’on prend de l’expérience.

Et bien, pour une première sur cette distance, je crois que j’ai fait pas mal d’erreurs et donc pris beaucoup d’expérience ! Enfin, je l’espère.

Donc mon objectif était de finir à plus ou moins 10 km /h

Coup de pétard après une minute de silence pour les victimes de Toulouse.

 

Et là, c’est parti pour 50 km d’effort !!!!

 

Nous partons en groupe de 4 en accompagnant Denis sur ces 6 premiers kilomètres avec Léon et Malik tandis qu’Eric nous a accompagnés sur le premier.

Mais avec une fréquence cardiaque proche de ce que j’arrive à tenir sur un semi-marathon, ça va déjà beaucoup trop vite pour moi. (env 13 km/h)

Donc, je décide de ralentir le rythme (vous noterez que la première erreur est faite).

Je suis tranquillement le rythme des personnes qui m’accompagnent, la chaleur se fait déjà ressentir, on est tous partis avec 1,5 L ou 2 L d’eau dans les camels mais le premier ravitaillement se situe au km 28 ! Il va falloir gérer !!!

 Nous sommes en forêt après deux petits égarements d’une centaine de mètres, ce qui m’a permis de revoir mes trois compagnons du départ, nous arrivons au km 16 et un petit raidillon bien sympathique que je décide de courir au lieu de faire comme tout le monde et de le marcher, résultat je gagne beaucoup de places, revois Denis au loin et me mets dans le rouge !!!!!

Récupération dans les kilomètres suivants, mais le mal est fait au km 20, le bas des cuisses commence à chauffer. Et il reste 30 km, ca va être long !!!!

La prévision avant la course était plutôt d’arriver à ce stade de fatigue entre le 30 et le 35 km. (Deuxième erreur).

 Avec la chaleur, je fais bien attention à m’hydrater régulièrement et à prendre un gel toute les trente minutes environ selon le parcours rencontré,  mais au km 25, j’ai hâte d’arriver au ravito pour pouvoir faire le plein d’eau.

Bon! Le ravito est passé, le prochain est dans 12 km, la chaleur se fait vraiment beaucoup ressentir mais la gestion de l’eau sera plus aisée.

A partir du km30, ce sont tous les muscles des jambes qui se font très présents voire pesants, les côtes et les faux plats montants marqués se font en marchant.

Les descentes font très mal aux jambes et les escaliers en ville dans la fournaise paraissent très, très longs!

Le dernier ravito approche, synonyme de la fin des montées, il se situe au km 40 et il ne restera «plus» que 10 km de descente et la partie des quais nous menant aux pieds de la Tour Eiffel.

 

Km 38.5: une surprise m’attend, un homme sort du bois, c’est Malik, il a mal au ventre il n’arrive plus à courir plus de 500 m avant que la douleur ne revienne, il m’accompagne donc un petit kilomètre et me laisse 500 m avant le dernier ravito où je retrouve Léon qui lui aussi a du mal à finir!

Donc, on se ravitaille ensemble même si Léon a du mal à boire et à manger. Il décide donc d’attendre Malik qui arrive.

Après un moment d’hésitation au moment de repartir du ravito, je m’élance dans la descente vers Paris et je regarde mon chrono. Ca fait un peu plus de 4 heures de course et il me reste environ 10 km ??????? Une idée folle me traverse l’esprit après un rapide calcul, si je fais le dernier 10 km à 11 km/h soit 5mn30s au km, je réussirai à atteindre mon objectif 5h.

 

Et c’est parti pour une descente infernale ! Il ne faut pas lâcher, ça peut le faire !!!!!

 

Les premiers kilomètres sont dans mon objectif du moment, mais à trois kilomètres de l’arrivée plus de jus, plus rien dans les chaussettes, il fait chaud, très chaud, au loin la Tour Eiffel, la tour TF1 est derrière,  France Télé est à droite. Ca va le faire !!!! la tête n’en veut plus, mais les jambes réussissent à continuer de tourner alors je continue de courir! Incroyable !!!!!!!

Dernière ligne droite le long des quais, tout à coup un point orange à l’horizon, c’est le Président! (de CJC) Je n'ai jamais été aussi content de le voir !!!!!!!!

Puis Flavie et Denis sont là pour m’encourager dans ces derniers mètres et ça fait beaucoup de bien.

 

Le dernier objectif  n’est donc pas atteint mais je finis en 5h 02' 17"

Je suis heureux d’en finir, c’est le principal!

 

Il ne me reste plus qu’à rejoindre nos supporters pour attendre les copains et les encourager dans ces derniers mètres, ils arrivent tous dans la douleur et dans la chaleur.

 

                                                                                                    Nico 

Ecotrail de Paris 2012

De retour de Paris où nous sommes allés supporter nos coureurs, il faut souligner leurs performances.

Franck sur le 80km et Malik, Léon et Nico sur le 50km accompagnés de leurs brillants collègues Denis, Bruno et Eric.

Nous sommes dans l'attente de leurs compte-rendus et impressions ainsi que les résultats.

En leur souhaitant une bonne récup, voici une Vidéo du départ

et une Vidéo de notre journée.